Mot-clé - Réveillère

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 17 décembre 2012

Matuidi mange du Lyon. (L1, J18)

Ligue 1 - 2012-2013 Blaise Matuidi est un joueur hors-normes, le PSG est de nouveau leader de la Ligue 1. Voilà comment résumer la situation de façon particulièrement concise. Paris a battu Lyon juste avant la fin de la phase aller, confirmant face à son adversaire principal pour le titre les progrès gigantesque de l’équipe depuis la révolution tactique ENFIN opérée face à Porto.


Les temps changent. Un des signes les plus évidents de cette affirmation est que le PSG ne compte plus aucun ancien Lyonnais excepté Bodmer, redevenu un blessé chronique depuis la transformation du staff technique en armée mexicaine composée d’au moins autant de préparateurs physiques que de joueurs. (Luyindula n’existe plus et va partir.) A l’inverse, l’OL s’appuie sur un titulaire recruté cet été en quémandant auprès du PSG dans l’espoir de récupérer un chauffeur de banc, Bisevac. J’ai toujours trouvé le Serbe surcoté, son départ était une bonne chose, il aura permis d’éviter à Ancelotti de déconner de nouveau en le faisant jouer latéral, mais aussi de libérer une place de joueur extérieur à l’espace économique européen (place destinée à Lucas Moura), et… aura aidé Ibrahimovic à trouver Matuidi pour inscrire le seul but du choc du championnat, le match opposant le premier et futur 2e au 2e et futur premier.

Lire la suite...

samedi 8 septembre 2012

Signé Deschamps.

équipe de France de football Un match en bois, un spectacle de qualité très limité mais la victoire au coup de sifflet finale. C’est exactement ce qu’on attendait de l’équipe de France de Didier Deschamps.

Des 1-0, on risque d’en voir beaucoup. Tant que le 1 est pour les Bleus, ça passe. Au moins aux yeux des dirigeants de la FFF. Pour moi et des centaines de milliers d’autres amateurs de football, ça va être lourd, on attend du jeu et de l’enthousiasme depuis des années, on va encore attendre.

Le match amical contre l’Uruguay en août a été mauvais, il s’est soldé par un nul 0-0, mais le résultat ne comptait pas. Maintenant que les qualifications pour la Coupe du Monde 2014 ont débuté, l’EdF est obligée de gagner presque chacun de ses matchs sauf peut-être ceux contre l’Espagne. En Finlande, après une première période correcte, des Bleus solides sans être flamboyants – tant s’en faut – ont bien galéré pendant les 40 dernières minutes. Ensemble poussif.

Lire la suite...

lundi 20 août 2012

Grotesque. (L1, J2)

Ligue 1 - 2012-2013 Pas de but. Seulement 4 occasions ½ en 90 minutes plus… 15. AC Ajaccio-PSG, match vedette – ou du moins grande affiche choisie par Canal+ – de la 2e journée de Ligue 1, en a déçu plus d’un. "Grotesque" est le mot qui résume le mieux la soirée.

Du grotesque, on en a vu à tous les niveaux : certains acteurs de la rencontre ont été ridicules, l’arbitrage a été bidon, on a fini avec un sketch, et en bonus, parce que ce n'était pas encore assez grotesque, la vanne du président.

Pour la première fois de son histoire, l’AC Ajaccio a fait le plein de spectateurs à domicile. Il y a fort à parier que le PSG va jouer chacun de ses matchs à l’extérieur dans des stades à guichets fermés contre des équipes prêtes à tout pour arracher un point.

Lire la suite...

lundi 9 avril 2012

Du début à après la fin.

Ligue 1 saison 2011-2012 Ce week-end il ne fallait surtout pas arriver en retard, surtout pas partir avant la fin, mais pas non partir pisser à la mi-temps, ni même aller se coucher trop tôt, car on était à peu près sûr de manquer des trucs. La 31e journée de Ligue 1 a été riche en événements de différentes natures.

On aura tout vu lors de ce week-end pascal : des erreurs d’arbitrage, des buts de folie, des erreurs d’arbitrage, une première magique à 35 piges, des erreurs d’arbitrage, des gestes à faire frémir même un tortionnaire recherché pour crimes de guerre, des coups de chance, des erreurs d’arbitrage, des surprises, des confirmations, des erreurs d’arbitrage, un enterrement, voire 2, des parades fabuleuses et des erreurs défensives idiotes, des erreurs d’arbitrage, de terribles loupés, du chambrage bien méchant, des erreurs d’arbitrage, un bras d’honneur, une Grande Sardinade des erreurs d’arbitrage, de la comédie, de la comédie musicale – on a perdu Jacques Rousselot, il sera bientôt bon pour l’internement d’office en hôpital psychiatrique, cette fois il a chanté Aline devant les journalistes pour fêter la victoire de son équipe – et des choix tactiques absurdes… Je crois avoir oublié de mentionner les des erreurs d’arbitrage.

Lire la suite...

jeudi 22 mars 2012

Le constat.

Coupe de France Après un accident, on dresse un constat. En quart de finale de la Coupe de France, le PSG a subi un accident contre l’OL, une défaite vraiment pas méritée qui appelle tout de même un constat car elle lui pendait au nez depuis quelques temps. Quand on – se – conduit dangereusement on risque les problèmes. On peut oublier le doublé, le club de la Capitale est éliminé des 3 compétitions annexes au championnat. Constat d’échec.

Un accident… Un constat… Malheureusement le PSG n’a aucune assurance, et surtout pas celle d’être champion de France en fin de saison. La situation est assez préoccupante, il serait temps de le reconnaître afin d’éviter un accident encore plus grave, un véritable accident industriel qui endommagerait profondément la crédibilité du club.

Lire la suite...

lundi 19 mars 2012

28e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012 On a tous connu ça : on va au stade en pensant voir gagner son équipe ou en pensant ENFIN la voir gagner, mais on rentré dépité, voire dépité et déprimé. Parfois, on va au stade sans trop d’espoir et on rentré frustré. Etre supporter d’une équipe de foot n’est pas toujours joyeux… Heureusement, que votre club joue le titre, l’Europe ou le maintien, vous avez forcément droit à de très grands moments au cours de la saison.

Ce week-end, à l’occasion de la 28e journée de Ligue 1, certains supporters sont rentrés chez eux en marchant en canard (les Marseillais, les Auxerrois, ou encore les Rennais), d’autres étaient de très bonne humeur (les Lillois, les Niçois ou encore les Lorientais).

Pour l’analyse de la journée, c’est une autre page, cliquez ici.

Lire la suite...

dimanche 18 décembre 2011

18e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012 Entre 0 et 3 buts par match, que des petits scores, beaucoup de petits matchs, énormément de très mauvaises décisions d’arbitrage dont un scandale… La 18e journée de Ligue 1 aura surtout profité aux chanceux et aux tricheurs (attention, ne mettons pas tout le monde dans le même panier).

Pour l’analyse de la journée, c’est une autre page, cliquez ici.

Lire la suite...

mardi 22 novembre 2011

Du jamais vu.

Ligue 1 saison 2011-2012 La 14e journée de Ligue 1 est une des plus étranges de la saison et le restera sans doute. Il y a beaucoup lieu de parler d’arbitrage car beaucoup de rencontres ont eu pour acteur majeur les hommes de la DNA. Parfois, les effets de leurs erreurs ont été coordonnés avec ceux de boulettes défensives, certains gardiens ayant aussi trouvé le moyen d’aider leurs adversaires. Entre samedi et dimanche on a vu des trucs totalement dingues, un match terminé à 8 contre 11, des morts qui se retournent dans leur tombe, un Montpellier-OM arbitré par M. Chapron qui s’est terminé sans péno ni rouge, des buts de Kurt Zouma, Jean Calvé et Mamadou Samassa (je vous passe quelques buteurs presque aussi étonnants)…

Parmi les équipes qui n’ont pas gagné, hormis peut-être une ou deux, toutes ont de quoi avoir de gros regrets compte tenu du scénario ou de faits de jeu particuliers. Parmi celles qui ont gagné, beaucoup peuvent s’estimer heureuses.

Lire la suite...

lundi 21 novembre 2011

14e journée de L1, les matchs (1/2).

Ligue 1 saison 2011-2012 En raison de la décision de la LFP d’avancer à vendredi les matchs de l’OL et du LOSC en prévision des matchs de mardi en Ligue des Champions, la 14e journée de Ligue 1 a été répartie sur 5 cases horaires, vendredi à 20h, samedi à 19 et 21h, dimanche à 17 et 21h. J’ai donc pu voir un maximum de football ce week-end. Bon, je l’avoue, je suis en train de mentir, j’ai vu du football, mais pas tant que ça. Samedi, quand j’ai zappé entre les matchs de 19h, j’ai regardé des gars évoluer avec un ballon dans un grand rectangle vert, mais ça ne ressemblait pas à du foot, idem dimanche après-midi (en première période du moins, car en seconde c’était nettement mieux), et j’ai même vu une confrontation football contre anti-football dimanche soir (0-1, victoire de l’anti-football).

On a encore droit en L1 à des rencontres insoutenables. Je suis sûr que les vaches qui regardent passer les trains s’emmerdent moins qu’un individu normalement constitué devant Nice-ASSE ou encore les 45 premières minutes de Brest-Sochaux.

Pour l’analyse de la journée, c’est une autre page, cliquez ici.

Lire la suite...

jeudi 17 novembre 2011

Page blanche.

équipe de France de football C’est dur. C’est même très dur. Un véritable casse-tête. Mieux vaut ne pas connaître ça le jour d’un examen officiel ! Je suis bien embêté… Je suis bloqué devant une page blanche… France-Belgique, 0-0… Analyse de la rencontre… Je ne sais pas quoi écrire, je vais tout de même essayer… Dur. Ah non ! Je vous jure, je ne me suis pas endormi, il y avait pourtant de quoi, il ne s’est rien passé pendant plus de 90 minutes hormis une splendide acrobatie de Yann M’Vila (36e) et une double parade salvatrice d’Hugo Lloris face à Kevin Mirallas (75e).

Lire la suite...

jeudi 13 octobre 2011

Sur la bonne voie ?

équipe de France de football Si vous êtes au Stade de France, l’Ukraine et la Pologne sont à l’est. Problème, contre la Bosnie-Herzégovine, pendant environ une heure, l’équipe de France de football était complètement à l’ouest. Finalement les Bleus ont allumé le GPS et rebroussé chemin pour éviter un détour périlleux par les barrages. Sont-ils pour autant sur la bonne voie ? Laurent Blanc a les clés, il conduit le bus. Une fois arrivés en Ukraine ou en Pologne – selon ce que le tirage leur réservera – les joueurs ne refuseront pas d’en sortir pour ne pas entraîner, c’est certain. Reste à savoir qui aura embarqué. L’EdF peut atteindre les demi-finales, j’ai bon espoir, il n’est pas interdit d’y croire maintenant que la qualification pour l’Euro 2012 a été obtenue. Elle le peut si le sélectionneur tire les conséquences des 14 derniers mois (jour pour jour) depuis son premier match en Norvège. Blanc doit avoir le cran de trancher dans le vif.

Lire la suite...

samedi 8 octobre 2011

Le ciel est bleu, les oiseaux gazouillent…

équipe de France de football Le ciel est bleu, les oiseaux gazouillent, l’équipe de France de football gagne 3-0 devant un public conquis tout heureux de revoir son amour de toujours, Djibril Cissé… Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ! Allez, on redevient sérieux et on regarde la vérité en face : les Bleus ont tapé une équipe d’un niveau indigent en livrant une prestation intermittente, une purge saupoudrée de copeaux de football, ceci en régalant un public au comportement lamentable.

Lire la suite...

mardi 4 octobre 2011

Inversion des rôles.

Ligue 1 saison 2011-2012

Le choc très attendu de la 9e journée de Ligue 1 l’a confirmé, la donne a changé, le rapport de force a basculé, entre le PSG et l’OL les rôles sont inversés.

A plusieurs reprises ces dernières années et il y a encore un an, le PSG a eu une très bonne équipe mais manquait d’argent, ne pouvait pas se payer le luxe d’avoir sur le banc des joueurs aussi forts que les titulaires. Chaque blessure ou suspension prenait des allures de catastrophe. A l’époque, l’OL pouvait encore se permettre de dépenser des sommes jugées farfelues pour recruter de très bons éléments et un banc qui rendait les absences moins dramatiques.

Aujourd’hui, l’OL ne peut plus prétendre dominer le football français que si le PSG se loupe. Aulas a commis certaines erreurs stratégiques (recruter Puel, surpayer certains joueurs), son club en subit les conséquences, il est obligé de revenir à une politique de formation ne lui permettant plus de rêver à court terme. Le début de saison des Lyonnais le montre : au complet, l’équipe de Rémi Garde est très forte, dès qu’il fait tourner, le saut de qualité est impressionnant, en témoignent les matchs à Brest (nul 1-1), à Caen (défaite 1-0) et dans une moindre mesure celui de dimanche au Parc des Princes.

Lire la suite...

jeudi 11 août 2011

Epice et tout.

équipe de France de football Après avoir longtemps cherché comment qualifier ce match amical de reprise de l’équipe de France de football, le traditionnel match d’août auquel on a en général bien du mal à trouver un intérêt réel, j’ai fini par trouver l’adjectif idéal : épicé. Forcément épicé, en face, c’était le Chili ! Alexis Sanchez, c’est un peu le Chili incarné. Grâce aux visiteurs et à leur public on a assisté à un spectacle très agréable dans l’ensemble mais plein de paradoxe. J’ai remarqué une absence totale de logique à tous niveaux :

Lire la suite...

mardi 7 juin 2011

Le jour où l'Ouragan Martin frappa l'Ukraine.

équipe de France de football J’ai toujours du mal à saisir l’idée. Après un match minable en Biélorussie l’équipe de France de football va jouer en Ukraine un match amical qu’on pourrait qualifier de match de préparation, le but étant a priori de tester des joueurs, de créer des automatismes. Pourquoi effectuer 10 changements ?

La question ne porte pas sur le nombre 10, pour ça j’ai déjà la réponse : 10, c’est faute de pouvoir en faire 11, Laurent Blanc n’ayant retenu que 4e défenseurs centraux dans le groupe. Pourquoi tant de changements ? En quoi les faire jouer dans une équipe B peut aider les nouveaux à s’intégrer en équipe de France ? Comment vont-ils pouvoir créer des automatismes avec les "titulaires" – qui pour beaucoup ne méritent pas de l’être – si on ne fait pas des équipes mixtes mais une A un jour et une A’ voire B le suivant ? J’ai l’impression qu’on a préparé un éventuel 3e match de poule de l’Euro avec qualif déjà dans la poche… On n’a même pas essayé des associations offensives jamais testées puisqu’à la 65e minute le trio de devant (Ménez-Gameiro-Rémy) a été intégralement remplacé par celui du dernier match qui fonctionne très mal (Ribéry-Benzema-Malouda).

Lire la suite...

lundi 23 mai 2011

Le foot en ébullition (2/2) : état des lieux.

bandeau L1 2010-2011 Le résumé de la 37e journée de Ligue 1, le suspense avant la 38e étaient les sujets de la partie précédente, je continue avec le dernier match, quelques questions concernant le réel niveau de la L1 et les explications du suspense improbable pour le maintien. Il sera également question des Trophées UNFP, du putsch à Auxerre, des élections à la FFF, sans oublier l’extrême nervosité qui règne un peu partout, en particulier dans les tribunes. Pour finir, une petite histoire de stades…

6. Interrogation sur le niveau de la Ligue 1.

Il me restait un match à évoquer, Toulouse-Bordeaux. Comme on pouvait s’y attendre, 3 jours après avoir reçu et battu le PSG grâce à un très grand Carrasso, ce qui finalement aura assuré le maintien, les Girondins étaient nettement moins fringants et concernés – Carrasso compris – en se rendant chez leur seul concurrent régional. Toulouse a assuré son maintien en gagnant 2-0, 2 buts sur CPA, le premier de Mauro Cetto, qui a eu la classe de marquer le but du maintien pour son dernier match à domicile en tant que Toulousain avant d’aller jouer ailleurs (il a profité d’un CF détourné par Carrasso), le second par Capoue, très rarement buteur mais auteur d’une belle tête croisée sous la barre sur une très bonne combinaison sur CF. Un but en première, un but en seconde période, et en voiture Simone.

Lire la suite...

mercredi 30 mars 2011

Un match d’hommes… en marinières.

équipe de France de football Ce n’est pas l’homme qui prend la mer…
C’est la mer qui prend l’homme !
Moi la mer elle m’a pris, je m’souviens… un mardi !
France-Croatie n’a pas été un grand match, pourtant je me suis moins ennuyé que d’habitude en retardant jouer l’équipe de France. A défaut de grand spectacle on a vu de l’engagement, c’est toujours ça. Si les Bleus avaient été un peu efficaces devant le but, ils auraient gagné ce match sans problème. Mais qu’est-ce que ça mange des marins !

Lire la suite...

jeudi 18 novembre 2010

...Et la pelle de Londres.

équipe de France de football On a déjà parlé de l'arsenal français par rapport à l'arsenal anglais. Passons au match en lui-même.

Etait-ce vraiment France-Angleterre ? Même les maillots n’avaient pas l’air d’être anglais ! Du blanc et du bleu au lieu du blanc et du rouge porté par des joueurs au niveau d’engagement physique inférieur à celui d’un décrassage (sauf exceptions)… Il n’y a qu’en tribunes et sur les flocages (Johnson, Barry, Richards,… c’est pas chinois, turc ou espagnol) qu’aucun doute n’était permis…

L’Angleterre a fait illusion 2 minutes en provoquant des fautes de Mexès et en cadrant un coup franc lointain (sans danger pour Lloris, le tir à ras de terre n’était pas assez puissant et trop cadré). Ensuite la France a pris le dessus, ça a mis un peu de temps pour s’animer, une frappe cadrée de Malouda assez anodine a failli tourner au gag avec ce gardien vraiment pas rassurant, le dénommé Ben Foster.

Lire la suite...

mercredi 13 octobre 2010

Domenech, sors de ce corps !!!

équipe de France de football Quelle purge ! On a réussi à s’ennuyer ferme contre le Luxembourg, un exploit ! Heureusement, l’équipe de France a fini par gagner 2-0 mais en faisant à peu près tout à l’envers. On recevait le Luxembourg à Metz ! Rien que ça, c’était faire les choses à l’envers. On a failli prendre une leçon d’hospitalité lorsqu’à la 75e minute un retourné luxembourgeois cadré a fait passer un frisson dans le stade. Il n’y avait alors que 1-0.

On organise le match dans le stade le plus proche possible de chez nos adversaires, on n’aurait pas pu jouer à Brest ou même à Bordeaux histoire de compliquer un peu la vie à l’équipe adverse qui aurait eu à se taper un déplacement, là, ce sont les Bleus et seulement eux qui ont eu à se farcir un voyage. Jamais les Luxembourgeois n’auront été aussi nombreux pour soutenir leur équipe à l’extérieur. Qui plus est le seul joueur pro de cette équipe joue… à Metz. Le gardien français naturalisé de l’autre côté de la frontière a été formé… à Metz… quelques années après être né dans cette ville. Jeff Strasser, entré en seconde période, est une "légende"… du FC Metz.

Lire la suite...

dimanche 10 octobre 2010

Les miracles de Saint-Denis.

équipe de France de football ''A 10 minutes et 10 centimètres près la France serait aujourd’hui en pleine dépression. Ça a été laborieux, assez chiant, pas forcément très rassurant, néanmoins l’essentiel est assuré, l’équipe de France de football est maintenant en tête de son groupe de qualification pour l’Euro 2012 en ayant affronté les équipes sorties des chapeaux 2, 3 et 4 pour former une poule, reconnaissons-le, d’un niveau lamentable.

France-Roumanie… Franchement, vous n’en avez pas marre des Roumains ? Non, je ne mélange pas le sport et la politique, je dis juste que j’en ai marre de voir les Bleus jouer la Roumanie, c’est comme les Suisses, il y a quelques années on tombait tout le temps dessus dans les tirages au sort ! En plus on a d’horribles souvenirs avec eux, les 3 dernières fois on avait fait match nul :
-le 0-0 à l’Euro 2008 était une des pires abominations "footballistiques" – était-ce réellement du football ? – qui m’aient été données de voir,
-un 2-2 en Roumanie qui a sauvé la tête de Domenech (on aurait pu s’épargner presque 2 ans de calvaire,
-et un 1-1 atroce au SdF avec csc d’Escudé qui nous a envoyé en barrage contre l’Irlande (à moins que mes souvenirs ne soient pas bons, et comme il s’agit d’une période que j’aimerais effacer de ma mémoire, ce ne serait pas plus mal).

Lire la suite...