EuroBasket_2015.jpg Dégoûté par le vol de jeudi soir, je ne regardais la 2nde demi-finale de l’EuroBasket que d’un œil… Au début. Plus le temps passait, plus ce match est devenu captivant. Jusqu’à se conclure par une affreuse surprise.

On aurait vraiment aimé échapper à la loi de Murphy, dite loi de l’emmerdement maximum. Mais tout ce qui pouvait mal se passer pour les Bleus s’est passé aussi mal que possible.