Mot-clé - Rio Mavuba

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 28 octobre 2016

Neuralyzer. (L1 J11)

Il serait temps d’arrêter de se faire peur bêtement. Autrement dit, il serait temps de trouver un remplaçant efficace à Cavani. Par «remplaçant», j’entends bien sûr un n°9 titulaire. Le plus gros problème du PSG est encore et toujours son manque d’efficacité offensive. Les occasions ne manquent pas, les buts, oui.

Même sans bien jouer ou alors par intermittence, les Parisiens ont réussi à se procurer pas mal d’occasions franches face à un LOSC assez affligeant dans ses intentions. Antonetti a débuté avec un gardien, un avant-centre très rarement buteur (Eder), et entre eux, 9 joueurs défensifs, à savoir 2 paires de latéraux sur les côtés et aucun milieu créatif. Le plus offensif était Sankharé… Il a attendu d’être mené au score pour enfin faire entrer des gars susceptibles de créer du danger. Comment s’étonner que les attaques se soient souvent résumées à tirer de très longs CF dans le paquet en espérant attraper une tête ?

Lire la suite...

jeudi 6 mars 2014

Des raisons de croire en eux.

EdF_football_2014.jpg Les Bleus vont réussir à nous faire croire en eux ! En allant à la Coupe du monde avec cet état d’esprit, celui qui leur a permis de renverser une situation très compromise lors des barrages contre l’Ukraine en novembre dernier, il y a vraiment moyen de ne pas aller au Brésil pour faire de la figuration !

Depuis quelques années l’équipe de France de football était devenue un cauchemar pour tout amateur de football et supporter français (il s’agit souvent des mêmes personnes, pas toujours). Regarder un de ses match revenait souvent à se coltiner une purge ou un spectacle d’horreur assez honteux. Presque systématiquement en fait. Néanmoins, de temps en temps, un match venait raviver la flamme quasiment éteinte en redonnant un peu d’espoir à ceux qui rêvent de la voir briller. Je pense notamment au 1-1 arraché à Madrid. Des espoirs généralement vite déçu à cause d’un entraîneur navigant à vue – une vue trouble malheureusement – et de joueurs soit pas au niveau, soit pas impliqués, soit ni au niveau, ni impliqués, soit perdus dans une équipe incohérente et désorganisée.

Tout a changé en novembre au prix d’une déroute à Kiev.

Lire la suite...

mercredi 12 septembre 2012

Aucun regret, des progrès.

équipe de France de football Je n’avais vraiment pas envie de regarder ce France-Biélorussie – et non Belarus par pitié ! La prochaine fois ce sera quoi ? Spain-France ? – comptant pour les qualifications pour la Coupe du Monde 2014. Ça me barbait. Mais je l’ai fait quand même. Mamadou Sakho et Christophe Jallet étaient titulaire, il m’était impossible de le manquer, alors je m’y suis collé. Ô miracle, je n’ai aucun regret.

On n’ira pas jusqu’à parler de grand match, on a juste vu les Bleus jouer avec de meilleures intentions, livrer une prestation convenable, intéressante par moments, et surtout… pendant laquelle on ne s’est pas trop ennuyé. Par moments, c’était très moyen, à d’autre on a même du plaisir à regarder. Dans l’ensemble, on a vraiment vu du mieux. Cette fois, en plus des 3 points, il y a pas mal de positif à tirer de la rencontre.

Lire la suite...

samedi 8 septembre 2012

Signé Deschamps.

équipe de France de football Un match en bois, un spectacle de qualité très limité mais la victoire au coup de sifflet finale. C’est exactement ce qu’on attendait de l’équipe de France de Didier Deschamps.

Des 1-0, on risque d’en voir beaucoup. Tant que le 1 est pour les Bleus, ça passe. Au moins aux yeux des dirigeants de la FFF. Pour moi et des centaines de milliers d’autres amateurs de football, ça va être lourd, on attend du jeu et de l’enthousiasme depuis des années, on va encore attendre.

Le match amical contre l’Uruguay en août a été mauvais, il s’est soldé par un nul 0-0, mais le résultat ne comptait pas. Maintenant que les qualifications pour la Coupe du Monde 2014 ont débuté, l’EdF est obligée de gagner presque chacun de ses matchs sauf peut-être ceux contre l’Espagne. En Finlande, après une première période correcte, des Bleus solides sans être flamboyants – tant s’en faut – ont bien galéré pendant les 40 dernières minutes. Ensemble poussif.

Lire la suite...

jeudi 16 août 2012

De l’art de racler les fonds de tiroirs.

équipe de France de football Un nouveau sélectionneur, quelques joueurs qu’on espérait voir ou revoir en Bleu, d’autre dont on rêvait de ne plus jamais voir la tête sortant du col du maillot de l’équipe de France de football, et une poignée dont on pouvait se demander ce qu’ils foutaient là. J’espérais pouvoir aborder l’ère Didier Deschamps sans apriori, mais en apprenant la compo, j’ai dû renoncer à mes plans.

Le mandat du Didier a débuté au Havre, il espérait avoir la paix, pas de bol, l’affaire Zahia a ressurgi, il avait déjà fallu gérer les restes de la période Laurent Blanc. Si on ajoute au lot les accusations de viol contre Bafé Gomis, ça nous promet des lendemains qui Deschamtent. L’image des Bleus est atteinte d’un cancer métastasé.

Lire la suite...

mardi 24 avril 2012

Le jour où tout a (peut-être) basculé.

Ligue 1 saison 2011-2012 La 33e journée de Ligue 1 aura été sans réelle surprise, hormis peut-être la défaite de Toulouse (mais la dynamique d’Evian-Thonon-Gaillard et le calendrier peuvent l’expliquer en partie). 8 fois sur 10 le mieux classé l’a emporté, il y a eu un nul entre une équipe de bas de tableau et une du ventre mou. Si la logique a été respectée, la façon d’obtenir ces résultats permet de croire à un renversement de tendance au classement. Peut-être vient-on d’assister au jour où tout a basculé.

On a vu un Montpellier peu convainquant battre très difficilement l’équipe la plus bidon de France à l’extérieur – il a fallu un but du genou de Souleymane Camara… b*rdel… mais qu’ont les genoux des Camara ? celui de Zoumana a donné la victoire au PSG contre l’OL la saison dernière – et montrer des signes de grande nervosité. Après ce succès chanceux – ce n’est pas aussi chanceux que d’avoir tous vos numéros qui tombent au tirage du LOTO mais ça reste de la moule – les Héraultais devançaient le PSG de 5 points et possédaient une différence de buts assez nettement supérieur, ils commençaient déjà à se voir auréolés du titre de champion. Le lendemain, cet écart s’est réduit d’une façon qui aurait certainement marqué les esprits et peut-être renversé la pression. Pendant au moins quelques jours, elle n’est plus sur le PSG mais sur Montpellier. Ça nous annonce une 34e journée très intéressante.

Lire la suite...

dimanche 22 avril 2012

33e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012 La 33e journée de Ligue 1 a été celle des erreurs défensives. Si toutes n’ont pas abouti à des buts – on aurait pu en avoir 50 en 10 matchs, on en a eu 28 – c’est parce que chez les attaquants de notre championnat l’efficacité n’est pas la première des qualités. Du moins c’est le cas de la plupart. En revanche, on a des arbitres vraiment top, certains ont le sens de la mesure, le sens du spectacle… Oui, je plaisante.

Pour l’analyse de la journée, c’est une autre page, cliquez ici.

Lire la suite...

mercredi 18 avril 2012

32e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012 Compte tenu de la configuration très particulière de la 32e journée de Ligue 1 (finale de CdL samedi, 7 matchs dimanche, 1 lundi, 2 mercredi), j’ai galéré pour trouver des résumés, j’ai dû aller chercher sur les sites des clubs et même m’inscrire sur 2 d’entre eux (bien sûr en utilisant des pseudos farfelus)… Les résumés sont-ils partiaux ? En fait ça dépend des clubs, certains sont neutres, certains sont hyper incomplets, quelques-uns rendent assez fidèlement compte du contenu de la rencontre. On va faire avec ce qu’on a.

Pour l’analyse de la journée, c’est une autre page, cliquez ici.

Lire la suite...

lundi 19 mars 2012

La loi du moins fort.

Ligue 1 saison 2011-2012 La 28e journée de Ligue 1 était celle des derbies ou pseudo derbies, mais l’intérêt n’était en réalité pas forcément là où on pouvait l’attendre. La loi du plus fort n'est pas toujours la meilleure, nous l'allons montré tout... de suite. Seulement 2 matchs sur 10 ont été gagnés par le mieux classé, on a assisté à des surprises, chose… très habituelle en Ligue 1.

Thomas Kahlenberg, Pierre-Alain Frau et Bafé Gomis on fait de samedi la journée nationale du coup de l’ancien. Le Danois a coulé son ancien club (il n’avait pas marqué en championnat depuis des lustres), le second a failli couler un de ses anciens clubs (il n’avait jamais marqué contre le PSG à ma connaissance), le dernier a… respecté une tradition personnelle.

Lire la suite...

mardi 20 décembre 2011

Un nul, des c*ns.

Ligue 1 saison 2011-2012

J’en ai marre de ces c*ns… Pour siffler Pastore à sa sortie 10 minutes avant la fin de PSG-LOSC, l’affiche de la 18e journée de Ligue 1 et le réel grand choc entre les 2 plus gosses équipe du championnat, il faut en être un.

Si toi, lecteur, tu t’es senti visé, ayant toi-même commis ce crime contre le football en ayant fait preuve d’une bêtise insigne, te laissant manipuler par qui en a envie, alors oui, en te plaçant devant un miroir tu verras un c*n. Cette attitude de moutons me désole. Quand les gens comprendront-ils que dans ce monde, qui est incapable de raisonner par lui-même s’expose à devenir une marionnette ?

Lire la suite...

jeudi 12 mai 2011

Tant qu’il y a de la vie...

bandeau L1 2010-2011 Il y a de l’espoir…

Il y a de l’espoir à tous les niveaux.

Lors de la 35e journée de Ligue 1, une journée en semaine avec 2 matchs le mardi et 8 le mercredi, un truc que je n’aime pas, les clubs avaient presque tous quelque chose à jouer, qu’il s’agisse de qualifications européennes ou de points très importants en vue du maintien. Le suspense pourrait ne pas durer, mais à 3 rencontres de la fin il est en grande partie préservé.

Ainsi, l’OM garde l’espoir d’être champion. L’OL garde l’espoir de conserver sa 3e place. Le PSG garde l’espoir de la lui piquer. Rennes a un peu retrouvé l’espoir de se maintenir en 5e position. Sochaux a de plus en plus l’espoir de doubler les Bretons. Rennes et l’ASSE ont encore l’espoir de finir parmi les européens compte tenu de leur calendrier. Même Montpellier a de nouveau envie d’y croire. On peut trouver un tas d’équipes bien parties pour se maintenir, et hormis Arles-Avignon, personne n’est condamnée, car Lens, le 19e, a arraché un sursis.

Mardi, les 2 premiers matchs de la journée ont donné le ton : 7 buts en 2 matchs. PSG-Nancy, 2-2, ASSE-LOSC 1-2.

Lire la suite...