Mot-clé - Ryad Boudebouz

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 12 avril 2015

La coupe est à nous, le reste, Bast(i)a ! (finale CdL)

Et d’un ! Le PSG est en quête d’un triplé national totalement inédit. C’est bien parti. De la meilleure manière possible qui plus est, car la finale de la Coupe de la Ligue ne pouvait mieux se dérouler. Surtout à 4 jours du quart de finale aller de Ligue des Champions contre le Barça.

Alors bien sûr, ceux qui s’attendaient à voir un super match de foot ont été déçus. Ceux qui espéraient voir le PSG être battu pestent contre l’arbitrage. Mais la quasi-totalité de ces personnes souhaitait en réalité la défaite du PSG, pas la victoire de Bastia, et pour ces individus, tout est prétexte à déverser sa bile. Le fait est que l’arbitrage de M. Bastien a été excellent. A part le jaune mis à Lavezzi à tort (il était en avance, a pris le ballon, son adversaire lui a ensuite frappé dans le pied), il n’y a absolument rien à lui reprocher, si ce n’est… d’avoir fait respecter les lois du jeu. Nous sommes tout de même dans un pays très étrange où, quand l’arbitre est mauvais, généralement, on l’allume, et où, quand l’arbitre applique les règles… on l’allume encore plus ! Je vais évidemment y revenir.

Lire la suite...

dimanche 20 octobre 2013

Camouflage et explosions. (L1, J10)

Ligue 1, saison 2013-2014 Quand des Corses se pointent en tenue de camouflage, en général, c’est que ça va exploser de partout. Ça n’a pas manqué !

Venus au Parc des Princes avec un maillot spécial en imprimé camouflage, les joueurs du Sporting Club de Bastia ont explosé en vol. Le PSG leur a infligé une violente défaite sur le score de 4-0. Cette rencontre comptant pour la 10e journée de Ligue 1 aurait pu être encore plus dévastatrice pour la différence de buts des hommes de Frédéric Hantz car les Parisiens ont multiplié les occasions. Cette démonstration s’explique notamment par le turnover opéré par Laurent Blanc à cause de la trêve internationale et de l’absence du duo Verratti-Motta pour cause de suspension. Les circonstances ont profité aux jeunes, ils ont explosé aux yeux du public : Hervin Ongenda, Lucas Digne et Adrien Rabiot (malgré quelques erreurs à la Verratti) ont été impressionnants.

Toutefois, je ne suis pas certain que la performance de ces jeunes garçons – et des autres, pour la plupart bons, voire très bons – sera la plus commentée. De même, le grand camouflage du jour sera passé sous silence dans la plupart des publications, résumés et autres analyses de la rencontre. Et pour cause. Laurent Blanc a énormément de mal à trouver une formule permettant à Zlatan Ibrahimovic et Edinson Cavani de jouer ENSEMBLE en étant performants comme l’autre… Il a donc offert à chacun 45 minutes de temps de jeu, l’Uruguayen remplaçant le Suédois à la mi-temps. Mais chacun a trouvé le moyen de s’offrir un doublé en commençant par un but insensé.

Autrement dit, 2 et 2 font 4, mais les 2 ne font pas la paire.

Lire la suite...

dimanche 30 septembre 2012

La victoire en marchant. (L1, J7)

Ligue 1 - 2012-2013 Marquer rapidement, arrêter de jouer, se mettre à marcher en se contentant d’une accélération de temps en temps et de circulation de balle, faire pour de bon la différence au bout d’une grosse demi-heure, de nouveau arrêter de jouer, se remettre à marcher en se contentant d’une accélération de temps en temps et de circulation de balle… C’est le scénario du PSG-Sochaux comptant pour la 7e journée de Ligue 1. C’est en train de devenir une habitude. Pas forcément une bonne.

En guise de protestation contre cette attitude, je vais lérègement alléger mon analyse de la rencontre. On retiendra surtout une chose : Gameiro a été le game hero. On a très envie d’oublier le reste… et on devrait y parvenir sans mal.

Lire la suite...

mardi 15 mai 2012

Et Nicollin banda…

Ligue 1 saison 2011-2012 Si à la lecture du titre vous avez eu une vision d’horreur, j’en suis désolé. Il s’agit pourtant du fait marquant de la 37e journée de Ligue 1. Nous sommes à la 94e minute de Montpellier-LOSC, soit 7 ou 8 minutes après la fin du match au Parc des Princes (bonjour l’équité…), Olivier Giroud par un centre grâce à une longue ouverture, un Lillois se laisse manger, l’autre ne regarde pas ce qui se passe autour de lui, Karim Aït-Fana a suivi, il profite du centre en retrait pour marquer dans le but vide, le MHSC est quasiment champion – seulement quasiment, du coup Thiriez, qui attendait avec le trophée sur le parking du stade de la Mosson, a dû plier bagages – grâce à ses 3 points d’avance sur le PSG avant la dernière journée et un déplacement chez les papys gâteux… D’où la réaction dans le pantalon de papy graveleux.

Lire la suite...

mardi 8 mai 2012

36e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012c Quel contraste ! Lors de la 36e journée de Ligue 1, on a eu à la fois 2 matchs très riches en buts avec le bonus scénario improbable… et 3 nuls 0-0, une première cette saison (le record était de 2 lors de la 5e journée, idem lors de la 19e journée avec une particularité, on avait vu un 4-4 et un 2-4, cette fois on a vu un 3-4 et un 2-4… étonnant, non ?).

Pour l’analyse de la 36e journée, c’est une autre page, cliquez ici.

Lire la suite...

lundi 9 avril 2012

Du début à après la fin.

Ligue 1 saison 2011-2012 Ce week-end il ne fallait surtout pas arriver en retard, surtout pas partir avant la fin, mais pas non partir pisser à la mi-temps, ni même aller se coucher trop tôt, car on était à peu près sûr de manquer des trucs. La 31e journée de Ligue 1 a été riche en événements de différentes natures.

On aura tout vu lors de ce week-end pascal : des erreurs d’arbitrage, des buts de folie, des erreurs d’arbitrage, une première magique à 35 piges, des erreurs d’arbitrage, des gestes à faire frémir même un tortionnaire recherché pour crimes de guerre, des coups de chance, des erreurs d’arbitrage, des surprises, des confirmations, des erreurs d’arbitrage, un enterrement, voire 2, des parades fabuleuses et des erreurs défensives idiotes, des erreurs d’arbitrage, de terribles loupés, du chambrage bien méchant, des erreurs d’arbitrage, un bras d’honneur, une Grande Sardinade des erreurs d’arbitrage, de la comédie, de la comédie musicale – on a perdu Jacques Rousselot, il sera bientôt bon pour l’internement d’office en hôpital psychiatrique, cette fois il a chanté Aline devant les journalistes pour fêter la victoire de son équipe – et des choix tactiques absurdes… Je crois avoir oublié de mentionner les des erreurs d’arbitrage.

Lire la suite...

lundi 2 avril 2012

A chacun sa kryptonite.

Ligue 1 saison 2011-2012 Il n’y a aucune explication rationnelle, il est impossible de le théoriser, on ne peut que le constater, en football chacun a sa kryptonite. La 30e journée de Ligue 1 en a donné quelques illustrations.

Par exemple Jean Fernandez est celle du PSG, à qui il a pris 6 points lors des 2 dernières saisons (avec un maximum de réussite et un arbitrage favorable). Par ailleurs on ne compte qu’une victoire du PSG à Nancy lors de ses 11 derniers déplacements en championnat (en février 2007), 2 victoires du PSG contre Nancy au Parc lors des 10 derniers matchs de championnats (mais il y a eu des victoires en coupe), la dernière remontant au 1er mars 2009…

Autre exemple, l’OL n’a gagné qu’un seul de ses 9 derniers matchs contre Rennes (c’est même 0/7 à Lyon, mais nettement mieux en Bretagne où les Lyonnais s’en sont souvent mieux sorti avec 5 victoires en 10 ans, ceci avec l’équipe qui écrasait tout).

Pour l’ASSE, la kryptonite, c’est l’OL… Contre Nice, les Verts ont encaissé 3 buts marqués par… 2 joueurs formés à Lyon. (En outre les Aiglons ont gagné à Saint-Etienne pour la 4e fois consécutive).

Lire la suite...

dimanche 1 avril 2012

30e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012 Quelle belle idée de fausser la course au titre en repoussant OM-Montpellier à la semaine prochaine, c’est-à-dire après PSG-OM et juste avant la finale de la Coupe de la Ligue (le seul match qui puisse encore un tant soit peu sauver la saison de l’OM)… Pourquoi avoir décalé ce match de la 30e journée de Ligue 1 après la 31e journée ? Pour que les Marseillais se préparent une semaine à jouer un match sans enjeu à Munich. La décision a été prise alors que tout le monde le savait, l’OM n’avait de toute façon aucune chance de se qualifier. Bravo à la LFP d’avoir encore un peu plus faussé le championnat ! On a tout de même eu 9 matchs ce week-end.

Pour l’analyse de la journée, c’est une autre page, cliquez ici.

Lire la suite...

jeudi 23 février 2012

Rattrapés ? (Mise à jour de la 22e journée de L1.)

Ligue 1 saison 2011-2012 Mettre à jour le calendrier suite au report d’une ou plusieurs rencontres – en l’occurrence de 3 rencontres de la 22e journée de Ligue 1 – n’ai jamais facile. Il faut trouver une date et un horaire, à cause de la Ligue des Champions il a fallu choisir un mercredi de février à 18h30 entre 2 week-ends de championnat, les pelouses étaient pourries, le public pas forcément au rendez-vous… En général ce genre de conditions est propice à des surprises, les favoris qui se voyaient avec 3 points de plus dans la poche les obtiennent rarement. Cette fois on a failli avoir des surprises. Failli. On n’avait pas le moindre but à la mi-temps.

Le relatif anonymat dans lequel ont été plongées ces rencontres à cause notamment de la victoire arrachée par l’OM contre l’Inter au bout de l’ennui – quelle purge ! J’avais mis le son de la radio pour ne pas avoir envie de m’ouvrir les veines en écoutant celui de TF1, j’ai bien fait, le cri au moment du but m’a sorti du coma dans lequel j’étais en train de tomber ! – ne doit pas masquer les conséquences très importantes des victoires de Caen, de l’ASSE et du LOSC.

Lire la suite...

dimanche 11 décembre 2011

Le calme après la tempête.

Ligue 1 saison 2011-2012 Il y a quelques mois, aucun équipe ne se rendait à Sochaux en confiance. Depuis cet été, tout le monde y va pour gagner. Lors de la 17e journée de Ligue 1, c’était au tour du PSG. Les Lionceaux ont été assez pathétiques. Il est loin le Sochaux de la saison passée avec son beau jeu, son attaque prolifique… La série de 13 matchs à domicile en championnat en marquant au moins un but a pris fin. J’ai rarement vu une équipe si inoffensive lors d’une rencontre de L1. Je n’ai pas noté la moindre action sochalienne potentiellement dangereuse hormis un tir lointain de Marvin Martin claqué par Sirigu (probablement pas cadré ; 18e) et une tête en arrière cadrée – en rien dangereuse – sur CF (le joueur voulait sans doute prolonger pour envoyer le ballon dans le paquet ; 88e).

Lire la suite...

lundi 7 novembre 2011

Bonnes et mauvaises habitudes.

Ligue 1 saison 2011-2012

Une bran-bran de plus pour Dijon, encore une défaite d’Ajaccio, l’OL ne met plus un pied devant l’autre à l’extérieur, Rennes ouvre le score et se fait rejoindre, le LOSC râle, Bordeaux ne gagne pas à domicile, le PSG ne perd pas à l’extérieur, l’OM bat les nuls, Montpellier ne jamais à Sainté, l’ASSE en mode sal*pe, 4 nuls 1-1 dit "1-1 Ligue 1-1"…
Certaines mauvaises et bonnes habitudes perdurent en Ligue 1.

Pas la moindre victoire à l’extérieur, c’est assez rare, surtout quand Paris et Montpellier jouent à l’extérieur. Aucun des 6 premiers n’a gagné. Ils n’ont pour autant, pas tous réalisé une mauvaise opération.

Lire la suite...

dimanche 6 novembre 2011

13e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012 La 13e journée de Ligue 1 n’a pas souri au groupe des 6 qui s’étaient détachés la semaine dernière, aucun n’a gagné ce week-end. La fatigue pèse lourd chez les clubs européens, ils ont joué leur 7e match en 3 semaines, il est bien normal que les ailes finissent par toucher la piste.

Pour l’analyse de la journée, c’est une autre page, cliquez ici.

Lire la suite...

lundi 31 octobre 2011

12e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012 Résumons la 12e journée de Ligue 1 : 3 confrontations régionales, 2 revanches des 8e de finale de la Coupe de la Ligue joué mercredi, 28 buts, des tas de tirs sur les montants… L’OM ne bat que les promus mais gagne, Brest a enfin accroché la victoire tant attendue, certains clubs marquent le bas, d’autres continuent à carburer. Une jolie journée de L1.

Pour l’analyse de la journée, c’est une autre page, cliquez ici (si elle est déjà en ligne^^).

Lire la suite...

mardi 20 septembre 2011

6e journée de L1, les matchs (2/2).

Ligue 1 saison 2011-2012 Enchaîner après une rencontre européenne est toujours très difficile, a fortiori si votre adversaire a pu se préparer toute la semaine. Le LOSC, le PSG et Rennes ont concédé un match nul, les 2 derniers européens s'affrontaient. Normalement les clubs engagés en Europa League devaient avoir un calendrier adapté, pendant la phase de groupe – au minimum – ils devaient jouer à domicile 3 jours après ces joutes continentales. La LFP a respecté son engagement la saison passée, elle l’a oublié depuis.

  • Les matchs.

Pour les autres matchs de la 6e journée de Ligue 1, je vous renvoie à la première partie, ici.

Lire la suite...

lundi 15 août 2011

Les gardiens ont tout fermé (1/2).

Ligue 1 saison 2011-2012 Après l’orgie offensive de la première journée de Ligue 1, 31 buts marqués, il fallait s’y attendre, les défenses et les gardiens étaient beaucoup plus concentrés lors de la seconde. Résultat, seulement 18 buts. On a eu le premier 0-0 de la saison. Ça vous manquait ?

  • Les scores.

-Samedi :
ASSE-Nancy, 1-0,
Lorient-Bordeaux, 1-1,
OL-Ajaccio, 1-1,
Rennes-PSG, 1-1,
Sochaux-Caen, 1-2,
Toulouse-Dijon, 2-0,
Valenciennes-Brest, 0-0.
-Dimanche :
Auxerre-OM, 2-2,
ETG-Nice, 1-0,
LOSC-Montpellier, 0-1.

  • Les hommes de la semaine.

Les gardiens. Pas tous, bien sûr, certains ont commis des erreurs, mais beaucoup ont eu l’occasion de se mettre en valeur, je pense notamment à Laurent Pionnier, Salvatore Sitigu, Alexis Thébaux, Guillermo Ochoa (dans un style bien à lui), Cédric Carrasso, Fabien Audard, Nicolas Penneteau… J’en oublie sans doute. Ils ont réalisé un festival ! Même le jeune Baptiste Reynet a réussi à tirer son épingle du jeu.

Lire la suite...

lundi 8 août 2011

A s'en friser les moustaches !

Ligue 1 saison 2011-2012

31 buts (!!), 31 buteurs dont 2 contre leur camp, 2 penalties manqués, des frappes assez fabuleuses… Bon, des défenses pas toutes dans le coup et des boulettes de gardiens, mais aussi des arrêts magnifique… La première journée de Ligue 1 s’annonçait très excitante avec plein de nouveautés, elle n’a pas déçu Maître Moustache (alias Frédéric Thiriez), il a dû se les friser !

Quoi de mieux pour faire de la pub à la Ligue 1 que de multiplier les buts magnifiques ? Olivier Sorlin, Grégory Proment, Loutcho, Alain Traoré, Paulo Machado, Geoffrey Dernis, Pierre-Aymeric Aubameyang… C’était la journée des buts improbables ! D’autres ont marqué de jolis buts dans des registres différents (Lisandro Lopez, Alexander Tettey, j’en passe)… Les CPA ont aussi fait des ravages.

En revanche, pour ce qui est de tirer des enseignements à propos des clubs, hormis quelques évidences concernant certaines lacune de-ci de-là à certains postes (Evian-Thonon-Gaillard a besoin d’un gardien, Bordeaux d’un buteur, etc.), l’analyse doit rester très mesurée.

Lire la suite...

jeudi 5 mai 2011

Laurent Blanc est raciste.

C'est très long mais pour être complet et bien analyser une situation, parfois, il faut savoir faire long. Survoler ne suffit pas, ça conduit à faire des raccourcis dangereux. Une fois que vous aurez lu l’intégralité du propos, vous comprendrez sans doute que dans cette affaire, l’indignation n’est pas la réflexion à avoir.


C’est indéniable, Laurent Blanc est raciste. Regardez ses sélections depuis son entrée en fonction à la tête de l’équipe de France de football, vous le constaterez comme moi.

Laurent Blanc n’aime pas les roux ! Jérémy Mathieu doit vraiment se sentir victime de discrimination. Abidal, Clichy, Evra, Cissokho et Trémoulinas ont tous été appelés au moins une fois, l’ancien Sochalien jamais, pourtant en club il est excellent, et à part peut-être Abidal – dont le passage en EdF avec Blanc a été trop court pour réellement le juger – ceux qui ont joué ont tous déçu. Point commun des 5 derniers latéraux cités ? Aucun n’est roux, contrairement à Mathieu. C’est évident, il est victime d’un racisme anti-roux.

Bon, sérieusement, de qui se moque-t-on ?

Lire la suite...