Mot-clé - Sébastien Roudet

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 8 mai 2012

Faites vos jeux !

Ligue 1 saison 2011-2012 Début de journée le dimanche, fin le lundi. On n’a pas l’habitude. Pourrait-on éviter de reproduire ça ? Je me demande en effet si ça n’aurait pas perturbé les joueurs car 3 matchs sans but, on n’avait encore jamais vu ça en Ligue 1 cette saison avant la 36e journée.

Heureusement, pour contrebalancer, on a aussi eu 2 rencontres folles par leur scénario et très prolifiques en buts. Les résultats ont renforcé le suspense pour la 5e place, idem en ce qui concerne la lutte pour le maintien, et en haut rien n’a bougé. Conclusion, on va avoir une 37e journée de folie, les 10 matchs auront tous un enjeu réel. Qui tirera le gros lot ? Qui sera ruiné ? Faites vos jeux !

Cet enthousiasme doit toutefois être modéré : on a l’impression que 3 ou 4 équipes ne jouent plus vraiment le jeu.

Lire la suite...

36e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012c Quel contraste ! Lors de la 36e journée de Ligue 1, on a eu à la fois 2 matchs très riches en buts avec le bonus scénario improbable… et 3 nuls 0-0, une première cette saison (le record était de 2 lors de la 5e journée, idem lors de la 19e journée avec une particularité, on avait vu un 4-4 et un 2-4, cette fois on a vu un 3-4 et un 2-4… étonnant, non ?).

Pour l’analyse de la 36e journée, c’est une autre page, cliquez ici.

Lire la suite...

lundi 30 avril 2012

La parabole du semeur.

Ligue 1 saison 2011-2012 A leurs 20 ans, 7 frères avaient chacun reçu de leur père une parcelle de son domaine. Un soir d’hiver, partageant une soupe afin de se réchauffer en période de grand froid, leur père les invita à programmer une grande fête le premier jour de l’automne suivant, fête lors de laquelle chacun apporterait ce qu’il aurait pu récolter grâce à sa terre.

L’aîné, très fier de son potager la première saison après sa création, avait pris l’habitude depuis 10 ans de replanter les mêmes choses aux mêmes emplacements, si bien que le sol s’était progressivement épuisé. Fidèle à ses habitudes, il recommença exactement comme il l’avait toujours fait. Ses graines levèrent mais les plantes ne purent se développer, elles dépérirent rapidement. En conséquence, il n’obtint rien si ce n’est de mauvaises herbes.

Le cadet, habitué à se nourrir grâce à son potager, fit ses plantations, dévora goulument ses premières récoltes, pensant que commencer à faire des réserves au début de l’automne suffirait à avoir de quoi se régaler tout l’hiver et offrir le couvert à sa famille. Les caprices du temps en décidèrent autrement, la grêle ravagea son jardin et il se trouva fort dépourvu, quand l’automne fût venu.

Lire la suite...

dimanche 29 avril 2012

34e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012 On n’a joué que 9 matchs comptant pour la 34e journée de Ligue 1, le dernier aura lieu dans 2 semaines. Ce week-end, plusieurs équipes ont complètement craqué.

Pour l’analyse de la journée, c’est une autre page, cliquez ici.

Lire la suite...

jeudi 4 août 2011

Tour d’horizon (1/4).

Ligue 1 saison 2011-2012 Il est temps de faire un petit tour d’horizon des 20 équipes de Ligue 1 à quelques jours de la reprise du championnat. Le problème de le faire à cette date est toujours le même, on ne connaît pas encore les effectifs définitifs.

Je vais faire ça en 4 parties dans l’ordre du classement de la saison 2010-2011.

Dans la première partie le LOSC, l’OM, l’OL, le PSG et Sochaux.

Lire la suite...

mardi 11 janvier 2011

Le message.

banderole Coupe de France Débuter l’année par la Coupe de France, ce n’est pas désagréable, bien au contraire, quel meilleur moyen pour se remettre dans le bain de la compétition ?

C’est surtout sympathique quand on est supporter parisien, on voit les autres clubs se planter, se faire humilier par des éboueurs, des chauffeurs-livreurs, des pharmaciens, des caristes et autres éducateurs sportifs – qu’un éducateur sportif apprenne à vivre à des joueurs de L1, c’est tout un symbole – alors que systématiquement le PSG passe, peu importe qui est en face, terreurs ou marchands de glaces, Paris ne perd jamais la face.

Antonetti a critiqué le calendrier, prétextant que débuter l’année par les 32e de finale de la CdF serait un avantage pour les amateurs car ils peuvent s’entraîner pendant les vacances, et autres balivernes dans la même lignée. Il s’agit d’excuses ridicules qu’il tente sans doute de mettre dans la tête des gens pour la fois où il se plantera (cette fois il a mis 7-0 à une équipe de National, je présume que par le passé il a déjà dû être le dindon de la farce). Ses arguments sont faciles à contredire.

Lire la suite...