C’était écrit : Scott Moir et Tessa Virtue étaient médaillés d’or avant même de patiner sur la glace d’Helsinki. Et c’est un put*in de scandale.

On croyait le patinage artistique moins sujet aux escroqueries arbitrales que par le passé. Le nouveau système de notation instauré il y a quelques années devait éviter les arrangements, les injustices flagrantes et autres résultats de nature à faire beaucoup de tort à la crédibilité de la discipline. Malheureusement, en danse sur glace, la porte reste grande ouverte pour les voleurs.

Les Championnats du monde de patinage artistique ont ainsi été le théâtre d’un vol manifeste aussi pitoyable, détestable, honteux et révoltant… qu’encourageant.