Mot-clé - Sharon Van Rouwendaal

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 7 août 2015

Le retour du roi. (ChM natation, J6, S1)

Kazan_2015.jpg Ça commence à devenir long. La disette connue par l’équipe de France de natation lors des 2 dernières journées des Championnats du monde ne prendra pas fin aujourd’hui, néanmoins on voir le bout du tunnel. Heureusement.

Les matinées sont fraiches à Kazan, mais Florent Manaudou est chaud. Il l’a encore prouvé. Les 3 jours off depuis sa victoire sur 50m papillon n’ont fait que le faire monter en température avant le 50m NL, son épreuve de prédilection, celle pour laquelle il a principalement fait le déplacement en Russie. Son but est de devenir l’incontestable roi du sprint.

Lire la suite...

lundi 3 août 2015

Eau trouble. (ChM natation, J2, S1)

Kazan_2015.jpg Je suis stupéfait. Stupéfait de constater qu’en natation, tout passe crème.

Quand, lors d’une session matinale des Championnats du monde, je vois Yuliya Efimova, Jessica Hardy et Sun Yang démonter la piscine alors qu’ils reviennent de suspension (16 mois pour la Russe, histoire de lui permettre de disputer les Mondiaux dans son pays, je crois même que ça a encore été réduit par la suite, à Kazan, Hardy est revenue il y a un peu plus longtemps), ça me pique les yeux.

Quand ensuite je vois Katie Ledecky battre son propre record du monde de natation du 1500m NL dès les séries en ne pensant pas une seconde à s’économiser malgré un programme extrêmement chargé, comme Katinka Hosszu, qui envoie tout chaque jour dès le matin, je me dis qu’il y a un problème. Ne sont-elles jamais fatiguées ? Dans quel but agissent-elles ainsi ? La Hongroise ne cache pas qu’elle court après l’argent, ce n’est pas le cas de la jeune Américaine, qui ne peut toucher la moindre prime – y compris les primes de records du monde – car elle veut pouvoir entrer dans le système NCAA qui interdit de toucher le moindre dollar avant la sortie de l’université.

Lire la suite...

dimanche 2 août 2015

Mission r(é)ussie ! (ChM natation, J1, S2)

Kazan_2015.jpg Votre mission, si vous l’acceptez, sera de battre l’équipe de Russie du 4x100m NL à Kazan, devant son public survolté, lors des Championnats du monde de natation pour glorifier la Fédération de Poutinie.

Nous appellerons cette mission, la Mission Russie. A vous d’en faire une mission r-é-ussie !

L’équipe de France n’a même pas eu besoin de Monsieur Phelps, elle a réussi à dominer le pays hôte, ceci quasiment sans trembler. Le quatuor a été bien formé, tout le monde a su prendre ses responsabilités et les risques nécessaires pour confirmer une chose : ce relais mérite d’être considéré au panthéon du sport français comme l’équivalent de l’équipe de France d’épée masculine qui a tout gagné pendant des années, ou encore comme l’équipe de France de handball masculin. Les hommes peuvent changer, l’or est toujours au bout. La déchirante défaite de Pékin 2008 est bien loin, depuis, 2012 les Bleus ont enchaîné titre européen (2012), titre olympique (2012), titre mondial (2013), titre européen (2014), titre mondial en petit bassin (2014) et un nouveau titre mondial à Kazan. Ils sont invaincus. Et invincibles ?

Lire la suite...

Le plus petit terrain de sport. (ChM natation, J1, S1)

Kazan_2015.jpg On se fout réellement de nous. Cette année, France Télévisions ne diffuse que les finales de la natation course en bassin des Championnats du monde organisés dans le stade de football de Kazan, en Russie, où a été installé une piscine olympique provisoire.

Pour le plongeon, l’eau libre, la natation synchronisée, et même les séries de la natation course on peut se gratter, il faut avoir Canal+Sport, une chaîne d’un groupe désormais en galère au niveau des droits télé. Avec des commentaires bien moisis malgré l’embauche d’une tripotée de consultants. Bientôt, le service public n’achètera plus les droits que pour les 50 derniers mètres des courses, et en athlé pour le dernier quart des compétitions – ce sera galère pour le 110m haies – et les 2 derniers essais des concours ! Et qu’on ne nous fasse pas croire que c’est un problème d’argent, parce que si les droits pour ces épreuves annexes sont jugés trop chers, si elles font moins d’audience sur France Ô que Cœur océan, autant fermer toutes les chaînes du service public !

Lire la suite...

samedi 30 juillet 2011

Shanghai (J7) : plus à un exploit près…

L’équipe de France de natation est épatante. Elle a pris une excellente habitude, celle de s’incruster sur les podiums. Attendus ou non, peu importe, ses membres se pointent à la cérémonie des médailles des épreuves auxquels ils prennent part. J’espérais une 8e breloque en cas d’exploit, en accrocher une sur 3 finales, pourquoi pas ? 2 ? N’abusons pas… Ah bah si, 2. Savourons.

De surcroît, les médailles sont ramenées par les garçons et pas les filles, pas les jeunes, les tauliers et les révélations de l’année dernière, dans les courses individuelles et les relais (une seule dans une distance non-olympique). On a même eu des records de France, déjà 3. Espérons que l’an prochain ils feront aux JO ce qu’ils font actuellement aux Championnats du monde.

Lire la suite...

vendredi 29 juillet 2011

Shanghai (J6) : en très bonne santé.

On entend souvent que le relais est révélateur de la santé de la natation d’un pays. On le dit surtout du 4x200m NL. On peut le dire, l’équipe de France nous le montre chaque jour, elle l’a confirmé en prenant une magnifique médaille d’argent – il n’y a rien à regretter contrairement au 4x100m NL – lors de cette épreuve très attendue des Championnats du monde : la natation française est en très bonne santé.

La journée aurait pu être plombée par l’énorme boulette de Fred Bousquet (erreur reconnue devant les médias, il a cru que ça allait être facile et n’a pas tout donné pour ne pas montrer tout de suite ce qu’il vaut, il a joué avec le feu et n’a pas seulement eu chaud aux fesses, il s’est brûlé au plus haut degré possible), elle s’est terminée en apothéose après une série de satisfaction. On aura 3 représentants lors des finales de demain.

Plongeons-nous dans le récit de cette session de l’après-midi.

Lire la suite...