Mot-clé - Sifan Hassan

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 23 juillet 2016

Faites vos Jeux. (DL Londres)

Quel plateau au Meeting Diamond League de Londres ! Le programme alléchant a tenu ses promesses. Et attention, cette remarque est sans lien avec les 4 victoires françaises… même si elles ne peuvent pas faire de mal !

La dernière grande réunion d’athlétisme avant les JO de Rio a permis à certains chercheurs d’or – ou d’argent, ou de bronze – de faire le plein de confiance avant l’échéance la plus attendue de ces 4 dernières années. Les 2 jours de compétitions ont été marqués par une kyrielle de performances exceptionnelles, dont beaucoup de MPM. La plus fracassante est aussi la plus marquante : son auteur – qui mériterait jusqu’ici le titre d’athlète de l’année – n’ira pas au Brésil, victime du système de sélections US. Elle a profité de ce meeting dans un stade olympique pour se faire ses propres Jeux.

Son absence est à mon sens bien plus dramatique que celle des Russes dont la probité est plus que douteuse. S’il en existe des propres, comment voulez-vous les distinguer des chargés qui ont profité du système étatique de dissimulation de cette criminalité sportive en bande organisée ? Ce n’est pas notre sujet, intéressons-nous plutôt aux compétitions de vendredi et de samedi.

Lire la suite...

vendredi 17 juillet 2015

J’en suis resté (Di)baba !

Cette fois c’est indéniable, cette saison, la Diamond League est totalement folle ! Le Meeting Herculis a rivalisé avec les meilleurs épisodes de ce feuilleton débuté à Doha au mois de mai, ceci essentiellement grâce à des courses de mutants et de mutantes. A Lausanne la semaine dernière les concours avaient crevé l’écran, cette fois du 800m au 3000m, la piste du Stade Louis II de Monaco a été la scène d’un spectacle incroyable.

Ces performances n’étaient pas réellement attendues, ou du moins pas toutes. La plus dingue était espérée, les organisateurs ont fait de leur mieux pour la rendre possible. Pourtant, elle semblait impossible. Battre un record du monde vieux de 22 ans, réalisé à l’époque par une fille au profil plus que trouble – qui a disparu des radars depuis déjà bien longtemps à défaut de disparaitre de la liste des meilleures performances mondiales de tous les temps… je crois même qu’elle est entrée au Hall of Fame de l’IAAF à cause des règle débiles instaurées à sa création – qui tirait soi-disant ses capacités hors-normes à d’une miraculeuse soupe de tortue servie aux athlètes chinoises… A moins qu'il ne s'agisse d'une de ses comparses mutantes. Le fait que Genzebe Dibaba soit la sœur de la recordwoman du monde du 5000m et multiple championne du monde et olympique du 5000 et du 10000m permet de limiter les doutes que génèrent aujourd’hui toutes les explosions chronométriques. Elle ne sort pas de l’ombre d’un seul coup, on se dit que la Force est puissante dans sa famille. Tout le monde ne bénéficie pas de telles prédispositions génétiques et de l’exemple ainsi probablement que des conseils de son aînée. Sauf Florent Manaudou.

Lire la suite...

dimanche 31 mai 2015

Quand y’a d’l’Eugene y’a du plaisir !

La Diamond League a débuté très fort à Doha. C’était moins bien à Shanghai. Samedi (et vendredi) à Eugene, on est reparti sur le rythme de départ. On se souviendra du Prefontaine Classic comme d’un des très gros meetings d’athlétisme de la saison.

Les Français engagés ont été excellents. Renaud Lavillenie a été l’auteur d’un concours extraordinaire pour son retour suite à une blessure à l’épaule subie aux interclubs en disputant le… 4x100m. Son frère Valentin Lavillenie a battu son record personnel (5m70) et réalisé les minima pour les Championnats du monde. Pascal Martinot-Lagarde effectuait son retour à la compétition après sa blessure en finale des Championnats d’Europe en salle, il a gagné en établissant la MPM.

Lire la suite...

dimanche 17 mai 2015

Coup d’envoi et coup d’arrêt.

Je n’ai aucun souvenir d’un meeting aussi dingue. A fortiori en tout début de saison. La Diamond League a débuté à Doha dans des conditions hyper favorables à la haute performance, en particulier pour les disciplines demandant de l’explosivité. La piste semble aussi être très rapide. Dans quelques années les Championnats du monde d’athlétisme y seront organisés. Ça promet !

Ce meeting de Doha lance la saison sur des bases très élevées… mais a aussi mis fin à celle de Teddy Tamgho, sur qui le sort s’est encore acharné. Il s’agit d’une des deux tâches qui viennent salir un beau tableau. 11 MPM, ce n’est pas si impressionnant à cette époque de l’année. Seulement, plusieurs risquent de tenir longtemps, voire toute la saison. 4 sont des records de la Diamond League, preuve de leur valeur.

Lire la suite...

samedi 16 août 2014

Les bonnes habitudes. (Zürich 2014, J5)

Zurich_2014_-.jpg L’équipe de France d’athlétisme a pris de bonnes habitudes. Lors de ces Championnats d’Europe, on a celle de souvent entendre la Marseillaise, notamment en début d’après-midi, car les victoires s’enchaînent.

La plupart des Bleus répondent aux attentes, il y a très peu de déchet en séries (ou demi-finales quand il n’y a pas de séries) et en qualifications, chaque journée apporte son – gros – lot de médailles, d’exploits, d’émotions, de confirmations, de révélations, de concrétisations de potentiels connus.

Lire la suite...

vendredi 15 août 2014

Super Nana. (Zürich 2014, J4, S2)

Zurich_2014_-.jpg Débuter par une Marseillaise n’est pas forcément un bon présage, on l’a constaté lors de la 3e soirée de ces Championnats d’Europe d’athlétisme avant de vivre une soirée assez terrible.

Celle de Yohann Diniz a été accompagnée d’un arc-en-ciel (si vous voulez voir cette cérémonie et écouter l’hymne, vous trouverez tout ça dans les vidéos de la course). Un bon signe ? Pas vraiment, hormis pour Antoinette Nana Djimou, ça ne s’est pas passé aussi bien que prévu. Un des principaux espoirs de l’équipe de France a même totalement manqué sa finale. Mais pourquoi toujours vouloir chercher des signes partout ? Et puis un arc-en-ciel, c’est surtout signe car synonyme de pluie.

Lire la suite...

mardi 12 août 2014

Top départ, départ top. (Zürich 2014, J1, S1)

Zurich_2014_-.jpg Le stade du Letzigrund est un des lieux les plus mythiques de l’athlétisme mondial. La fédération européenne a eu la bonne idée d’y organiser les 22e Championnats d’Europe. Les organisateurs ont eu la mauvaise idée de vendre les places à des prix dissuasifs.

Par exemple tout en haut des virages, au cours actuel du franc suisse, c’est 20 euros pour la session du matin, 70 pour la seconde session, 78 pour la journée. Dans la ligne droite opposée, c’est 41, 123 et 148… De grands malades ! Pour squatter de 10h du matin à 10h du soir devant la ligne d’arrivée, c’est quasiment 200 euros. Je sais bien que Zürich est connu pour ses banques, mais s’il faut s’endetter sur 25 ans pour aller voir de simples championnats continentaux…

Lire la suite...