Mot-clé - Slovan Bratislava

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 16 décembre 2011

Pas de miracle.

Europa League Ce qui était attendu est arrivé, le Red Bull Salzburg a fini par l’emporter chez les Bratisla Boys, le PSG pouvait écraser l’Athletic Bilbao 118-0, ça n’aurait rien changé, il n’était plus maître de son destin.

J’y ai cru pendant une semaine et 20 minutes. Quand les Autrichiens, mené 2-0 sur le terrain du Slovan Bratislava dès la 6e minute, ont réduit l’écart sur penalty, je n’avais plus grand espoir. Ça sentait le retournement de situation, l’équipe n’ayant plus que son honneur à défendre risquait de lâcher pris contre celle venue chercher sa qualification en 16e de finale de l’Europa League. De son côté, le PSG a fait sa part de travail contre des Basques venus avec une équipe fortement remaniée sans être une équipe bidon. Marcelo Bielsa a aligné 3 titulaires habituels, 6 remplaçants dont certains sont régulièrement titulaires (4 ont beaucoup joué ces dernières saisons), il n’y avait que 2 véritables novices. Il a ensuite fait entrer 2 éléments indiscutables de son groupe pendant 30 et 20 minutes (dont Iker Muniain).

Lire la suite...

vendredi 4 novembre 2011

Douchés mais pas coulés…

Europa League … et même renfloués. Les joueurs du PSG ont fait le travail. Certes, battre le Slovan Bratislava 1-0 à domicile n’est pas grandiose, la manière a pu laisser à désirer, mais le fait est que Paris a su se mettre en position idéale pour assurer sa qualification en 16e de finale de l’Europa League, il lui suffira d’aller prendre un point à Salzburg pour s’aménager un avenir sur la scène continentale début 2012.

Un horaire en bois (19h) un jeudi soir de novembre, une pluie battante, une rencontre de phase de poule d’EL contre des clampins venus au Parc des Princes défendre à 10… Tout était réuni pour ne pas se régaler. Si certains s’attendaient à une rencontre inoubliable, ils ont dû être déçus. L’aller n’avait déjà pas soulevé l’enthousiasme des foules, le PSG avait largement dominé mais fini à 9 et sauvegardé le 0-0, les Bratisla Boys n’avaient pratiquement fait que mettre des coups et bétonner, j’avais parlé de séjour au purgatoire. Cette fois ça s’est mieux passé, déjà parce que le PSG a terminé à 11, mais aussi et surtout parce qu’il a obtenu ce dont il avait besoin, une victoire.

Lire la suite...

vendredi 21 octobre 2011

Courroux, coups, coups , tache tache. (Voyage au purgatoire.)

Europa League

Sur le coup, difficile de ne pas être en courroux en voyant ces cartons, un paquet de mauvais choix, tout ce gâchis…
Les Slovaques ont mis beaucoup de coups.
A force, chauffés par les décisions et non-décisions de l’arbitre, les Parisiens ont répondu en mettant aussi des coups.
Finir à 9, ça fait un peu tache.
Le résultat aussi fait tache.

Conclusion, à Bratislava, c’était courroux coups coups tache tache ! Les Bratisla Boys !




Cette intro étant lamentable, j’en ai une meilleure en magasin. Je change d’angle.



En admettant que gagner l’Europa League soit le paradis, le voyage du PSG en Slovaquie pour affronter le Slovan Bratislava devait être une sorte de séjour au purgatoire.

Lire la suite...

jeudi 20 octobre 2011

Sale semaine (ou "le rendez-vous des boulets").

Ligue des Champions Des défaites 0-1 à domicile du LOSC et de l’OM contre de grands malades, le 17e de Serie A et le 10e de Premier League, l’OL découpé en rondelles par le Real Madrid (4-0)… En Julio César, le football français a été ridicule. Europa League Deux nuls 1-1 et 0-0 de Rennes et du PSG respectivement contre le Celtic Glasgow et à Bratislava (en finissant à 9 contre 11)… En Europa League, le football français n’a pas été brillant…

Sale semaine pour nos clubs européens… Aucune victoire, 1 but marqué, 7 encaissés. Dans 2 semaines il faudra faire beaucoup mieux. Attention, les boulets étaient de sortie...

Lire la suite...