Mot-clé - Taïna Barioz

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 28 décembre 2015

Pas fou à Lienz.

Pressons-nous d’oublier le slalom géant féminin de Lienz, épreuve inter-fêtes de fin d’année aux résultats pas franchement positif pour l’équipe de France de ski alpin. 9 engagées, 6 qualifiées, mais aucune dans le top 10, et 4 parmi les 6 dernières classées. On espérait beaucoup mieux.

Tout n’est pas à jeter, 3 jeunes ont réussi à se qualifier, preuve que la relève commence à pointer le bout de ses spatules, malheureusement, alors qu’on attendait un podium de Tessa Worley et de bonnes performances des autres filles expérimentées, l’affaire était entendue dès la première manche.

Lire la suite...

dimanche 29 novembre 2015

Nul autre adversaire que soi-même.

En Ligue 1, qui peut battre le PSG ? Lui-même.
En NBA, qui peut mettre fin à la série d’invincibilité des Golden State Warriors ? Eux-mêmes, ou peut-être Brock Lesnar^^…
A Aspen, qui peut battre Michaela Shiffrin dans les épreuves techniques ? Elle-même.

Et oui, parfois, en sport, vous être votre plus grand adversaire. Voire votre seul véritable adversaire. C’est bon signe pour vous, ça signifie que vous dominez largement votre discipline ou au moins la compétition à laquelle vous participez. Peu importe qui on vous oppose, si vous faites preuve de sérieux et faites le job correctement, vous gagnez.

Dans le cas de Michaela Shiffrin, cette supériorité phénoménale s’est vérifiée ce week-end. L’identité de sa seule "ennemie" aussi.

Lire la suite...

dimanche 25 octobre 2015

Après la (première) bataille.

Le_coup_passa_si_pres__que_je_tire_mon_chapeau_a_Fanara__.jpg «Le coup passa si près que le chapeau tomba.» Chapeau Monsieur Thomas Fanara ! Certes, la victoire n’est pas au bout, mais on n’y avait jamais autant cru pour le géantiste de Praz-sur-Arly. Il a sorti le grand jeu pour monter sur le podium au terme du premier week-end de la saison de ski alpin. Un premier week-end prometteur pour l’équipe de France.

Cette saison, la Coupe du monde va être très longue, comme tous les 4 ans, il n’y a ni JO, ni championnats du monde, ce qui engendre 2 phénomènes :
-un allongement et une densification de la saison de CdM puisque plusieurs semaines sont libérées pour l’organiser, il y a donc plus d’épreuves au calendrier (dont certaines en Asie), dont certaines qui devraient permettre aux Bleus de briller,
-le plateau est fortement renouvelé car beaucoup choisissent d’arrêter leur carrière ou de la mettre entre parenthèses après l’achèvement du cycle de 3 ans (ChM-JO-ChM). C’est particulièrement vrai chez les femmes, nettement moins chez les hommes, même s’il y a aussi eu des départs.

Lire la suite...

jeudi 12 février 2015

ExtraORdinaire FenningOR. (ChM ski alpin)

ChM_ski_alpin_2015.jpg La belle Anna n’avait pas dit son dernier mot. En slalom géant, elle a eu le dernier mot. Le mot le plus adéquat pour qualifier sa journée me semble être "démonstration". "Domination" convient tout autant.

Après 4 des 5 épreuves féminines des Championnats du monde de ski alpin, Anna Fenninger a 2 médailles d’or et une médaille d’argent accrochées au cou. Comme Tina Maze. L’Autrichienne avait pris la 4e place du super-combiné, la Slovène a pris la 5e du géant, dont elle est la championne olympique en titre. Le rêve de grand chelem ne se matérialisera pas. Il reste une chance à Maze de décrocher une 4e breloque pour être l’indiscutable Reine de Neiges, mais la princesse de Vail ne lui fera pas de cadeau samedi en slalom.

Venons-en à l’épreuve de ce jeudi, une épreuve marquée par un énième drame pour l’équipe de France féminine. Anémone Marmottan ne méritait pas ça.

Lire la suite...

lundi 12 janvier 2015

Les Charlie font du ski.

Après la traditionnelle annulation du city event de Munich, déprogrammé chaque année faute de neige, la Coupe du monde de ski alpin a fait escale à Zagreb. D’abord les femmes le premier dimanche de l’année, puis les hommes 2 jours plus tard. Ensuite, ils ont pris des chemins différents, ceux de l’Autriche (Bad Kleinkirchheim) et de la Suisse (Adelboden).

Val d’Isère était candidat pour remplacer les épreuves prévues en Croatie en cas de manque de neige … mais le froid est arrivé sur l’Europe pile au moment du contrôle de la FIS. A 1 ou 2 jours près la station française récupérait ce qu’elle a perdu par manque de neige en décembre. Quand on n’a pas de chance… Le pire est qu’il n’y avait pas vraiment de neige, ni à Zagreb, ni à Adelboden où elle est tombée après le slalom géant (à côté de la piste on a vu du vert, du marron, très peu de blanc).

Lire la suite...

mardi 29 novembre 2011

La semaine dernière… (21 au 27 novembre 2011)

La semaine dernière C’était dans les cartons depuis 2 bons mois, je voulais relancer les articles multisports de types "retour sur la semaine", ce que j’ai beaucoup fait sur mon ancien blog puis sur celui-ci. J’essaie un nouveau format à géométrie variable, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez.


Lire la suite...

samedi 22 octobre 2011

Déjà là !

les sports d'hiver Pour ses concurrentes, c’est très inquiétant. Dès la course d’ouverture de la Coupe du monde de ski alpin, Lindsey Vonn a frappé un grand coup en dominant toutes les spécialistes de la discipline qui lui résistait, la seule, le slalom géant.

La 2e très frustrée du classement général de la saison passée – à 3 points du titre, on se souvient de l’arnaque dont elle a été victime avec l’annulation de certaines courses des finales – avait déjà gagné 21 descentes, 14 super-G, 4 combinés et 2 slaloms, elle est désormais entrée dans caste des rares femmes à avoir gagné dans les 5 disciplines du ski alpin (elle sont désormais 5), ça lui fait 42 victoires (81 podiums) en Coupe du monde. Si son palmarès est très impressionnant, la manière l’est tout autant. En première manche, avec le dossard 8, elle a parfaitement su limiter les dégâts, se classant 4e en embuscade à 92 centièmes de l’Italienne Federica Brignone (une jolie brune). La piste du géant de Sölden est en 3 parties, le haut pour prendre de la vitesse, le mur très long et impressionnant, puis un plat très plat. L’Américaine a atomisé la concurrence sur le plat, elle a par exemple mis pratiquement 9 dixièmes à Tessa Worley rien que sur cette portion… Rebensburg a eu droit au même sort, elle a perdu la première place malgré 0.80s d’avance au dernier intermédiaire, échouant à 0.04s (Vonn avait déjà repris du temps sur le plat lors de la première manche). Le podium a été complété par Elisabeth Görgl, qui pourrait bien être la concurrente principale de Vonn pour le général.

Lire la suite...

dimanche 13 mars 2011

L’art de cultiver le suspense tout en y mettant fin.

les sports d'hiver A quelques jours des finales de la Coupe du monde de ski alpin les petits Globes sont presque tous attribués chez les femmes (4/5, on en a déjà parlé la semaine dernière) alors que le suspense pour celui du général a encore été un peu plus relancé. Chez les hommes, c’est exactement l’inverse.

Vendredi, lors du slalom géant de Spindleruv Myln, en République tchèque, Tessa Worley est sortie très rapidement, une faute qui lui coûte très cher puisque Viktoria Rebensburg, sa concurrente pour le globe de cristal de la spécialité, a écrasé la course en gagnant les 2 manches de façon très impressionnante (1.26s sur sa dauphine). Il a plus dans la matinée, la neige était mouillée, l’Allemande, dossard 3, avait réussi avec un gros temps, je ne sais pas si Tessa a ressenti une pression particulière, mais elle gardera un très mauvais souvenir de cette course, ses 23 points d’avance sont devenus 77 points de retard, sauf miracle c’est cuit, verdict samedi. 3 victoires chacune sur un total de 6 géants disputés en CdM, il n’y a pas de mystère, les 2 sont au-dessus du lot.

Lire la suite...

mardi 28 décembre 2010

La petite géante du géant.

Elle m’épate ! Tessa Worley est de plus en plus bluffante. Quelle démonstration à Semmering !

En ski on dit que le dossard rouge – celui de leader de la CdM dans une discipline de ski – pèse plus lourd que les autres, manifestement c’est vrai… mais pas pour tout le monde. Pour Tessa, qui le portait pour la première fois de sa jeune carrière, il a eu l’air particulièrement léger.

Le ciel bleu (OK, gris, mais pour les besoins de la cause on va dire qu’il était aussi bleu qu’à St-Moritz), la pente blanche, le dossard rouge, l’hymne à l’arrivée. Quel plaisir ! Elle est toute jeune, toute petite, toute souriante, et c’est bien normal, puisqu’elle se met à gagner toutes les courses. 3 succès consécutifs en géant, c’est… géant. Bah oui, elle est facile, mais Tessa aussi est facile. Après 2 victoires pour 1 centième à chaque fois elle a ajouté la manière au résultat en triomphant en Autriche avec une marge 62 fois supérieure par rapport aux 2 dernières courses. Elle est incontestablement la meilleure du circuit dans cette discipline très particulière où des filles pourtant hyper fortes un peu partout ont beaucoup de mal. Maria Riesch et Lindsey Vonn n’ont par exemple encore jamais gagné en géant.

Lire la suite...

lundi 20 décembre 2010

Ski alpin : la saison du bleu. (2/2)

les sports d'hiverLa France dispose dans les disciplines techniques (slalom et géant) d’une belle densité de concurrents capables de monter sur des podiums. Il y a 2-3 ans Grange et Worley ont décomplexé leurs coéquipiers en gagnant des courses après une longue période de disette. Depuis les résultats s’enchaînent.

On a déjà parlé des premières épreuves de la saison avec la victoire de JB et la progression d’Anémone Marmottan, il est temps de s’intéresser au cas Tessa Worley, grande championne d’1m58 (ou 57 selon la source).

Tessa Worley – qui a aussi été nommée aux Globule Awards en 2008 et qui est sur la bannière du blog – est fabuleuse. Elle n’a que 21 ans mais en est déjà à 4 victoires, la première date de novembre 2008 (à tout juste 19 piges), c’était à Aspen, 13 mois plus tard elle s’est imposée à Äre, mais le reste du temps elle peinait à trouver de la régularité dans ses performances, c’était un top 10 de temps en temps (une fois 5e en 2007, 7e aux Championnats du monde de Val d’Isère en 2009, 8e juste après sa première victoire) et beaucoup de places très moyennes dans les points. Cette saison, c’est totalement différent. Après avoir terminé dans les 10 meilleures (8e) lors de la première épreuve elle a gagné les 2 suivantes avec une marge assez extraordinaire : 1 centième les 2 fois !

Lire la suite...

Ski alpin : la saison du bleu. (1/2)

Déjà 3 victoires, 4 podiums, d’autres résultats très encourageants, le ski alpin français a même trouvé à racheter son image médiatique ternie par le malheureux 0 aux JO. Scénarii de folie, belles histoires et exploit télévisé… L’hiver, c’est la saison du bleu ! Dès Sölden (Autriche) fin octobre on a vu les prémices de cette bonne forme tricolore.

Certes, Tessa Worley n’a terminé "que" 8e du géant d’ouverture, mais avec le dossard 14 ou 15 et une bonne seconde manche, tandis qu’Anémone Marmottan finissait juste derrière sa compatriote (avec le 24 si mes souvenirs sont bons, ce qui constitue en soi une performance de choix). Marmottan avait rarement réussi ses 2 manches lors d’une épreuve de Coupe du monde (tout de même 11e aux JO), cette saison elle commence à montrer plus de régularité, elle termine ses courses et progresse dans les classements, ce qui lui permettra d’entrer dans un des 2 premiers groupes et donc de se lancer sur une piste en meilleur état. (On a failli avoir un bon tir groupé, malheureusement Taïna Barioz est sortie dans la seconde manche.)

Lire la suite...