Mot-clé - Tamim bin Hamad al-Thani

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 25 novembre 2012

La preuve par Troyes. (L1, J14)

Ligue 1 - 2012-2013 Oui, on en a eu la preuve grâce à une très modeste équipe de Troyes, le PSG d’Ancelotti ne vaut rien collectivement. 2 ou 3 individualités – et cette fois un arbitrage favorable – ont permis de cacher la misère grâce à un résultat extrêmement flatteur, une victoire 4-0.

Il devrait y avoir un gouffre entre la qualité de jeu du PSG et celle de Troyes, Paris aurait dû être 10, peut-être 100 fois meilleur, pourtant au Parc samedi le PSG c’était Troyes fois… rien. Le zéro absolu. Nul. Bidon. Pitoyable. Honteux. Si vous retirez les 3 minutes correspondant aux buts dans la vidéo du match, vous avez l’impression de regarder le néant. Comment, avec l’effectif et les moyens dont il dispose, Ancelotti peut-il oser se féliciter d’avoir décidé de jouer en contre à domicile face au 19e de Ligue 1 ? En agissant ainsi, n’importe quel autre entraîneur aurait déjà été satellisé par ses dirigeants en recevant un énorme coup de chausson.

Lire la suite...

lundi 20 février 2012

Un sommet qui sentait le sapin.

Ligue 1 saison 2011-2012 Pragmatique. Je ne demande pas grand-chose à Ancelotti, juste d’être pragmatique. Est-ce que l’équivalent de cette notion existe en italien ? Tu arrives dans un club premier du championnat, qui reste sur une bonne dynamique, possède la meilleure défense, une des 2 ou 3 meilleures attaques… POURQUOI VOULOIR TOUT CHANGER ?

Quand Claude Puel faisait jouer Bodmer défenseur central à l’OL, je parlais de crime contre le football.
Quand Domenech associait Toulalan, Lassanaze Diarra et Makélélé au milieu – c’est arrivé en Lituanie – ou 3 joueurs de ce profil, je le taillais à la scie circulaire.
Quand des Jean Fernandez, Pablo Correa ou autres ont installé la tactique du coffre-fort là où ils sont passés pour surtout empêcher les spectateurs de voir du football, j’ai toujours ouvertement souhaité que leur aventure se termine en Ligue 2.
Quand Kombouaré nous infligeait son "fabuleux" duo Clément-Makélélé, je m’arrachais les cheveux en réclamant qu’il fasse jouer Chantôme ou aille se chercher un travail ailleurs.
Quand je vois que contre Montpellier pour le choc de la 24e journée de Ligue 1, le choc entre les 2 principaux candidats au titre, Ancelotti va aligner un milieu une ligne de 3 milieux de terrains défensifs composée de Thiago Motta, Momo Sissoko et Blaise Matuidi… je fais gaffe, j’évite de dîner avant de regarder le match pour ne pas g*rber devant mon écran.
En résumé, je suis cohérent avec ma vision du football, j’aime quand on cherche à JOUER.

Lire la suite...

lundi 22 août 2011

En route vers sommets !

Ligue 1 saison 2011-2012

J’ai bien réfléchi avant de pondre cette analyse de PSG-Valenciennes, un des 3 matchs du dimanche après-midi de la 3e journée de Ligue 1. Il y a plusieurs façon de voir les choses, j’espère que la mienne est la meilleure, faites-vous votre opinion, je vais présenter la mienne.

Mon premier sentiment à la fin de cette rencontre était assez basic : «Pas le meilleur match de l'histoire du PSG, mais on prend !» Après mure réflexion j’irai plus loin. Le PSG a gagné, la manière importe peu (prestation d’ensemble assez médiocre, limite mauvaise) car on a assisté à une véritable révolution, un signe très important montrant que Paris jouera réellement le titre cette saison. Pourquoi accorder une valeur si grande à une victoire 2-1 au Parc des Princes contre Valenciennes, qui plus est obtenue dans la douleur ? Je compte vous l’expliquer…

Lire la suite...

samedi 6 août 2011

Un gros Paris : le temps du changement.

Paris ne s’est pas fait en 1 jour. Entre le 31 mai, jour de l’annonce surprise d’entrée d’investisseurs qataris dans le capital du PSG, et le 6 août, date de la reprise de la Ligue 1 et de la signature de Javier Pastore, 67 jours sont passés, ils ont été particulièrement riches en événements, en spéculations, en coups médiatiques… et en bonnes nouvelles pour les supporters parisiens.

Je vais tenter une petite rétrospective des événements depuis l’annonce de l’arrivée des Qataris (la venue de Leonardo, la semaine folle du recrutement, la préparation) puis analyser l’effectif, les possibilités tactiques offertes à Kombouaré, le calendrier…

Première partie, du 31 mai au 12 juillet : l’arrivée des Qataris, les premières recrues, le départ de Robin Leproux, Leonardo en approche.

Lire la suite...

mercredi 15 juin 2011

Un rêve rouge et bleu.

Mes amis, j’ai créé le chant de supporters de l’année ! Dommage que je n’ai pas le matos pour l’enregistrer… Je la chante devant mon ordi, elle fonctionne très bien. attention, Il y a 2 voix (la partie où ça s'enchaîne nécessite d'être 2 ou alors d'enregistrer une voix puis l'autre) et il faut un peu d'entraînement…

Le Qatar au PSG, ça me fait penser Mille et une nuits… Aladdin… La chanson s’intitule Un rêve rouge et bleu, elle raconte l’histoire d’amour naissante entre Mister bin (Tamim bin Hamad al-Thani) et Paris.

Lire la suite...