Mot-clé - Theo Walcott

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 15 juin 2012

La lumière est venue de Laurent Blanc. - Euro2012 (Groupe D-J2)

Euro 2012 équipe de France de football Il pleut, il mouille, c’est la fête à la grenouille… Après la pluie, le beau temps… Ça s’arrose !... Orage, Ô grand espoir… Quiconque cherche un titre pour une analyse d’Ukraine-France a de quoi se régaler.

Ce match de la 2e journée des phases de poules de l’Euro 2012 restera dans les annales. L’équipe de France n’avait probablement jamais expérimenté une situation pareille, celle de voir une rencontre être interrompue au bout de 5 minutes en raison d’un orage biblique et reprendre près d’une heure plus tard. En outre, elle n’avait jamais battu le pays organisateur d’une compétition internationale majeure (je ne compte la Coupe des Confédérations^^). Surtout, les Bleus n’avaient plus gagné lors d’une phase finale depuis la demi-finale de la CdM 2006, depuis ils avaient enregistré 3 nuls indigestes et 4 défaites humiliantes. Plus inattendu encore, cette équipe a réussi… une très bonne prestation. Et oui, il y a eu de l’enthousiasme, des occasions, du jeu, de l’engagement, de la technique, de la solidité, et même une certaine solidité (malgré quelques frayeurs évitables), en résumé, tout ce qui manquait à l’EdF depuis des années.

Lire la suite...

jeudi 18 novembre 2010

...Et la pelle de Londres.

équipe de France de football On a déjà parlé de l'arsenal français par rapport à l'arsenal anglais. Passons au match en lui-même.

Etait-ce vraiment France-Angleterre ? Même les maillots n’avaient pas l’air d’être anglais ! Du blanc et du bleu au lieu du blanc et du rouge porté par des joueurs au niveau d’engagement physique inférieur à celui d’un décrassage (sauf exceptions)… Il n’y a qu’en tribunes et sur les flocages (Johnson, Barry, Richards,… c’est pas chinois, turc ou espagnol) qu’aucun doute n’était permis…

L’Angleterre a fait illusion 2 minutes en provoquant des fautes de Mexès et en cadrant un coup franc lointain (sans danger pour Lloris, le tir à ras de terre n’était pas assez puissant et trop cadré). Ensuite la France a pris le dessus, ça a mis un peu de temps pour s’animer, une frappe cadrée de Malouda assez anodine a failli tourner au gag avec ce gardien vraiment pas rassurant, le dénommé Ben Foster.

Lire la suite...