Mot-clé - Thomas Van der Plaetsen

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 7 juillet 2016

Athlétisme et bricolage. (ChE athlé J2 S1)

Amsterdam_2016.jpg Ces Championnats d’Europe d’athlétisme me font vraiment une drôle d’impression. J’ai vraiment du mal à accrocher.

Entre l’absence des meilleurs lors de certaines épreuves ou seulement en séries de certaines épreuves, le programme incohérent car trop resserré, les conditions aérologiques très compliquées, la profusion de naturalisés de complaisance, les qualifications délocalisées et les problèmes techniques, trop de facteurs polluent ces championnats. Du moins pour le moment. Espérons que l’engouement arrive avec les premières finales.

Lire la suite...

mercredi 6 juillet 2016

Navrant. (ChE athlé J1 S2)

Amsterdam_2016.jpg Les Championnats d’Europe d’athlétisme, c’est bien. Organisés à ce moment de la saison avec ce programme, c’est moins bien. Condensés sur 5 jours, qui plus est à des horaires fluctuants, c’est encore moins bien tant la première journée manque d’intérêt. Une seule finale, celle de la course la moins palpitante de l’athlétisme sur piste, des tas de séries soit sans les meilleurs, soit avec les meilleurs dilués au milieu des très moyens, bonjour l’angoisse !

Lors de la première session, j’ai eu l’impression de vivre un faux-départ qui n’en finissait pas. Cet après-midi, même chose, peut-être même en pire par moments, en particulier au saut à la perche, où on a commencé par flirter avec le ridicule avant de coucher avec sur le tapis de réception et de lui faire des gamins. Le concours de qualification a fait honte à la discipline.

Lire la suite...

Faux-départ. (ChE athlé J1 S1)

Amsterdam_2016.jpg Ces Championnats d’Europe d’athlétisme sont bâtards. Ils sont à mi-chemin entre une compétition d’entraînement et un véritable championnat. Pour ce qui est des titres, pas de souci, les médaillés auront une ligne supplémentaire à leur palmarès, on oubliera facilement si l’adversité était forte ou non. Néanmoins en tant qu’amateur d’athlétisme, comment ne pas regretter les absences nombreuses – et légitimes dans de nombreux cas – pour un tel rendez-vous ?

Le problème est le placement de ces Europ’ dans le calendrier. Organisés du 6 au 10 juillet, condensés en 5 jours, ils sont trop proches des JO pour y programmer les épreuves les plus exigeantes physiquement (en particulier les épreuves de marche et le marathon) ou pour que les athlètes très ambitieux à Rio prennent le risque d’y participer. A la moindre alerte physique, ils ne prendront aucun risque (c’est le cas de plusieurs Français, dont Christophe Lemaitre). En outre, enchaîner trop de courses en si peu de temps puiserait beaucoup d’énergie, c’est pourquoi des stars comme Jimmy Vicaut et Dafne Schippers ont choisi une seule discipline (en l’occurrence le 100m) sur 3 possibles. Ceci peut profiter notamment à des concurrents ayant "seulement" le niveau européen dans des disciplines où le niveau mondial est beaucoup plus élevé. Ils peuvent avoir choisi de préparer spécifiquement ces championnats continentaux en profitant des absences.

Lire la suite...

mardi 12 août 2014

Commencer par semer… (Zürich 2014, J1, S2)

Zurich_2014_-.jpg Il faut faire les choses dans l’ordre : avant de récolter, il faut semer. Semer, l’équipe de France d’athlétisme l’a très bien fait. Et je ne parle même pas de semer des adversaires lors de courses.

Désormais, et c’est particulièrement vrai aux Championnats d’Europe, une vieille tendance semble inversée. Depuis mes débuts en tant que téléspectateur de ce sport – mes premiers souvenirs datent des JO d’Atlanta, j’avais très certainement regardé quelques courses de Barcelone mais pas assez pour m’en souvenir – j’ai été maintes fois le témoin de cette mauvaise habitude des Bleus : avec eux les mauvaises surprises dominaient presque toujours les bonnes (surtout en quantité). C’est pourquoi ces dernières étaient magnifiées, tout comme les quelques athlètes réellement fiables. C’est aussi la raison pour laquelle ceux qui rencontraient des difficultés récurrentes en grand championnats étaient stigmatisés, y compris quand ils se faisaient spolier par d’énormes tricheurs comme Marion Jones.

Lire la suite...

samedi 27 août 2011

Daegu 2011, J1 : si fortes Kenya plus rien pour les autres.

Kenya 6, reste du monde 0. Après avoir réussi un triplé ce matin lors du marathon, les Kenyanes ont réussi un triplé sur 10000m. 6 médailles distribuées lors de la première journée des Championnats du monde d’athlétisme, le Kenya a pris les 6.

Qualifications et mises en bouche, première journée du décathlon, le menu n’était pas des plus copieux.

La matinée, on en a déjà causé. Passons à la session de l’après-midi.

Lire la suite...

Daegu 2011, J1 : premier matin calme au Pays du Matin clame.

Les Championnats du monde d’athlétisme ont débuté cette nuit à Daegu en Corée du sud, ville choisie car beaucoup de sponsors de l’IAAF sont coréens ou asiatique… On ne s’attend pas à des conditions climatiques idéales, pour le moment ça va. C'est donc parti pour une grosse semaine d'athlétisme.

On commence à 2h du matin avec le marathon féminin… 2 faux départs, du jamais vu ! Les meilleures mondiales sont PRESQUE toutes là. Pas de Française (la meilleure française tente sa chance sur 10000m, la finale a lieu aujourd’hui), uniquement 12 Européennes. La météo est favorable, on s’attendait à une grosse chaleur.
Triplé kenyan !

Lire la suite...