Mot-clé - Tino Edelmann

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 26 février 2015

Ô Braud-ther ! (ChM ski nordique)

Un combiné peut en cacher un autre. Et très honnêtement, je n’ai rien vu venir.

Braud_brille_en_solo.jpg Un titre de champion du monde chez les juniors peut être le début d’une grande carrière. Ou pas. Ça dépend du sport, de la personne, des circonstances dans lesquelles il a été obtenu. En 2006, François Braud a décroché ce titre. En mars 2014, il est monté pour la première fois de sa carrière sur un podium individuel de Coupe du monde. Sa carrière était surtout celle d’un très bon coéquipier, souvent sur le podium avec les potes et même titré lors du relais des Mondiaux 2013. Son objectif habituel est le top 10, il l’a atteint à quelques reprises, réussissant des courses encourageantes ces 2 dernières saisons, sa place se situe en général entre 10e et 20e. Son problème ? Etre bon en saut à skis les jours où les jambes répondaient bien en ski de fond.

Lire la suite...

dimanche 22 février 2015

Bronzés au soleil couchant. (ChM ski nordique)

A Falun, aux Championnats du monde de ski nordique, c’était le jour des équipes. Le team sprint en ski de fond avait lieu entre l’épreuve de saut à ski et le relais 4x5km du combiné nordique.

Si les résultats des 2 équipes de France de ski de fond n’ont rien de déshonorant, c’est de nos combinés que devait venir le podium tricolore du jour. Rappelons-le, après une multitude de médailles en chocolat depuis le début de la carrière du quatuor composé de Jason Lamy-Chappuis, François Braud, Maxime Laheurte et Sébastien Lacroix, la récompense d’années d’efforts a été obtenue il y a 2 ans à Val di Fiemme avec un magnifique titre mondial. Aux JO, ça s’est de nouveau déroulé de manière très frustrante avec une nouvelle 4e place, mais cette fois, pour la dernière de Seb Lacroix, il n’était pas question de rester au pied de la boîte, surtout pas au cours d’une saison fructueuse pour ce relais lors des épreuves de Coupe du monde. Ce relais était un objectif majeur pour tout le groupe.

Lire la suite...

dimanche 4 janvier 2015

Reprise !

2015, l’année de… beaucoup d’événements sportifs.

Il faut commencer par quelque chose. En ce qui me concerne, il y a bien sûr déjà eu de la NBA, un peu de foot, mais ma première épreuve de ski de l’année a été un relais de combiné nordique (je ne regarde que très occasionnellement le ski de fond et très rarement le saut à ski, sauf quand ils sont combinés).

Lire la suite...

dimanche 7 décembre 2014

Souviens-toi l'hiver dernier.

La neige, c’est bien, quand il y en a. Il y en avait l’hiver dernier.

L’hiver dernier, Martin Fourcade survolait le biathlon mondial. Quand il se déchirait sur une course, chose rare, il réagissait de manière éclatante dès la suivante.
L’hiver dernier, Alexis Pinturault réussissait des perfs improbables en Coupe du monde de ski alpin, il avait pris un abonnement au podium.
L’hiver dernier, Jason Lamy-Chappuis donnait des signes de fin de règne, la régularité qui avait marqué sa carrière avait disparu, il avait bien du mal à être performant dans les 2 disciplines du combiné nordique. Les bons jours, il bataillait avec les meilleurs, les autres il prenait des claques.

Cet hiver… aussi.

Lire la suite...

mercredi 1 décembre 2010

Le show et le froid : combiné nordique.

Depuis quelques jours on se croirait en Sibérie – enfin… en Sibérie ils ont cette météo seulement à la fin du printemps – avec froid, neige et soleil qui brilles 1’30 par jour. L’hiver est bien là, y compris en sport.

L’arrêt d’un match à la mi-temps à cause de la neige, on ne voit pas ça souvent, c’est arrivé à Brest samedi. Que des épreuves sportives soient annulées/reportées à cause de chutes de neige, c’est souvent arrivé… dans les sports d’hiver. Il est aussi très régulièrement arrivé que des épreuves soient annulées car il faisait trop doux et que les flocons manquaient, donc on ne va pas se plaindre, d’autant que dans le froid les Français cartonnent !

Par quoi commencer ? J’ai du combiné nordique, du ski alpin et du patinage artistique…

Allons-y avec le combiné nordique, honneur au sportif français de l’année, Jason Lamy-Chappuis.

Lire la suite...