Mot-clé - Toni Kroos

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 4 novembre 2015

Boulet rouge, boulet neuf. (LdC, J4)

Bandeau Ligue des Champions N’est-il pas paradoxal de connaître sa première défaite de la saison en réalisant sa meilleure prestation de la saison ? On parle du 17e match, pas du 4 ou 5e… Chose très rare, le PSG a vraiment joué au foot, il a mis – presque – tous les ingrédients pour réussir un très bon résultat au stade Santiago Bernabeu face à un Real Madrid un peu renforcé par rapport au match aller.

En 2 semaines, avec une équipe quasiment inchangée, du moins au coup d’envoi, la dynamique s’est complètement inversée, les Meringues ont eu beaucoup de mal à assumer leur statut de favoris face à des Parisiens ayant énormément à prouver. Peut-être la peur du ridicule explique-t-elle cette réaction d’orgueil, ce changement de mentalité. Peut-être l’explication est-elle très différente. Toujours est-il que pour une fois, ils ont affiché un super état d’esprit, lequel leur a permis de montrer de quoi ils sont capables. Libérés, ils ont par moments martyrisé ce Real. Malheureusement, 2 joueurs ont offert la victoire aux locaux. Un boulet rouge (la couleur de sa tenue), un boulet neuf (numéro 9).

Lire la suite...

jeudi 22 octobre 2015

L’ennui, un luxe très prisé. (LdC, J3)

Bandeau Ligue des Champions Plus de 2000 euros. C’est ce qu’ont dépensé certaines personnes pour assister à PSG-Real Madrid, match de poule de la Ligue des Champions. Je ne vais pas les plaindre, car d’une part ils ont forcément beaucoup d’argent… et ils ont des goûts dégueulasses. Si ces gens ont envie de se payer 2 heures d’ennui à ce prix, grand bien leur fasse.

Manifestement, l’ennui est un luxe très prisé de nos jours. Du moins à Paris. Le luxe, c’est peut-être aussi de mettre son meilleur joueur sur le banc pour affronter le Real. Les circonstances très favorables devaient permettre au club de la capitale française de s’offrir la première place du groupe A à défaut de pouvoir réellement se tester. Le club de la capitale espagnole déplorait trop de forfaits pour rivaliser. Enfin… C’est ce qu’on voulait nous faire croire.

Lire la suite...

vendredi 22 mai 2015

Graines de Bleuets.

Ils ont gagné, ils ont régalé, ont fait briller le football français. Comment ne pas apprécier ?

Bien sûr, avec les U17, on ne sait jamais à quoi s’attendre. Même quand ils gagnent en faisant forte impression. On peut tomber sur une génération hors du commun de laquelle seront issus nombre de joueurs de Ligue 1 (ou équivalent) et plusieurs internationaux A. On peut aussi être très déçu en constatant l’échec de la plupart des membres d’une équipe dominante dans sa catégorie à son époque. L’avenir peut également se situer entre ces deux extrêmes. En outre, ne rien faire de marquant en U17 ne signifie pas être incapable d’être performant par la suite.

Néanmoins, ça fait toujours plaisir de voir son équipe gagner. Surtout en jouant bien et en montrant des valeurs aussi positives que l’équipe de France U17 lors de l’Euro U17.

Lire la suite...

jeudi 26 avril 2012

La finale des miraculés.

Ligue des Champions Qui aura pu prévoir une finale de Ligue des Champions entre le Bayern Munich et Chelsea ? Ces clubs ont respectivement éliminé le Real Madrid et le Barça dans des circonstances totalement improbables. Pas de quarante-douzième Clasico au programme ! Tant mieux ! Ces demi-finales ont eu un grand mérite : nous rappeler pourquoi on aime le foot.

Le foot est un sport parfois terriblement surprenant, la réalité se permet souvent des choses que la fiction n’oserait même pas imaginer. Un match, c’est un scénario. Un parcours européen, c’est une saga. Ça peut être chiant et prévisible comme captivant et plein de rebondissement, la qualité des acteurs et du metteur en scène est très importante, la façon dont c’est filmé tout autant. Si globalement les quarts de finale ont été sans intérêt, les demi-finales ont été extraordinaires dans des styles très différents. De mon point de vue d’amateur de football neutre car supporter d’aucun de ces clubs, Barça-Chelsea a plutôt été un drame et Real-Bayern un bon thriller. Si vous voulez de la comédie, je vous conseille de regarder samedi la finale de la Coupe de France entre l’OL et Quevilly.

Lire la suite...