Mot-clé - Valerie Adams

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 9 septembre 2016

La frite sur le gâteau. (DL Bruxelles)

Comme chaque année, la Diamond League s’est achevée à Bruxelles par le Mémorial Van Damme, dont il s’agissait de la 40e édition. Le public belge a été particulièrement bien servi avec 41 médaillés olympiques en lice dans les différentes épreuves, certaines ne comptant pas pour la diamond race mais programmées uniquement pour offrir aux héros locaux de se faire plaisir devant leurs fans.

Dès la veille, 2 concours de lancer du poids ont a été organisés en centre-ville en avant-goût du meeting. Cet événement populaire servait de finale pour la finale féminine de la diamond race. Si Valerie Adams n’en a pris que la 2e place derrière Michelle Carter, la championne olympique, la Néo-Zélandaise a remporté le trophée.

Lire la suite...

dimanche 5 juin 2016

Du haut de gamme à Birmingham. (DL Birmingham)

Je pensais jeter un coup d’œil rapide au Meeting de Birmingham juste pour voir les 4 Français engagés. Il s’agit d’un des rendez-vous de la Diamond League mais en principe pas d’un principaux, le plateau n’est pas forcément hyper haut de gamme. Pourtant on a eu doit à du spectacle et des surprises.

J’étais en détente, le 100m masculin n’était pas génial, il y avait du soleil mais un peu de vent de face, cette course hors diamond race a pris du retard en raison des faux-départs de Churandy Martina puis d’Aaron Brown, Kim Collins a gagné en 10"11 (-0.8m/s). C’est tout à fait ce à quoi je m’attendais de ce meeting.

Lire la suite...

samedi 4 juillet 2015

Surprise sur surprise !

Quelle chaleur ! On a rarement connu telles conditions au Stade de France pour de l’athlétisme. Il faisait extrêmement lourd, mais ça tombait bien, il y avait du lourd sur la piste. On le sait, c’est l’idéal pour la performance dans toutes les disciplines qui demandent de l’explosivité.

Normalement, quand des pointures du niveau d’Usain Bolt et Bohdan Bondarenko déclarent forfait, c’est une catastrophe pour le meeting. Mais cette fois, non. Le plateau était impressionnant avec énormément de cadors, bien sûr, en de la plupart des meilleurs Français valides (Renaud Lavillenie, Jimmy Vicaut, les 4 fantastiques du 110m haies, etc.).

Résultat, on a assisté à une des soirées les plus dingues de l’histoire de la Diamond League, avec des MPM dans tous les sens, des records nationaux et continentaux, mais aussi un nombre incroyable de surprises, pas toutes bonnes.

Lire la suite...

lundi 12 août 2013

Sorry Bro… (ChM athlé 2013, J3, S2)

ChM athlétisme Moscou 2013 Quand un sportif provoque de la déception le jour où il décroche une médaille d’argent aux Championnats du monde d’athlétisme, on mesure mieux sa valeur. Renaud Lavillenie est un immense champion.

Berlin 2009… loupé. Daegu 2011… loupé. 2 médailles de bronze très frustrantes… Moscou 2013, loupé aussi. Cette fois le scénario a été bien différent, au lieu de perdre un titre qui lui semblait promis depuis le début du concours, il a dû batailler pour monter sur le podium. On va bien évidemment revenir sur cette finale comme sur toutes les autres compétitions au programme de cette 6e session des championnats.

Cette journée a aussi été marquée par le manque de réussite de plusieurs fratries de l’athlétisme francophone contemporain (d’où le titre… en anglais^^).

Lire la suite...

dimanche 11 août 2013

Mitigé. (ChM athlé 2013, J2, S1)

ChM athlétisme Moscou 2013 Moscou 2013, 2e journée. Les Championnats du monde d’athlétisme continuent, ou plutôt débutent car l’ouverture a été un ratage, la matinée a été mitigée pour l’équipe de France.

Tout a débuté avec le 110m haies du décathlon. Je n’ai pu voir les courses, je ne dispose que des résultats. Kevin Mayer a bien débuté sa seconde moitié de déca, il a réalisé son record personnel 14"21 (-0.2m/s), ce qui lui a rapporté 948pts et lui a permis de gagner une place au classement général (14e, 5093 points), très loin du podium et à une année lumière d’Ashton Eaton (13"72, meilleur temps, soit 1011pts pour cette épreuve et un total de 5513). Après sa contreperformance au lancer du poids le jeune Français ne peut plus raisonnablement viser qu’une place de finaliste. Gunnar Nixon (2e, 5395) et Michael Schrader (3e, 5364) avaient trop d’avance. Les écarts ont ensuite évolué lors des 2 autres épreuves de la session, néanmoins l’objectif n’a pas changé.
L’autre Français, Gaël Quérin, est passé en 21e position après son 15"19 (4882pts).

Lire la suite...

lundi 29 août 2011

Daegu 2011, J3 : la main.

En athlétisme, la main est souvent un outil indispensable, c’est le cas notamment pour les lancers, les départs dans les starting-blocks, les relais, le saut à la perche, la communication avec son entraîneur ou encore pour… sécher ses larmes. Ce n’est pas le tout, vous allez voir.

Il a beaucoup été question de mains lors de la 3e journée des Championnats du monde d'athlétisme car plusieurs concours utilisant des appareils avaient lieu, mais aussi parce qu’une star de plus a été disqualifiée, cette fois pour une faute de main. Et oui, en athlé aussi on peut prendre un carton rouge direct pour une faute de main ! Le jury n’a pas mis de gants et l’a exclu sans ménagement.
On verra…
-que certains sont repartis une main devant, une main derrière,
-qu’une fille a nettement pris la main après les 4 premières épreuves de l’heptathlon,
-qu’une autre a gagné haut la main le titre du lancer du poids,
-qu’on a eu droit à un beau mano a mano sur 400m féminin,
-que l’or au lancer du marteau s’est joué à un l’équivalent d’un petit doigt,
-si la nouvelle championne du 100m se fait prendre un jour la main dans le sac…

Lire la suite...

samedi 9 juillet 2011

L’éclair, l’étincelle et le coup de feu.

Entre 40916 et 51022 spectateurs au Stade de France à vue de nez (je vois mal avec le nez^^), des conditions météorologiques tout à faire correctes (hormis un vent tournant et irrégulier gênant surtout pour le saut à la perche), une piste toute neuve, la même qu’à Pékin, un beau plateau… Tout était réuni pour que l’édition 2011 du Meeting de Paris Saint-Denis (Meeting Areva) soit une réussite.

Mis à part un gros couac à la fin, on a effectivement vu une belle soirée d’athlétisme. Deux Français ont gagné leur épreuve lors de cette 8e des 14 étapes de la Diamond League, un était attendu, l’autre pas du tout. Il y a aussi eu quelques déceptions mais aussi de bonnes nouvelles.

16 épreuves étaient au programme, 7 concours et 9 courses, mais la discipline reine était absente du menu, pas de 100m masculin vendredi soir, les organisateurs avaient préféré un 200m avec Usain Bolt, Christophe Lemaitre, et une flopée de concurrents de taille ayant déjà couru le 200m en moins de 20 secondes comme le Panaméen Alonso Edward (19’’81), ou encore l’Américain Shawn Crawford (19’’79… bon, ça remonte à 2004 mais il était médaillé mondial en 2009), ainsi que des gars qualifiés pour Daegu (notamment Darvis Patton, USA, et Mario Forsythe, JAM).

Racontons les événements dans l’ordre.

Lire la suite...