Mot-clé - Vendéspace

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 21 juin 2013

Garnett et Shaq. (EuroBasket féminin 2013)

EuroBasket féminin 2013 Parfois, faute de solutions collectives suffisamment efficace, on est très heureux de pouvoir bénéficier du talent individuel de ses leaders. Du talent individuel, des leaders, l’équipe de France de basket féminin en regorge. Si de temps en temps certains rouages manquent d’huile, le rouleau compresseur fonctionne toujours aussi bien. Cette équipe en est vraiment une, dans le sens le plus noble du terme.

Contre la République Tchèque, c’est du secteur intérieur qu’est venu le salut. En particulier du duo infernal formé de Sandrine Gruda et d’Isabelle Yacoubou, ou si vous préférez de Sandrine Garnett et d’Isa Shaqoubou. Le parallèle avec Kevin Garnett et Shaquille O’Neal est assez évident quand vous les voyez jouer (heureusement, humainement Sandrine n’a rien de comparable avec le sale type sacré champion avec les Celtics il y a quelques saisons, en revanche Isa semble presque aussi dingue que le Shaq). A deux, elles ont cumulé 35 points, 20 rebonds et 7 fautes provoquées. Leurs collègues du secteur intérieur (Emmeline Ndongue, Endéné Miyem et Marielle Amant) ont ajouté 19 points, 15 rebonds et 5 fautes provoquées. A titre de comparaison, les postes 1, 2 et 3 ont rapporté un total de 14 points.

Lire la suite...

mercredi 19 juin 2013

Sans frais ni frayeur, mais… (EuroBasket féminin 2013)

EuroBasket féminin 2013 C’est l’histoire d’une victoire obtenu sans connaître la moindre frayeur. C’est aussi l’histoire d’un avertissement sans frais. L’équipe de France a remporté son 4e match dans l’EuroBasket féminin organisée chez elle, s’assurant déjà sa place en quarts de finale. Pourtant, on ne peut qu’être très mitigé après ce succès.

Mener de 31 points contre la Croatie et gagner de 8 n’est pas normal. Réussir une prestation défensive de premier ordre pendant une vingtaine de minutes (en l’occurrence 19 points encaissés à la mi-temps) et se relâcher légèrement par la suite, on peut le concevoir. De là à exploser de cette façon… 51 points encaissés après le retour des vestiaires ! C’est d’autant plus choquant que jusqu’alors les Bleues avaient concédé seulement 137 points en 140 minutes.

Lire la suite...