dimanche 16 octobre 2016

Monsieur Cinéma.

Il existe de – trop – nombreuses fédérations internationales de boxe. Vous ne connaissiez pas la WBE (World Boxing Entertainment) ? Logique, aucune fédération internationale ne porte ce nom. Et pourtant certains semblent en briguer les ceintures mondiales en jouant la comédie à l’outrance à la façon des catcheurs de la WWE.

Mais Tony Bellew (28-2-1, 18KO), champion du monde WBC des poids lourds-légers, ne se contente pas de ça, il est vraiment acteur. Son rôle dans Creed, la – très bonne – suite de la série des Rocky l’a fait connaître. Alors bien sûr, il campait un personnage inspiré de… lui-même, à savoir un champion de Liverpool fan d’Everton qui combattait à Goodyson Park (ce qu’il a fait il y a quelques mois). Ça aide. Pour l’anecdote, si – ATTENTION SPOILER – dans le film il bat Adonis Creed, dans la vie réelle une de ses 2 seules défaites – la seule par KO – a été concédée face à Adonis Stevenson pour une ceinture mondiale des mi-lourds.

Lire la suite...

samedi 8 octobre 2016

Le sens de l’hospitalité.

En boxe, combattre à domicile est souvent un avantage. A fortiori dans certains pays où, quand un étranger vient affronter un boxeur local, il ne lui suffit pas simplement d’être meilleur pour gagner. A moins d’en finir avant la limite, vous n’avez aucune garantie d’éviter un vol manifeste. Les officiels ne se cachent même pas pour effectuer leur larcin.

On le constate souvent en Grande-Bretagne, où il est courant de désigner un arbitre britannique et un juge britannique pour un championnat du monde opposant un Britannique à un étranger. En France, on ne mange pas de ce pain-là, quand on remporte une ceinture mondiale, on l’obtient honnêtement… C’est d’ailleurs peut-être la raison pour laquelle on n’en obtient plus depuis des années…

Lire la suite...

dimanche 8 mai 2016

Khan est l’honi.

Saul "Canelo" Alvarez n’est absolument pas le meilleur boxeur de la planète, il n’est même pas le meilleur chez les poids moyens, mais sa nationalité mexicaine fait de lui la star en activité qui fait vendre le plus de PPV.

C’est vrai, il a d’autres atouts : sa jeunesse, sa puissance et sa "différence physique"… Des Mexicains roux, ça ne doit pas se trouver aussi facilement que des bouteilles de tequila et des cactus. D’où son surnom. Son statut de star lui vaut certains honneurs, notamment celui d’inaugurer une nouvelle salle à Las Vegas, la T-Mobile Arena, pour la première défense de son titre WBC acquis contre Cotto il y a quelques mois au terme d’une mascarade programmée. Cotto a clairement gagné ce combat, les juges ont accordé une victoire écrasante à Alvarez.

Lire la suite...

dimanche 17 janvier 2016

La journée mondiale du lourd.

En boxe, la catégorie des poids lourds était autrefois la reine. Au cours des années 2000, elle a périclité faute de champions charismatiques, les frères Klitschko ayant imposé leur supériorité particulièrement ennuyeuse face à une adversité particulièrement médiocre. Depuis quelques temps, après la retraite de Vitali et le déclin de Wladimir, la catégorie se réveille.

Ce réveil est tout relatif. On voit en effet pas mal de monde arriver car c’est désormais beaucoup plus ouvert, beaucoup peuvent légitimement espérer décrocher un titre. Le niveau est en effet très homogène, aucun boxeur ne semble en mesure d’imposer un règne incontesté, devenir champion du monde est plus une question d’opportunité que de talent. Il suffit d’observer ne serait-ce qu’un round de Tyson Fury pour se rendre compte à quel point il est nul techniquement. Cette situation donne des idées à beaucoup de monde.

Samedi, c’était la journée mondiale des lourds, on a assisté au retour du retraité David Haye, puis à 2 championnats du monde poids lourds. Il y a 3 semaines, un bon combat pour une ceinture par intérim a déjà eu lieu, je n’avais pas encore mis la vidéo, c’est l’occasion.

Lire la suite...

dimanche 22 novembre 2015

Mascarade programmée.

La boxe, quel beau sport. La boxe… quelle put*in d’arnaque ! Parfois, c’est vraiment à vomir.

Quand le résultat est programmé à l’avance et qu’on le comprend à la fin du combat, on a le sentiment que la victime de la mascarade n’est pas seulement le boxeur mais aussi la boxe elle-même et chaque personne qui l’aime. J’ai limité mon temps de sommeil à de très courtes heures afin de regarder ce qui devait être un des combats de l’année. A 7h et quelques du matin, je me retrouve dégoûté en train d’écrire l’introduction que vous êtes en train de lire avant de refermer – provisoirement – mon ordinateur.


Quelques heures plus tard.


Je suis toujours dégoûté. Avant de reprendre l’écriture de ceci, j’ai regardé quelques commentaires et articles (en anglais) à propos de cette farce. Manifestement, nous faisons face à une sorte d’entente implicite entre médias pour créer la nouvelle star de la boxe mondiale, celle qui va les faire manger pendant des années. Beaucoup de fans ne s’y trompent pas. Seuls ceux qui soutiendraient "Canelo" même s’il mangeait un bébé rôti après l’avoir éviscéré avec les dents vous soutiennent qu’il a gagné largement, sans contestation possible. A vrai dire, beaucoup ne se posent même pas la question, intoxiqués qu’ils sont par les commentaires d’HBO, la réalisation télé orientée et les statistiques grotesques mises en avant pour tenter de justifier l’injustifiable.

Lire la suite...

dimanche 7 juin 2015

On en salive déjà !

Miguel Cotto s’est emparé du titre WBC des poids moyens le 7 juin 2014, il y a pile 1 an. Ou plutôt 364 jours. Depuis, il n’avait plus combattu.

Malgré ses défaites consécutives aux points contre Trout et Mayweather (en 2012), précédées d’une "démontada" subie face à Pacquiao en 2009 (les photos de sa tronche à la fin du combat sont mythiques), le Portoricain reste un grand nom du noble art avec ses 39 victoires (dont 32 avant la limite) pour 4 défaites et ses ceintures obtenues dans 4 catégories différentes. Forcément, tout le monde attend de le voir affronter les deux hommes qui font le plus de bruit dans cette catégorie : Saul "Canelo" Alvarez et Gennady Golovkin. Ces deux cogneurs qui démontent leurs adversaires ont boxé récemment, les combats sont sur le blog, ici pour le Mexicain, ici pour le Kazakh, régalez-vous si ce n’est pas déjà fait ! Tous les amateurs de boxe veulent voir ces affiches car elles promettent d’être particulièrement spectaculaires, violentes, voire même sauvages.

Lire la suite...