Mot-clé - Wasquehal

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 5 janvier 2016

Le message est bien passé. (CdF 32e)

Wasquehal est leader de son groupe de CFA. C’est du lourd, du très lourd, encore plus lourd que le terrain du Stadium Nord de Villeneuve-d’Ascq. Sérieusement, Laurent Blanc s’est foutu de la gueule de tout le monde, non ?

Le 32e de finale de Coupe de France disputé dimanche en début d’après-midi par le PSG dans des conditions météorologiques assez dégueulasses (vent assez fort, beaucoup de pluie) a été une belle bouse. Bien sûr, on retiendra la qualification, et rien d’autre. L’emporter 1-0 (but de Zlatan Ibrahimovic à l’heure de jeu). Que c’était laid !

Lire la suite...

lundi 24 janvier 2011

A quel jeu joue-t-on ?

banderole Coupe de FranceS’il y a une chose à analyser dans les résultats de la Coupe de France, c’est la présentation qui est faite des résultats. Gardons en tête que l’important est de passer.

Le LOSC, dans son stade, recevait Wasquehal, son voisin. Le match avait été inversé, et comme le petit club de CFA2 avait accepté de laisser l’organisation au LOSC (au lieu de recevoir au Stadium Nord… recevoir chez l’équipe qu’on reçoit, en soi il y a un concept intéressant), et comme ça s’était chauffé entre les 2 clubs avec des attaques du président de Wasquehal à l’encontre de Michel Seydoux, les Lillois ont refusé de refiler plus de places au petit que le minimum réglementaire (quant à la recette, comme le LOSC est radin, ce sera le strict minimum). Puéril.

Lire la suite...

lundi 10 janvier 2011

Le Danone Club termine l’écrémage.

banderole Coupe de France Sur les 23 premiers 32e de finale, 7 surprises concernant à chaque fois des L1.
Sur les 8 de dimanche – le dernier est reporté au week-end prochain – seulement une surprise, concernant encore une équipe de L1, et pas n’importe laquelle.
En tout, 10 clubs de l’élite ont été éliminés, un record absolu (on avait déjà vu du 50% mais dans une Ligue 1 à 18).

Trop de clubs avaient déjà été humiliés pour que ceux en lice dimanche puissent manger de vigilance, d’engagement ou encore de motivation. Malgré ces énormes avertissements Brest a failli passer à la trappe contre une DH, Nancy chez une CFA (ou encore Boulogne-sur-Mer chez son voisin Amiens, club pro de National), sans oublier la déroute de l’OM dans les montagnes.

Lire la suite...

dimanche 9 janvier 2011

Alors, tirage facile ? Mouaaaaah !

banderole Coupe de France Par définition les 32e de finale de la Coupe de France sont au nombre de 32, ce qui signifie que 64 équipes étaient en lice, comme les 20 clubs de L1 entraient en compétition lors de ce tour, le calcul est simple, au tirage 44 boules sur 64 contenaient le nom d’une équipe n’appartenant pas à l’élite…

Quand le PSG tombe sur autre chose qu’une Ligue 1 vous entendez systématiquement des tas de réactions se résumant ainsi : la FFF (ou la LFP lorsqu’il s’agit de CdL) trafique les tirages pour favoriser le PSG, qui du coup a tout le temps des tirages faciles. Désopilant.

Cette fois il le tirage au sort s’est effectué en 4 blocs (je n’ai pas compris comment les 4 groupes de 16 boules ont été confectionnés), Paris aurait pu se régaler face à Issy-les-Moulineaux, il a pris une équipe de L1 (Lorient, Brest et Nice étaient les autres mauvais tirages possibles). Sur 32 affiches, seulement 2 opposaient des L1. Résultat, le PSG est de toutes les équipes déjà qualifiées celle qui s’en est sortie avec le plus gros score. Lens a pris cher, je ne pensais pas que ce serait aussi facile même si mes chansons spéciales pour cette rencontre prévoyaient ''la valise, lise lise lise''

Lire la suite...