Mot-clé - Yaisien

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 2 février 2012

Dessine-moi un mouton.

Trop habitués à ne pas avoir d’argent et à entendre beaucoup de noms sans voir personne venir au mois de janvier, des supporters parisiens semblent pour la plupart s’extasier à l’arrivée de n’importe quelle recrue. Ça en devient presque comique.

Désormais, le club a de l’argent, il achète des joueurs, youpi, c’est trop génial. On parle d’un Brésilien, d’un joueur sous contrat dans un grand club, et hop, le gars devient une méga-star internationale dont beaucoup ne supposaient pourtant pas l’existence la veille. Si quelqu’un balance la rumeur «Gonzo et Pouldo, Brésiliens évoluant respectivement au Real Madrid et à Manchester United, intéressent le PSG», même s’ils n’existent pas, beaucoup vont en être persuadé, ces deux joueurs vont faire gagner la Ligue des Champions au PSG, ce sont des monstres !

J’ai lu et entendu ces derniers jours de nombreuses réflexions concernant le recrutement et le jeu du PSG. Elles me désolent. Certaines de ces réflexions défient le bon sens. Parlons par exemple de la différence entre les façons dont Tévez et Thiago Motta sont vus.

Lire la suite...

lundi 27 juin 2011

Sous le soleil de Mexicooo, Mexi-iiii-coooo !

L’équipe de France U17 de football est à la Coupe du monde U17 (bah oui^^) au Mexique. Pour le moment, ça se passe… bien.

Qualifiés à l’arrachée en terminant 3e de son groupe à l’Euro de la catégorie il y a quelques semaines, les joueurs de Patrick Gonfalone ont surpris leur monde. La première période de leur premier match contre l’Argentine a été particulièrement impressionnante. Menée par un quatuor offensif Abdallah Yaisien en 10, Yassine Benzia côté gauche, Sébastien Haller (Auxerre) devant et Lenny Nangis (Caen) à droite, ils ont été tout simplement brillants. Ça jouait merveilleusement bien avec énormément de remises, de passes sans contrôle, d’actions en une touche. A la mi-temps ils menaient 3-0 en ayant pourtant croqué…

Lire la suite...

dimanche 19 juin 2011

Lettre à Léo.

Cher Leonardo,

Tout d’abord, je tiens à te souhaiter un bon retour à la maison.

Lors de ton premier passage en terre parisienne, tu as marqué les esprits. Rares sont les joueurs étrangers à avoir laissé une trace si positive à Paris en ne restant qu’une saison, a fortiori en ne parlant pas français en arrivant. A vrai dire, la liste me semble se résumer à toi et Juan Pablo Sorin.

En tant que supporter du PSG ayant surtout connu les années difficiles du club depuis la fin des années 90, ayant souvent dû encaisser de violentes désillusions, je ne peux que me réjouir de l’arrivée d’un nouveau propriétaire ambitieux. Comment ne pas être heureux de la perspective de revoir nos couleurs briller de nouveau au firmament du football européen ? Comme des milliers d’autres Parisiens, je m’inquiète néanmoins d’une chose.

Lire la suite...