Mot-clé - Ye Shiwen

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 7 août 2016

Et puis le vent a tourné… (Rio 2016 J1)

Rio_2016 Rio 2016 avait si bien commencé… et tout est si vite parti en sucette… A vrai dire, tout se passait trop bien, c’en était même louche. Et puis soudain, alors que les victoires et les qualifications se succédaient, une première déception pas catastrophique s’est produite, compensée par quelques exploits. Le vent a tourné sans prévenir.

Ce mal ne semblait toucher que les hommes, il a fini par aussi infecter les femmes qui tenaient la baraque jusqu’alors. Violemment de surcroît ! Au final, le bilan est terrible : les médailles attendues ou espérées se sont envolées, on a même réussi à en perdre qui n’étaient pas encore en jeu ! 2 fois 4e, une élimination à 5 secondes de la fin d’un combat presque gagné, une énorme opportunité gâchée de se qualifier pour les demi-finales d’un tournoi par équipe, l’élimination incompréhensible d’une paire de double qui devait jouer l’or, une blessure grave qui nous prive d’une grosse chance de médaille, des défaites qui font très mal dans 2 sports collectifs où on a – ou avait – de grosses attentes… Il y a eu de très bonnes choses lors de cette journée, mais aussi des trucs terribles.

Si le baromètre des médailles est toujours à zéro à l’issue de la première journée, le moral des troupes est lui carrément en-dessous de zéro.

Lire la suite...

dimanche 9 août 2015

4 nages et 1 enterrement. (ChM natation, J8, S1)

Kazan_2015.jpg Le dernier matin d’une compétition internationale de natation, on ne peut organiser de courses qui nécessitent des demi-finales, il en faut qui fonctionnent avec accession directe pour la finale à l’issue des séries. Donc des 400m et des relais.

Le premier jour des championnats, on se confronte à la même problématique, on a opté pour les mêmes solutions. En ouverture, on a donc droit à la nage libre, et pour la clôture, c’est le 4 nages. Ceci vaut à la fois sur le 400m et sur le 4x100m.

L’équipe de France présentait 2 nageuses et 2 relais lors de cette dernière session matinale des Championnats du monde de Kazan. La natation féminine tricolore jouait son honneur, car en 7 jours elle a seulement qualifié 2 relais en finale, il n’y a eu aucune finale individuelle. Bien sûr, dans certains cas la réussite a manqué, ça s’est joué à rien, en particulier pour Charlotte Bonnet, néanmoins ça fait tache.

Lire la suite...

lundi 3 août 2015

Le battement d’ailes du papillonneur. (ChM natation, J2, S2)

Kazan_2015.jpg Il l’attendait. Florent Manaudou a déployé ses grands bras tel un papillon mutant pour remporter son premier titre mondial individuel en grand bassin après ses 2 titres collectifs au sein du relais 4x100m en 2013 et… lors de la première journée de ces Championnats du monde de natation.

Et dire que le 50m papillon était plus une mise en jambes avant son objectif réel, le 50m nage libre, dont il est devenu champion olympique, puis champion de France en petit bassin, puis champion d’Europe en petit bassin, puis champion de France en grand bassin, puis champion d’Europe en grand bassin, puis champion du monde en petit bassin… Je crois que l’ordre est bon. Tout ça pour dire qu’il est à Kazan pour avoir été champion de tout au moins une fois, à l’image de Renaud Lavillenie au saut à la perche, il ne lui manque que le titre mondial en configuration olympique (en plein air pour l’athlé, en bassin de 50m pour la natation), il ira à Pékin dans quelques jours pour compléter la collection. En attendant, montrer sa force sur le 50 pap’ ne pouvait faire de mal. Le message envoyé à ses concurrents est clair.

Lire la suite...

dimanche 2 août 2015

Mission r(é)ussie ! (ChM natation, J1, S2)

Kazan_2015.jpg Votre mission, si vous l’acceptez, sera de battre l’équipe de Russie du 4x100m NL à Kazan, devant son public survolté, lors des Championnats du monde de natation pour glorifier la Fédération de Poutinie.

Nous appellerons cette mission, la Mission Russie. A vous d’en faire une mission r-é-ussie !

L’équipe de France n’a même pas eu besoin de Monsieur Phelps, elle a réussi à dominer le pays hôte, ceci quasiment sans trembler. Le quatuor a été bien formé, tout le monde a su prendre ses responsabilités et les risques nécessaires pour confirmer une chose : ce relais mérite d’être considéré au panthéon du sport français comme l’équivalent de l’équipe de France d’épée masculine qui a tout gagné pendant des années, ou encore comme l’équipe de France de handball masculin. Les hommes peuvent changer, l’or est toujours au bout. La déchirante défaite de Pékin 2008 est bien loin, depuis, 2012 les Bleus ont enchaîné titre européen (2012), titre olympique (2012), titre mondial (2013), titre européen (2014), titre mondial en petit bassin (2014) et un nouveau titre mondial à Kazan. Ils sont invaincus. Et invincibles ?

Lire la suite...

Le plus petit terrain de sport. (ChM natation, J1, S1)

Kazan_2015.jpg On se fout réellement de nous. Cette année, France Télévisions ne diffuse que les finales de la natation course en bassin des Championnats du monde organisés dans le stade de football de Kazan, en Russie, où a été installé une piscine olympique provisoire.

Pour le plongeon, l’eau libre, la natation synchronisée, et même les séries de la natation course on peut se gratter, il faut avoir Canal+Sport, une chaîne d’un groupe désormais en galère au niveau des droits télé. Avec des commentaires bien moisis malgré l’embauche d’une tripotée de consultants. Bientôt, le service public n’achètera plus les droits que pour les 50 derniers mètres des courses, et en athlé pour le dernier quart des compétitions – ce sera galère pour le 110m haies – et les 2 derniers essais des concours ! Et qu’on ne nous fasse pas croire que c’est un problème d’argent, parce que si les droits pour ces épreuves annexes sont jugés trop chers, si elles font moins d’audience sur France Ô que Cœur océan, autant fermer toutes les chaînes du service public !

Lire la suite...

jeudi 1 août 2013

Pacificator. (ChM 2013 natation, J5)

ChM natation Barcelone 2013 Aujourd’hui aux Championnats du monde de natation la Chine, les Etats-Unis, l’Australie et le Japon ont presque tout raflé, ne laissant que les miettes à l’Europe et au Brésil. L’équipe de France s’en est sortie avec une belle médaille de bronze en relais, c’est déjà très bien.

Oui, aujourd’hui j’ai eu beaucoup de mal à trouver un titre. J’ai trouvé celui-ci construit à partir d’un constat : on a disputé 5 finales lors de cette journée, 5 titres et un total de 11 médailles sur 15 ont été obtenus par les 4 grandes puissances sportives dont les côtes sont baignées par l’Océan pacifique (la Mer de Chine en fait partie). Je n’ai trouvé d’autre lien entre ces pays qu’une grande étendue d’eau salée et le côté Terminator de leurs nageurs. Sont-ils réellement humains ? On dirait une bande de cyborgs, ils démolissent tout dans leur sillon.

Lire la suite...

Plan à 4. (ChM 2013 natation, séries J5)

ChM natation Barcelone 2013 Il faut l’avouer, les séries de la 4e journée des Championnats du monde de natation manquaient terriblement d’intérêt malgré les séries du 100m NL masculin. Celles d’aujourd’hui étaient un peu plus sympathiques. J’insiste sur le «un peu».

On a commencé par le 100m NL féminin cette fois, avec nos 2 Françaises finalistes du 200m NL. On savait que Charlotte Bonnet allait le nager, finalement Camille Muffat a décidé d’y participer également. Les premières séries étaient celles des concurrentes les plus faibles, les invitées. On avait 8 séries (74 concurrentes), ça n’a pas duré trop longtemps.

Lire la suite...

lundi 29 juillet 2013

Il n’y a pas d’âge… (ChM 2013 natation, J2).

ChM natation Barcelone 2013 Championnats du monde de natation à Barcelone, nous sommes en 2003, Fabien Gilot et Fred Bousquet remportent une médaille au sein du relais 4x100m français. 10 ans plus tard, Gilot est champion du monde au sein de ce relais, le lendemain Bousquet décroche une médaille mondiale au 50m papillon. Il n’y a pas d’âge pour briller !

Chez les femmes, on a l’impression que plus le temps passe, plus la natation devient un sport de précocité, les 2 filles les plus impressionnantes de ces championnats sont une Américaine de 16 ans (Katie Ledecky), une Lituanienne du même âge à 2 jours près (Ruta Meilutyté), et bien sûr une autre Américaine, star à 18 ans grâce à ses résultats obtenus depuis plusieurs saisons au plus haut niveau (Missy Franklin).

Chez les hommes, rares sont les jeunes à arriver tout de suite au sommet, mais rares sont ceux qui durent très longtemps, Bousquet fait presque figure d’exception.

Lire la suite...

dimanche 28 juillet 2013

All in ! (ChM 2013 natation, J1)

ChM natation Barcelone 2013 Quel panard ! Encore sonné par l’énorme claque reçu quelques minutes auparavant, je suis soudain passé dans un état d’euphorie intense. C’était en début de soirée, j’ai crié comme un fou devant ma télé. Nous sommes très certainement des centaines de milliers à avoir ressenti la même chose. Normal ! Seul le sport vous offre des instants comme celui-ci.

En y pensant, je me dis que le poker doit être une sorte de sport ou alors que ma phrase est fausse. Certains jeux et tournoi non sportifs sont aussi susceptibles de procurer ce type d’émotions. A vrai dire, cette journée m’a beaucoup fait penser à un tournoi de poker. Imaginez-vous à l’EPT de Barcelone. On va bientôt arriver à la bulle, les choses deviennent très sérieuses, vous avez envie de serrer le jeu mais convaincu que votre reine est imbattable, vous misez une grande partie de vos jetons dans le coup. Dans votre esprit personne n’a les cartes en main pour la dominer, ça va bien se passer… et PAN ! L’Américaine sort un jeu improbable, personne n’avait rien vu venir, vous recevez une claque d’une violence rare. Ce coup vous met KO, il vous reste largement de quoi vous refaire mais vous ne vous en rends pas compte, vous avez l’impression que tout est foutu car votre esprit reste embrouillé par cette terrible déconvenue.

Lire la suite...

mercredi 1 août 2012

Le jour où Tony Estanguet a écrit sa légende. (JO 2012, J4)

JO 2012 Un membre de la famille royale médaillé, des records historiques à la piscine et à Wimbledon, un pilote de rallyes sur un podium olympique, une qualification au millimètre, une série complétée au dojo, la première breloque de l’histoire de l’escrime africaine… Aujourd’hui beaucoup d’événements sont entrés dans la légende des JO.

En parlant de légende, Tony Estanguet en est une vivante. Il a écrit une page d’histoire, une très belle, réussissant un exploit jamais réussi ni par un céiste, ni par un sportif français. Il lui a fallu franchir un parcours du combattant pour atteindre son rêve, celui de monter une 3e fois au sommet de l’olympe. Se relever de son échec à Pékin alors qu’il avait le statut de porte-drapeau de l’équipe de France olympique était difficile, se qualifier pour Londres 2012 était en un grand défi compte tenu de la concurrence nationale, avoir su dominer tous les étrangers est extraordinaire. En effet Tony Estanguet n’est pas ordinaire, cet homme est une légende.

Lire la suite...

mardi 31 juillet 2012

Le jour où les jeunes ont fait la loi. (JO 2012, J3)

JO 2012 Champions olympiques à 15, 17, 20 ans… on dirait qu’à la piscine, il faut être très jeune pour gagner des médailles d’or ! Nos judokas sont à peine plus vieux, ils cartonnent aussi. On ne peut pas dire que la journée ait été grandiose, dans pas mal de sports elle s’est passée très moyennement pour l’équipe de France olympique. Il y a comme un passage de relais. Un porte-drapeau s’arrête, la flamme est transmise à une nouvelle génération, les femmes ont réussi à se remettre dans la voie du succès après des JO de Pékin très difficiles. Londres 2012 pourrait être l’occasion pour les sports collectifs féminins de s’imposer sur le devant de la scène en obtenant leurs premières médailles, le basket féminin est très bien parti pour le basket.

Lire la suite...

lundi 25 juillet 2011

Shanghai (J2) : promesses.

Prometteuses.
Voilà comment je qualifierais les performances des nageurs français lors de la 2e journée des Championnats du monde de natation. Prometteuses à court terme (en particulier en vue des finales de mardi) ainsi qu’à moyen terme (Londres). Le public de Shanghai a assisté à quelques démonstrations de force et à de grands moments d’émotion dont un qui perso me dégoûte au plus haut point.

France 2 n’a pas montré le 100m papillon en direct (victoire de Dana Vollmer devant une Australienne et une Chinoise)… pour mieux nous présenter les demi-finales du 100m dos, car les Français "dos-minent" le dos. Ce matin ils ont réussi les 2 meilleurs temps des séries en impressionnant.

Lire la suite...