Mot-clé - Yoann Kowal

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 9 septembre 2016

La frite sur le gâteau. (DL Bruxelles)

Comme chaque année, la Diamond League s’est achevée à Bruxelles par le Mémorial Van Damme, dont il s’agissait de la 40e édition. Le public belge a été particulièrement bien servi avec 41 médaillés olympiques en lice dans les différentes épreuves, certaines ne comptant pas pour la diamond race mais programmées uniquement pour offrir aux héros locaux de se faire plaisir devant leurs fans.

Dès la veille, 2 concours de lancer du poids ont a été organisés en centre-ville en avant-goût du meeting. Cet événement populaire servait de finale pour la finale féminine de la diamond race. Si Valerie Adams n’en a pris que la 2e place derrière Michelle Carter, la championne olympique, la Néo-Zélandaise a remporté le trophée.

Lire la suite...

samedi 27 août 2016

De l’art de faire la fête à la maison avec quelques potes. (DL Paris Saint-Denis)

31 médaillés dont 8 champions olympiques individuels (9 en comptant les relais). Pas mal pour un meeting d'athlétisme organisé moins d’une semaine après la cérémonie de clôture des JO !

Malgré le beau plateau – avec beaucoup de Français dont en principe 5 de nos 6 athlètes montés sur la boîte à Rio (il n’y avait pas de 110m haies au programme et Kevin Mayer a participé au concours de lancer du javelot) plus Pierre-Ambroise Bosse et Jimmy Vicaut – je ne m’attendais pas à une réunion de si haut niveau.

Lire la suite...

mardi 2 août 2016

On ne rajeunit pas à Rio : preview sports de base. (Rio 2016)

Rio_2016 Difficile de regrouper tous les sports dans des catégories, il m’en restait 3, ils ont pour point commun d’être présents depuis 1896. Les autres sports qui mériteraient leur place ici en tant que " sports de base des JO" sont répartis ailleurs.

Quels sont ces 3 sports ? -L’athlétisme,
-La gymnastique,
-L’haltérophilie.

Ces sports ont aussi pour particularité d’être très touchés par la tricherie. Les problèmes de dopage sont récurrents en athlétisme et en haltérophilie. En gymnastique on parlait plutôt de triche sur l’âge et de juges corrompus. On a découvert ces derniers mois que la corruption touche aussi les hautes sphères de l’athlétisme (espérons que ce ne soit plus le cas), un sport bourré de problèmes existentiels.

Lire la suite...

mercredi 6 juillet 2016

Navrant. (ChE athlé J1 S2)

Amsterdam_2016.jpg Les Championnats d’Europe d’athlétisme, c’est bien. Organisés à ce moment de la saison avec ce programme, c’est moins bien. Condensés sur 5 jours, qui plus est à des horaires fluctuants, c’est encore moins bien tant la première journée manque d’intérêt. Une seule finale, celle de la course la moins palpitante de l’athlétisme sur piste, des tas de séries soit sans les meilleurs, soit avec les meilleurs dilués au milieu des très moyens, bonjour l’angoisse !

Lors de la première session, j’ai eu l’impression de vivre un faux-départ qui n’en finissait pas. Cet après-midi, même chose, peut-être même en pire par moments, en particulier au saut à la perche, où on a commencé par flirter avec le ridicule avant de coucher avec sur le tapis de réception et de lui faire des gamins. Le concours de qualification a fait honte à la discipline.

Lire la suite...

jeudi 16 juin 2016

Mauvais temps. (DL Stockholm+bonus)

Se les geler un 16 juin, est-ce normal en Suède ? Pas tant que ça ? Evidemment, ce n’est pas très propice aux performances, mais il faut faire avec. Les organisateurs du Meeting de Stockholm ont dû avoir très peur de voir leur étape de la Diamond League se transformer en fiasco. Je m’attendais à pire.

Depuis le début de la saison d’athlétisme, il n’y a pas eu trop de raisons de se plaindre de la météo… Du moins jusqu’à la semaine passée à Oslo. A vrai dire, le vent a souvent posé des problèmes, en particulier pour les courses d’au moins un tour de piste et pour certains concours, dont le saut en hauteur (ce qui explique que cette année seuls 3 concours en plein air aient été remportés en dépassant 5m83). Cette fois, c’était un cocktail : à peine une quinzaine de degrés, 98% d’humidité, de la pluie par moment, du vent… Dommage que la fête du slip ne soit pas tombée le 19 juin, les conditions étaient idéales pour.^^

Lire la suite...

jeudi 2 juin 2016

Minima di Roma. (DL Rome)

Tous les chemins ne mènent pas à Rio, mais pour se rendre chez les Cariocas, Rome s’est avéré être une escale bien choisie.

Le meeting Diamond League de Rome s’appelle le Golden Gala. Il porte plutôt bien son nom. Les athlètes qui y ont participé ont en effet trouvé une opportunité en or d’y réalisé de très belles performances. Plusieurs Français de premier plan en ont même profité pour atteindre le niveau de performance exigé afin de se qualifier aux Jeux Olympiques. Dans le langage courant, on appelle ça les «minima».

Lire la suite...

dimanche 22 mai 2016

Running blague. (DL Rabat)

Le 800m est une des épreuves les plus violentes de l’athlétisme. Il s’agit de plus en plus d’un très long sprint. L’exercice demande des qualités de vitesse et de résistance, mais aussi de savoir se placer, encaisser des coups, parfois en mettre. Pour faire partie des meilleurs, il faut un sacré mental en plus des qualités physiques.

S’arracher jusqu’à la ligne d’arrivée sans jamais rien lâcher est la marque de fabrique de Rénelle Lamote. Pierre-Ambroise Bosse a un style différent, il est plutôt du genre à tout tenter. Sans doute que dans son esprit mieux vaut perdre en ayant pris des risques que… perdre en ayant été attentiste. Il a bien raison, car en passant à l’attaque au lieu de se planquer, on a une chance de gagner. Dimanche, chacun a mis en œuvre ses propres principes. Avec un succès aussi éclatant que réjouissant.

Lire la suite...

samedi 4 juillet 2015

Surprise sur surprise !

Quelle chaleur ! On a rarement connu telles conditions au Stade de France pour de l’athlétisme. Il faisait extrêmement lourd, mais ça tombait bien, il y avait du lourd sur la piste. On le sait, c’est l’idéal pour la performance dans toutes les disciplines qui demandent de l’explosivité.

Normalement, quand des pointures du niveau d’Usain Bolt et Bohdan Bondarenko déclarent forfait, c’est une catastrophe pour le meeting. Mais cette fois, non. Le plateau était impressionnant avec énormément de cadors, bien sûr, en de la plupart des meilleurs Français valides (Renaud Lavillenie, Jimmy Vicaut, les 4 fantastiques du 110m haies, etc.).

Résultat, on a assisté à une des soirées les plus dingues de l’histoire de la Diamond League, avec des MPM dans tous les sens, des records nationaux et continentaux, mais aussi un nombre incroyable de surprises, pas toutes bonnes.

Lire la suite...

dimanche 21 juin 2015

Bleus presque grillés, mais bronzés. (ChE athlé par équipes)

Après une excellente première journée, l’équipe de France d’athlétisme devait confirmer pour monter sur le podium des Championnats d’Europe par équipes. Allait-elle parvenir à braver les éléments – le vent en fait, parce qu’à Cheboksary, en République de Tchouvachie, région perdue au milieu de la Russie, quand le vent souffle, ce n’est pas à moitié ! – pour enfin décrocher la médaille qui lui échappe depuis la création du nouveau format il y a quelques saisons ?

Troisièmes suite au reclassement injuste de l’Allemagne, pourtant fautive et dans un premier temps disqualifiée du 4x100m masculin, les Bleus comptaient sur pas mal de cartouches, essentiellement masculines, pour tenir leur rang au terme des 19 épreuves au programme.

Lire la suite...

vendredi 15 août 2014

Super Nana. (Zürich 2014, J4, S2)

Zurich_2014_-.jpg Débuter par une Marseillaise n’est pas forcément un bon présage, on l’a constaté lors de la 3e soirée de ces Championnats d’Europe d’athlétisme avant de vivre une soirée assez terrible.

Celle de Yohann Diniz a été accompagnée d’un arc-en-ciel (si vous voulez voir cette cérémonie et écouter l’hymne, vous trouverez tout ça dans les vidéos de la course). Un bon signe ? Pas vraiment, hormis pour Antoinette Nana Djimou, ça ne s’est pas passé aussi bien que prévu. Un des principaux espoirs de l’équipe de France a même totalement manqué sa finale. Mais pourquoi toujours vouloir chercher des signes partout ? Et puis un arc-en-ciel, c’est surtout signe car synonyme de pluie.

Lire la suite...

jeudi 14 août 2014

L’athlétisme est mort ce soir. (Zürich 2014, J3, S2)

Zurich_2014_-.jpg La session du soir de la 3e journée des Championnats d’Europe d’athlétisme avait débuté de la meilleure des façons, avec un podium et une Marseillaise. Idéal pour faire encore monter l’envie chez tous les membres de l’équipe de France engagés au cours de 4 grosses heures d’athlétisme.

En l’honneur d’Eloyse Lesueur, veuillez vous lever devant votre écran pour l’hymne national de la France.

Malheureusement, la suite a été assez terrible. L’athlétisme est mort ce soir. On attendait d’autres Marseillaises, d’autres titres, d’autres médailles. On a assisté à des victoires françaises, à une désillusion, à des événements frustrants… Jusqu’ici, rien d’anormal. Malheureusement une affaire partie d’un geste de joie a pris des proportions hallucinantes qui ont complètement masqué tout le positif, tout ce qui aurait dû réjouir ou enthousiasmer les fans de ce sport, qu’ils soient français ou non.

Lire la suite...

mardi 12 août 2014

Top départ, départ top. (Zürich 2014, J1, S1)

Zurich_2014_-.jpg Le stade du Letzigrund est un des lieux les plus mythiques de l’athlétisme mondial. La fédération européenne a eu la bonne idée d’y organiser les 22e Championnats d’Europe. Les organisateurs ont eu la mauvaise idée de vendre les places à des prix dissuasifs.

Par exemple tout en haut des virages, au cours actuel du franc suisse, c’est 20 euros pour la session du matin, 70 pour la seconde session, 78 pour la journée. Dans la ligne droite opposée, c’est 41, 123 et 148… De grands malades ! Pour squatter de 10h du matin à 10h du soir devant la ligne d’arrivée, c’est quasiment 200 euros. Je sais bien que Zürich est connu pour ses banques, mais s’il faut s’endetter sur 25 ans pour aller voir de simples championnats continentaux…

Lire la suite...

dimanche 9 mars 2014

C’est du propre ! (ChM athlé en salle 2014)

«Nous partîmes à 7 mais au bout de l’effort,
Nous gagnâmes du bronze, de l’argent et de l’or. »

Sans oublier la 4e place de Cindy Billaud à rien du tout du podium sur 60m haies.

L’équipe de France d’athlétisme a présenté une délégation très réduite aux Championnats du monde en salle organisés à Sopot (Pologne) en cette fin de semaine. Ils n’étaient que 7, ils ont ramené 3 médailles, dont un titre. C’était en salle, mais c’est propre ! C’est un tout petit avant-goût ce qui va se passer cet été, à savoir une énorme moisson lors des Championnats d’Europe en plein air. Je ne pense pas que la France ait connu une génération possédant un aussi fort potentiel. Ou alors il y a très longtemps.

Lire la suite...

jeudi 15 août 2013

Complètement fou(s). (ChM athlé 2013, J6, S2)

ChM athlétisme Moscou 2013 Je dois bien l’avouer, aujourd’hui j’ai aimé. A coup sûr, les XIVe Championnats du monde d’athlétisme ne resteront pas un grand cru tant au niveau de l’engouement populaire que des performances et de l’organisation, mais on aura tout de même eu droit à quelques grands moments de sport – on en espère d’autres – avec en particulier la victoire de Yelena Isinbayeva au saut à la perche.

Le concours le plus attendu a eu lieu lors de cette 6e journée, il s’agissait de la finale du saut en hauteur masculin. On n’a pas été déçu, tant s’en faut ! Moscou 2013 a pris des allures de Berlin 2009 (qui étaient des ChM totalement réussis). Lors de cette journée presque tous – voire tous – les favoris ont gagné, pourtant on a vu tout ce qui nous fait aimer l’athlétisme. De la technique, de la performance de très haut niveau, du suspense, de la de l’émotion, de la combativité, de la rivalité, de la fraternité… et de la folie. Ezekiel Kemboi et Bohdan Bondarenko n’en manquent pas. Le Kenyan et l’Ukrainien n’en manquent pas, ce sont de grands malades !

Lire la suite...

lundi 12 août 2013

Des haies et des barres. (ChM athlé 2013, J3, S1)

ChM athlétisme Moscou 2013 Moscou 2013, Championnats du monde d’athlétisme, 3e journée. Que faire ? Les organisateurs ont dû se creuser la tête pour faire quelque chose d’originale. Une idée a fini par leur venir, celle d’une matinée à thème : des haies et des barres. Hormis les qualifications du lancer du disque masculin toutes les épreuves au programme consistaient à courir pour passer au-dessus de quelque chose. Après l’orage de dimanche soir, la température est retombée, la session du matin s’est déroulée dans des conditions très agréables pour faire de l’athlétisme.

Au même titre que pas mal d’autres épreuves, l’heptathlon est touché par la litanie d’absences qui touche ces Championnats du monde (il manque Jessica Ennis, championne du monde, et Tatyana Chernova, championne du monde), ça laisse encore plus d’espoirs à Antoinette Nana-Djimou qui aura toutefois beaucoup de concurrence. Elle n’aura pas droit à l’erreur, ce dont elle était consciente.

Lire la suite...

mardi 30 août 2011

Daegu 2011, J4 : une chute et un rebond.

A Daegu, en août, il fait déjà très chaud le matin… Ajoutez-y humidité dans les 90%, vous comprendrez que les concurrents ne bénéficient pas d’excellentes conditions pendant ces Championnats du monde d’athlétisme.

Pendant cette matinée, beaucoup de concours de qualification et de séries avaient lieu, notamment la hauteur (H) avec une barre de qualif à 2m31 (10 qualifiés direct, 2 repêchés à 2m28 dont un Russe qui va peut-être nous faire le coup du Polonais à la perche), le triple saut (F) avec 3 Q et 9 q (la taille du Q étant fonction de la qualification directe ou non), dont 2 ressortissantes de Cuba dans les Q, pour les courses on avait le 5000m F et le 1500m H, seule épreuve du jour dans laquelle on trouvait des Français, 4, dont un représentant d’une certaine façon la France, mais… pas vraiment. L’heptathlon complétait le programme de la matinée.

L’EdF s’est plutôt bien tirée de ces épreuves malgré une très grosse frayeur, la chute de Mehdi Baala.

Lire la suite...

samedi 9 juillet 2011

L’éclair, l’étincelle et le coup de feu.

Entre 40916 et 51022 spectateurs au Stade de France à vue de nez (je vois mal avec le nez^^), des conditions météorologiques tout à faire correctes (hormis un vent tournant et irrégulier gênant surtout pour le saut à la perche), une piste toute neuve, la même qu’à Pékin, un beau plateau… Tout était réuni pour que l’édition 2011 du Meeting de Paris Saint-Denis (Meeting Areva) soit une réussite.

Mis à part un gros couac à la fin, on a effectivement vu une belle soirée d’athlétisme. Deux Français ont gagné leur épreuve lors de cette 8e des 14 étapes de la Diamond League, un était attendu, l’autre pas du tout. Il y a aussi eu quelques déceptions mais aussi de bonnes nouvelles.

16 épreuves étaient au programme, 7 concours et 9 courses, mais la discipline reine était absente du menu, pas de 100m masculin vendredi soir, les organisateurs avaient préféré un 200m avec Usain Bolt, Christophe Lemaitre, et une flopée de concurrents de taille ayant déjà couru le 200m en moins de 20 secondes comme le Panaméen Alonso Edward (19’’81), ou encore l’Américain Shawn Crawford (19’’79… bon, ça remonte à 2004 mais il était médaillé mondial en 2009), ainsi que des gars qualifiés pour Daegu (notamment Darvis Patton, USA, et Mario Forsythe, JAM).

Racontons les événements dans l’ordre.

Lire la suite...