lundi 26 juin 2017

Torrens de larmes.

Gaëlle Skrela n’a pu retenir ses larmes. Quoi de plus normal que de pleurer lors d’un enterrement ? D’autant plus quand il s’agit de l’enterrement de sa propre carrière…

Arrivée en équipe de France sur le tard, elle a eu le temps de décrocher 3 médailles européennes… s’inclinant 3 fois en finale de l’EuroBasket féminin et une fois en petite finale des JO. Finir une compétition sur une défaite, malheureusement, elle connaît. Finir sa carrière – la "petite mort" du sportif – sur une défaite est encore plus dur. Remarquez, une défaite nette comme celle subie en finale est plus facile à encaisser que de s’incliner à la dernière minute sur un tir improbable après avoir dominé tout le match. Au moins, contre l’Espagne, il n’y a jamais eu photo, on s’évite donc une bonne dose de frustration.

Si Gaëlle Skrela ne rejouera plus, Céline Dumerc n’en a pas fini avec le basket. En revanche, elle en a fini avec le maillot bleu, porté 262 fois, record d’Hervé Dubuisson battu. Forcément, "Caps" a aussi eu beaucoup de mal à retenir ses larmes tant ce rêve bleu aura marqué sa vie.

Lire la suite...

dimanche 7 août 2016

Et puis le vent a tourné… (Rio 2016 J1)

Rio_2016 Rio 2016 avait si bien commencé… et tout est si vite parti en sucette… A vrai dire, tout se passait trop bien, c’en était même louche. Et puis soudain, alors que les victoires et les qualifications se succédaient, une première déception pas catastrophique s’est produite, compensée par quelques exploits. Le vent a tourné sans prévenir.

Ce mal ne semblait toucher que les hommes, il a fini par aussi infecter les femmes qui tenaient la baraque jusqu’alors. Violemment de surcroît ! Au final, le bilan est terrible : les médailles attendues ou espérées se sont envolées, on a même réussi à en perdre qui n’étaient pas encore en jeu ! 2 fois 4e, une élimination à 5 secondes de la fin d’un combat presque gagné, une énorme opportunité gâchée de se qualifier pour les demi-finales d’un tournoi par équipe, l’élimination incompréhensible d’une paire de double qui devait jouer l’or, une blessure grave qui nous prive d’une grosse chance de médaille, des défaites qui font très mal dans 2 sports collectifs où on a – ou avait – de grosses attentes… Il y a eu de très bonnes choses lors de cette journée, mais aussi des trucs terribles.

Si le baromètre des médailles est toujours à zéro à l’issue de la première journée, le moral des troupes est lui carrément en-dessous de zéro.

Lire la suite...

mardi 2 août 2016

Ensemble à Rio : preview sports co. (Rio 2016)

Rio_2016 Certaines en ont bavé pour se frayer un chemin jusqu’à Rio, d’autres ont vite obtenu leur ticket olympique. Au final, qu’ils aient dû en passer par un parcours du combattant, qu’ils aient tremblé ou que leur quête ait abouti dès la première occasion, l’important est d’être présents à Rio.

L’équipe de France olympique aurait pu compter sera représentée dans 6 des 7 sports collectifs. Elle a obtenu 9 quotas. C’est considérable. Il s’agit systématiquement d’un plateau de 12 pays dont celui qui organise, les places ouvertes aux Européens étaient très peu nombreuses, et donc très chères. Avoir pu en obtenir autant est un exploit. Reste à confirmer sur place.

Pour rappel, voici les 7 sports collectifs au programme de ces JO :
-basketball,
-football,
-handball,
-hockey sur gazon,
-rugby à 7,
-volley-ball,
-water-polo.

Lire la suite...

dimanche 20 septembre 2015

Finir sur un sourire. (EuroBasket 2015, finales)

EuroBasket_2015.jpg La frustration est immense, elle le restera. Seule une victoire de l’équipe de France sur l’Espagne aux JO de Rio dans un match pour une médaille pourrait l’estomper. Et encore. Néanmoins, la frustration constitue seulement une grosse moitié de mon état d’esprit à l’issue de cet EuroBasket. Il y a aussi énormément de fierté. L_equipe_de_France_termine_sur_un_sourire_et_un_podium.jpg Terminer sur une médaille (et sur une victoire), sur une promesse pour l’avenir et sur un incident sympathique en finale – une sale finale qui a encore augmenté la frustration, on y viendra – nous permet au moins de finir avec le sourire au lieu de simplement déprimer…

Cette médaille de bronze, il fallait aller la chercher. Se farcir la Serbie en petite finale était la pire issue possible pour cette compétition presque parfaite des Bleus. Cette affiche aurait dû être celle de la grande finale, mais un arbitrage scandaleux jeudi et un suicide collectif serbe vendredi en ont fait l’affiche d’un match au couteau pour le bronze, mais surtout pour l’honneur. A domicile, les Bleus n’avaient pas le droit de se rater. La fierté devait parler.

Lire la suite...

vendredi 18 septembre 2015

La loi de Murphy. (EuroBasket 2015, ½)

EuroBasket_2015.jpg Dégoûté par le vol de jeudi soir, je ne regardais la 2nde demi-finale de l’EuroBasket que d’un œil… Au début. Plus le temps passait, plus ce match est devenu captivant. Jusqu’à se conclure par une affreuse surprise.

On aurait vraiment aimé échapper à la loi de Murphy, dite loi de l’emmerdement maximum. Mais tout ce qui pouvait mal se passer pour les Bleus s’est passé aussi mal que possible.

Lire la suite...

mardi 15 septembre 2015

Lettons en miettes. (EuroBasket 2015, ¼)

EuroBasket_2015.jpg

Quant_TP_prend_feu__c_est_toute_la_salle_qui_s_embrase.jpg Je m’attendais à une victoire plus facile, ou du moins à un meilleur début de match de l’équipe de France contre la Lettonie, néanmoins l’essentiel est assuré, et même d’assez belle manière à y regarder de plus près : les Bleus vont disputer leur 3e demi-finale consécutive à l’EuroBasket.

A leur arrivée au Grand Stade Lille-Métropole, les Grecs et les Espagnols étaient en train de se disputer la qualification pour le dernier carré. Les Espagnols ont surpris en dominant une équipe de Grèce jusqu’alors invaincu. Pau Gasol a encore été impressionnant, seul Nikola Mirotic l’aide vraiment, Sergio Rodriguez dans une moindre mesure en sortie de banc, personnellement je le trouve supérieur à Sergio Llull qui débute les rencontres.

Lire la suite...

dimanche 13 septembre 2015

87,5%. (EuroBasket 2015, 8e)

EuroBasket_2015.jpg La France a balayé la Turquie en 8e de finale de l’EuroBasket. Mais que s’est-il passé dans le 7 huitièmes restant ?

Ah oui… si vous vous demandez pourquoi ce titre, voici la réponse : 7 huitièmes, c’est 87,5%...

Lire la suite...

samedi 12 septembre 2015

Séquestration. (EuroBasket 2015, 8e)

EuroBasket_2015.jpg N’est pas Harry Houdini qui veut… Je vous le dis : pour battre l’équipe de France lors de SON EuroBasket, il faudra être très fort. Pardon, très très très fort. Ces Bleus sont une put*in de bande de geôliers. Le genre qui vous séquestre au fond d’un cachot très sombre et vous torture. Ils vous étouffent, ils vous privent de lumière, vous font rendre l’âme à plus ou moins long terme. A moins d’être magicien, comment peut-on s’en sortir ?

Evan_Fournier_et_les_Bleus_ont_eclate_la_Turquie.jpg Très franchement, pour imaginer que l’équipe de Turquie de basket avait ne serait-ce qu’une chance infime de s’en tirer avec une victoire, il fallait manquer cruellement de lucidité ou être un sacré pessimiste ! Les Turcs disaient y croire. La lecture des propos de leur coach après la rencontre – il incrimine l’organisation, son équipe serait arrivée trop tard de Berlin, aurait eu droit à un hôtel minable et on ne lui aurait pas laissé assez de temps pour s’entraîner dans la salle – confirme le diagnostic du manque de lucidité. Quand on sait qu’il a par exemple fait jouer son meneur de jeu 39 minutes contre l’Islande jeudi soir lors d’une victoire obtenue en prolongation… dans un match sans aucun enjeu, de quoi se plaint-il ? Cet Ergin Ataman a mal géré un effectif qu’il savait court, on peut estimer qu’en s’y prenant autrement la durée de résistance de ses gars face aux Bleus aurait atteint les 20, voire 25 minutes. Ils ont explosé très rapidement.

Lire la suite...

mercredi 9 septembre 2015

Orgueil salvateur. (EuroBasket 2015, J4)

EuroBasket_2015.jpg En sport, dans les matchs à gros enjeu, il arrive régulièrement que des équipes se neutralisent, que des joueurs ne parviennent pas à s’exprimer à leur meilleur niveau, crispés voire tétanisés par la peur de perdre. Seulement, l’inverse est aussi vrai : sans enjeu, point de motivation.

Les_Russes_ont_morfle_sur_la_fin.jpg Or la victoire – même très serrée – d’Israël sur la Pologne a eu pour effet de transformer le duel entre l’équipe de France de basket et son homologue russe en rencontre dépourvue d’effet au classement du groupe A de cet EuroBasket. Assurés de terminer à la 1ère ou 2e place, les Bleus savaient que gagner ou perdre ne changerait rien, les matchs décisifs étant ceux de jeudi soir contre Israël, puis en principe de samedi soir contre un adversaire coriace issu de la poule B.

Dès lors, comment voulez-vous être au taquet comme une équipe de Russie à la dérive, incapable de gagner un match et donc déjà éliminée ? Rappelons que les Bleus ont explosé ces Russes de 38 points pendant la préparation.

Lire la suite...

lundi 7 septembre 2015

Pas de panique ! (EuroBasket 2015, J3)

EuroBasket_2015.jpg L’important en basket, c’est de gagner le mener au score après l’ultime possession. Il n’y a pas de match nul et l’écart compte très rarement, même si ça peut arriver dans une poule de compétition internationale. En l’occurrence, lors de cet EuroBasket, ce ne sera pas le cas pour l’équipe de France. Son seul objectif lors de ce tour est d’accumuler des victoires tout en montant en puissance.

Gobert_vs_Gortat__duel_en_haute_altitude.jpg De prime abord, battre la Pologne de 3 points en lui ayant laissé l’opportunité d’égaliser au buzzer pourrait ressembler à une performance très moyenne, voire inquiétante.
Il n’en est rien.
Au contraire.
Même très maladroits offensivement, même s’ils ont commis des erreurs en fin de rencontre et ont encore laissé fondre leur avance à l’image de la confrontation face à la Finlande, les Bleus m’ont toujours paru sereins. J’ai vu une équipe qui a confiance en ses qualités. A vrai dire, ils n’ont jamais réellement été mis en danger. Quand vous défendez si bien et possédez des talents offensifs capables de faire des ravages dans le money time grâce à un sang-froid à toute épreuve, vous auriez bien tort de paniquer !

Lire la suite...

dimanche 6 septembre 2015

Un ban d’honneur pour le banc ! (EuroBasket 2015, J2)

EuroBasket_2015.jpg L’équipe de France avait sans doute besoin d’une entrée en matière difficile histoire de tout de suite prendre conscience de la tâche qui l’attend. Remporter l’EuroBasket à domicile n’aura rien d’aisé. Ce match compliqué, elle y a eu droit contre la Finlande. Gobert_ecrase_un_enorme_dunk_sur_un_Bosnien.jpg

Les Bleus avaient ensuite besoin d’une bonne grosse victoire bien large avec rectification des soucis de la veille et montée en puissance collective, en particulier des remplaçants, histoire de bien préparer la suite et d’éviter de trop user les titulaires. Devinez quoi… C’est exactement ce à quoi on a assisté lors de son 2e match.

L’équipe de Bosnie-Herzégovine faisait clairement figure de victime expiatoire parfaire. On le savait avant la rencontre, néanmoins tout le travail restait à faire. Pour les hommes de Vincent Collet, gagner était le minimum syndical. La manière importait beaucoup plus. L’objectif réel était de l’emporter tout en économisant les cadres. Pour ce faire, il fallait à la fois améliorer la défense et que le banc réponde présent. J’ai presque envie de dire que la démonstration a surpassé les attentes.

Lire la suite...

samedi 5 septembre 2015

Finnish difficile. (EuroBasket 2015, J1)

EuroBasket_2015.jpg Enfin ! On l’attendait depuis si longtemps… Et dire qu’on a failli ne pas l’avoir !

L_instinct_du_bucheron_habite_le_Finlandais.jpg Rappelons-le, l’EuroBasket 2015 devait avoir lieu en Ukraine, pays désigné par la FIBA Europe malgré une absence quasi-totale d’infrastructure. La France, alors candidate, s’était retirée car les exigences financières de l’organisme qui dirige le basket européen étaient inacceptables. La guerre entre suite au renversement du gouvernement pro-russe et de l’annexion de la Crimée par Poutine a rebattu les cartes. Il a fallu trouver une solution de replis. La FFBB a fait un super travail pour que le rêve de sa génération dorée se réalise. Afin de lui offrir l’opportunité de disputer une grande compétition à domicile (ce qui ne s’était plus produit depuis 1999, donc avant l’arrivée de Tony Parker, Boris Diaw, Flo Piétrus et Michaël Gélabale), elle s’est associée à l’Allemagne, la Croatie et la Lettonie. Chaque pays organise la phase de groupe dans laquelle il est tête de série, puis tout le monde se rendra au grand stade de Lille transformé en une immense salle de basket afin d’y disputer le tournoi final.

Lire la suite...

dimanche 26 avril 2015

Un long dimanche d’défis en salle.

Je me suis fait un de ces dimanches ! Mémorable.

Il n’y a pas eu que du bon, le match des Portland TailBlazers en playoffs NBA s’est très mal terminé. Il a eu lieu à peu près en même temps que le combat de Wladimir Klitschko contre un Américain peu connu – mais vaillant – dénommé Bryant Jennings. Un combat très décevant. Comme souvent avec les Klitschko.

A 15h30, c’était handball avec la finale de la Coupe de France à 15h30. Le PSG Handball affrontait le HBC Nantes, surnommé "le H", qui a remporté il y a quelques semaines le premier trophée de son histoire, la Coupe de la Ligue. Entre ces 2 clubs, c’est toujours très chaud, une véritable rivalité est née depuis que le Paris Handball a réintégré le PSG, soit seulement 3 ans. Thierry Anti, l’entraîneur nantais, n’est pas innocent. Il a fait monter la sauce avec ses comportement scandaleux (cette saison il baisser son pantalon et montrer son c*l à la table de marque) et ses théories complotistes (en gros, si j’ai bien compris son délire, il accuse beIN de filmer les temps morts de son équipe pour permettre aux Parisiens de savoir en direct ce qu’il dit à ses joueurs, ceci en utilisant des tablettes ou je ne sais quel système sophistiqué). Les victoires nantaises contre les Parisiens lors de plusieurs rencontres à élimination directe ont aussi joué un rôle dans l’histoire.

Lire la suite...

dimanche 1 février 2015

Constellation. (ChM hand)

5 étoiles… Ça fait une constellation.

Je crois que je peux arrêter là. Non ? Que dire à propos du 5e titre mondial de l’équipe de France de handball ? Tout a déjà été dit !

Et pour être honnête – comme je le suis en permanence, c’est une question d’éducation – je serais assez mal placé pour en écrire des pages – ce que je fais souvent quand je maîtrise bien le sujet – car je n’ai pas regardé les matchs avant la demi-finale. Il n’y avait pas de suspense. On savait que même dans une poule relevée les Bleus allaient se qualifier pour le tableau final. En 8e l’Argentine allait nécessairement se faire concasser, puis idem pour la Slovénie en quart. Suivre les résultats était amplement suffisant. C’était même à se demander si la compétition n’allait pas débuter au moment de la remise des médailles aux Français.

Lire la suite...

lundi 30 juillet 2012

Le jour où la France a tapé la Dream Team. (JO 2012, J2)

JO 2012 La première médaille de l’équipe de France olympique lors des JO de Londres 2012 est tombée vers 13h05, de l’argent, la deuxième vers 16h40, le premier titre vers 21h25, le suivant vers 22h07… Et j’ai perdu ma voix vers 22h10 après 4 ou 5 minutes lors desquels j’ai crié comme un c*n devant ma télé… Oui, en basket les superstars NBA ont éclaté nos joueurs au cours de l’après-midi… mais honnêtement, on s’en COGNE ! L’important est que nos nageurs on détruit ceux des Etats-Unis d’Amérique ! Une médaille d’or attendue, c’est beau. Une médaille d’or qui semblait inaccessible avec en plus la manière et… qui nous permet de prendre l’éclatante revanche d’un des moments les plus douloureux de l’histoire du sport français… mais put*in, qu’est-ce que c’est bon !!!!!!

Lire la suite...

lundi 28 mai 2012

La semaine dernière… (21 au 27 mai 2012)

Personne n’en a parlé, mais cette semaine on a passé J-100 avant les Jeux Paralympiques de Londres 2012. Londres, on va surtout en parler sous l’angle des JO car l’actu de l’équipe de France olympique est dense. Bien sûr, au programme il n’y a pas que du sport et des sportifs français, on a aussi pas mal de disciplines et de sujets sans rapport avec les Jeux.

Au menu : du handball (surtout du handball féminin), de la boxe (surtout la boxe olympique, dont la boxe féminine), du BMX, de l’aviron, du football (dont une page de football féminin), de la gymnastique, de la natation (natation course, natation synchronisée), de l’athlétisme (vu sous plusieurs angles dont un très… particulier), du tennis, du squash, du rugby, du basket, de l’escrime, du cyclisme, du tir à l’arc, du triathlon, du saut d’obstacles, et pour finir une touche de judo. On glosera aussi à propos des dernières décisions du CIO.

Lire la suite...

lundi 21 mai 2012

La semaine dernière… (14 au 20 mai 2012)

Enorme programme encore une fois. On approche des JO, en début de semaine le CNOSF a désigné son porte-drapeau, il va donc bien sûr être question de Londres 2012, qu’il s’agisse de plongeon, de boxe féminine, de voile olympique ou encore de canoë-kayak.

On a aussi du football (la liste des 26 est tombée) et de rugby, deux sports font on vient de disputer les finales des compétitions européennes, mais on n’oubliera pas le basket (dont une touche de basket féminin), la moto, le hockey sur glace, le volley, l’escrime, l’athlétisme, un peu de cyclisme (dont du VTT), de tennis et de handball, le tout relevé avec un petit zeste de sports d’hiver. Il sera brièvement question de politique.

Lire la suite...

lundi 14 mai 2012

La semaine dernière… (7 au 13 mai 2012)

Londres 2012 approche. Jeudi, on a eu droit au traditionnel allumage de la flamme à Olympie, elle va débuter un tour d’une semaine en Grèce puis un périple au Royaume Uni. A vrai dire, pour une fois il ne sera pas beaucoup question des JO, du moins peu de façon directe.

L’actu foot étant très dense cette semaine, elle méritait un retour sur la semaine spécial, ce qui nous laisse un paquet de sports : canoë-kayak, boxe, tennis, handball féminin, rugby, judo, basket, hockey sur glace, cyclisme sur route, VTT, BMX, tennis de table, équitation, triathlon, karaté, gymnastique artistique, athlétisme, voile olympique, et encore d’autres.

Lire la suite...

lundi 7 mai 2012

La semaine dernière… (30 avril au 6 mai 2012)

Quelques événements dramatiques et/ou terrifiants ont marqué la semaine, notamment en natation et en basket. Certaines nouvelles ont provoqué chez moi du dégoût ou de l’agacement. Heureusement, le sport nous offre aussi des émotions beaucoup plus positives.

Il sera à plusieurs reprises question de dopage, on va parler de Londres 2012, c’est évident, mais il sera aussi question d’énormément d’autres sujets. On a, dans le désordre, du basket, de la boxe, du football, du rugby, du taekwondo, du badminton, du handball, du tennis, du squash, du hockey sur glace, de l’athlétisme, du tir, de la voile olympique, de la lutte, du tir à l’arc, de l’escrime, de l’aviron, et même du short-track.

Lire la suite...

lundi 30 avril 2012

La semaine dernière… (23 au 29 avril 2012)

Cette semaine il est beaucoup question de football, notamment de football féminin, on a une grosse page judo, une autre rugby, la traditionnelle partie sur le basket (dont la NBA), mais aussi énormément d’autres sports comme le tir, le handball, l’athlétisme, le tennis, ou encore la voile olympique, etc.

Bien entendu, à 3 mois de l’événement il sera question de Londres 2012, il ne s’agira toutefois pas de l’essentiel de ce qui vous attends si vous lisez cet article.
:!: Moins de 16 ans s’abstenir.

Lire la suite...

- page 1 de 2