dimanche 29 novembre 2015

Nul autre adversaire que soi-même.

En Ligue 1, qui peut battre le PSG ? Lui-même.
En NBA, qui peut mettre fin à la série d’invincibilité des Golden State Warriors ? Eux-mêmes, ou peut-être Brock Lesnar^^…
A Aspen, qui peut battre Michaela Shiffrin dans les épreuves techniques ? Elle-même.

Et oui, parfois, en sport, vous être votre plus grand adversaire. Voire votre seul véritable adversaire. C’est bon signe pour vous, ça signifie que vous dominez largement votre discipline ou au moins la compétition à laquelle vous participez. Peu importe qui on vous oppose, si vous faites preuve de sérieux et faites le job correctement, vous gagnez.

Dans le cas de Michaela Shiffrin, cette supériorité phénoménale s’est vérifiée ce week-end. L’identité de sa seule "ennemie" aussi.

Lire la suite...

mardi 15 février 2011

Y’en a quand même qui s’éclatent… (1/2)

les sports d'hiver Hummmmmm !!! La piste du Kandahar… On se croirait en Afghanistan en à peine moins dangereux.

C’est sur cette piste que viennent de se dérouler les épreuves de vitesse des Championnats du monde de ski alpin organisés à Garmisch-Partenkirchen, en Bavière. Peu nombreux sont les concurrents qui se sont éclatés, difficile de prendre du plaisir sur ses pentes. Par contre dans l’aire d’arrivée ils sont des dizaines à s’être éclatés dans les bâches/murs de pneus/boudins de protection/matelas (l’équivalent de ce qu’on trouve au bout de la ligne droite dans les compétitions d’athlétisme en salle). Descendre cette piste demandait un tel effort physique que la plupart des concurrents n’avaient pas la force de s’arrêter. A aucun moment il n’était possible d’avoir un peu de répit en laissant simplement aller les skis tout en se relâchant, la moindre faute était susceptible de vous envoyer valser ou de vous faire perdre un temps fou.

Lire la suite...