Mot-clé - football et argent

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 7 avril 2014

Plus d’euros, plus d’Euro.

UEFA, tout pour le fric. C’est officiel, l’UEFA a décidé de créer la Ligue des Nations. De quoi s’agit-il ? D’une nouvelle compétition conçue officiellement pour remplacer les matchs amicaux internationaux présentés comme sans intérêt. En réalité, il s’agit à terme de remplacer l’Euro.

Bien sûr, on ne vous le présente pas ainsi, pourtant tout porte à le croire, ce sera bien le cas à moyen terme. Les indices concordent. L’opération se fait en 4 étapes.

1. Dévaloriser l’Euro en le faisant passer à 24 participants au lieu de 16, ce qui va tuer l’intérêt des qualifications (qualifier près de la moitié des équipes va générer mécaniquement une multiplication des matchs en bois), et donner lieu à une affligeante modification du format (on aura donc des poules de 4 avec qualification des meilleurs troisièmes – un b*rdel pas possible, une équipe peut remporter la compétition avec 2 nuls et une défaite en poule – et plus de matchs à la c*n).
2. Créer la Ligue des Nations à partir de 2018 en s’inspirant de la Ligue des Champions, comme son nom l’indique.
3. Organiser l’Euro 2020 dans un tas de pays différents au lieu d’avoir une réelle phase finale, une manœuvre ayant pour but de nous habituer à la disparition de l’Euro comme on le connaît depuis déjà pas mal d’années (une grande fête populaire dans 1 voire 2 pays). En somme, le mode d’organisation sera assez proche de celui de la Ligue des Nations.
4. Remplacer l’Euro qui n’aura plus grand intérêt par la Ligue des Nations où le système de divisions séparera les gros des petits et garantira d’avoir presque uniquement des matchs à enjeu (la qualification pour la phase finale ou éviter la relégation).

La motivation profonde des dirigeants de l’UEFA ne fait aucun doute : générer toujours plus d’argent. Ils nient fermement, on ne peut pas les croire. Cette motivation est permanente dans absolument toutes les décisions de cette fédération internationale. En l’occurrence, en remplaçant les rencontres amicales par des compétitions officielles et en multipliant les grosses affiches (en première division devrait y avoir un maximum de grosses affiches), elle crée un produit supplémentaire à vendre aux chaînes de télé.

Lire la suite...

dimanche 1 avril 2012

Quand "l'OM veut donner du plaisir à ses supporters"...

Dans l’édition de France Football de mardi prochain on trouvera un gros dossier sur les stratégies de développement des clubs de Ligue 1. Le dossier est déjà bouclé, j’ai eu l’opportunité de le lire.

Il y sera notamment question de la recherche d’investisseurs émiratis par Aulas, de la tentative de conquête du public wallon par le LOSC, des projets parisiens concernant différents sujets (le Parc des Princes, la création d’une véritable chaîne de télévision du PSG comme en possèdent les grands clubs étrangers, le développement de l’image internationale avec des tournées en Asie et aux Etats-Unis, etc.), mais aussi de beaucoup plus étonnantes. Ainsi, le président Ferry y expose sa volonté lorientaise de devenir une sorte de club associé à Arsenal en changeant de nom pour devenir l’Arsenal de Lorient, Florent Malouda explique les ambitions dijonnaises (il intègrera le staff dirigeant à l’issue de sa carrière et devrait devenir actionnaire de référence du club de Dijon d’ici 2018 associé à un groupe d’anciens –de futurs anciens joueurs – dont Drogba, Abidal et Essien), on y évoque l’idée d’un grand club omnisport à Bordeaux regroupant autour des Girondins un certain nombre de clubs existants, à savoir l’équipe de basket (propriété de Boris Diaw), l’Union Bordeaux-Bègles (rugby), le club d’athlé (qui existe déjà ) ou encore une section natation, ceci afin de mutualiser les moyens, de développer les équipements (nouveau stade avec complexe sportif de standing international), la billetterie ou encore ajouter du contenu à la télé du club.

La plus étonnante – et la plus drôle de mon point de vue – concerne l’OM.

Lire la suite...

vendredi 18 mars 2011

La Ligue 1 a les défauts de ses qualités.

Bandeau Ligue des Champions Bandeau Europa League

Voilà… c’est fini. Tout ça pour ça… 12 matchs, beaucoup de fatigue, de points perdus en championnat… Pour quel résultat, si ce n’est un maximum de regrets et de frustration ? Je reste persuadé que le PSG avait les moyens de gagner l’Europa League''. Pour l’OL et l’OM aussi, l’aventure européenne est terminée.''

Pourquoi ne retrouve-t-on aucun club français en quart de finale de la Ligue des Champions ou de l’Europa League ? Ce n’est pas tellement une question d’argent, quand l’OL et l’OM recrutent à des prix fous des Gourcuff et des Gignac (pour ne citer que les deux derniers exemples d’achats à des prix improbables), l’argument ne tient plus.

Lire la suite...

vendredi 18 février 2011

2-2 par -22.

Bandeau Europa LeagueEn réalité, gagner la Coupe de France, c’est le début des emmerdes ! Le PSG, en plus du trophée, a obtenu sa qualif européenne. Résultat, cette saison il a déjà joué 9 matchs d’Europa League, le 10e aura lieu jeudi prochain, il ne servira qu’à se qualifier en 8e de finale… Pour la remporter, c’est 7 matchs de plus ! L’UEFA abuse.

Je suis un peu plus anti-Platini chaque jour que Dieu fait. Le mépris que montre cet infâme politicien pour l’Europa League et les clubs qui y participent est scandaleux. En réalité Platini, n’a rien du président altermondialiste du football qu’il voudrait qu’on croit qu’il est, son image est totalement artificielle, c’est du marketing. Quelques exemples ?

-L’étalement des 8e de finale de la Ligue des Champions sur 4 semaines différentes (avec 5 semaines et 1 jours d’écart entre le premier et le dernier match, 3 semaines entre l’aller et le retour) n’a pour but que de vendre plus de matchs aux télévisions, de permettre aux plus gros clubs d’être encore plus exposés (sans oublier que leur présence est assurée en février/mars depuis la réforme Platini, on a remplacé les poils à gratter des poules par des faire-valoir) et donc de se partager le gâteau…

Lire la suite...

mardi 1 février 2011

Le mercato, mal nécessaire, bien facultatif.

Il faut se rendre à l’évidence, en football le mercato d’hiver est nécessaire. Il est très critiqué, parfois à juste titre, mais il est bel et bien nécessaire.D'ailleurs, si on l'aborde bien, il est un bien.

Il n’est d’abord pour une raison extrêmement simple : dans beaucoup de pays (qu’il s’agisse de la Russie ou du Brésil, de championnats comme la MLS ou autre, en fait tous les championnats pour lesquels la saison s’étale sur tout ou partie de l’année civile) il correspond à l’intersaison. Comment interdire à ces pays de construire leur équipe pour la saison en recrutant à l’étranger ? C’est impossible.

Accepter son existence ne signifie pas qu’il faille en accepter toutes les dérives. Lundi soir en Angleterre, c’était n’importe quoi ! Les transferts et prêts en Premier League ont dépassé l’entendement, particulièrement à Chelsea ! 60 millions pour Fernando Torres, 25 pour David Luiz, c’est de la folie ! Drogba et Torres ensemble devant, l’association me semble assez peu complémentaire a priori. En revanche, dans le cas où le PSG devrait affronter Benfica en Europa League après avoir sorti BATE Borisov (c’est ce qu’a décidé le tirage), alors le transfert de David Luiz est une excellente nouvelle ! De même, je préfère voir Andy Carroll plutôt que l’Espagnol à la pointe de l’attaque des Reds si le PSG ou le LOSC joue Liverpool.

Lire la suite...

mercredi 8 décembre 2010

Le football de Platini, non merci !

Bandeau Ligue des Champions Mercredi je l’ai regardé EN ENTIER le match d’Auxerre à Madrid, le dernier répondant à 2 critères :
-concerner un club français,
-avoir potentiellement un enjeu. Au bout de 10 minutes il y a un tacle à la Diawara dans la surface du Real, ça peut faire penalty pour Auxerre, ensuite l’AJA encaisse un but de Benzema marqué d’une tête plongeante chanceuse sur centre de Crisitano Ronaldo, puis les Bourguignons concèdent une autre occasion, une tête de la star portugaise étrangement alignée par le Real (en cas de jaune c’était suspension automatique pour le 8e de finale aller). Pendant une bonne demi-heure domine largement avec 2 gros arrêts de Dudek face à Mignot (fautif sur le but) et Oliech. A la 45e minute Dudek se blesse à la mâchoire et est remplacé par le 3e gardien madrilène. Là, on se dit que sur ce qu’a montré l’AJA, il y a moyen d’arracher un nul et avec un peu de bol (comprenez une victoire du Milan) la 3e place du groupe, celle qui envoie en Europa League).

Lire la suite...