Mot-clé - heptathlon

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 5 mars 2017

Déchaînés sur la piste. (ChE athlé en salle)

Belgrade était en fête. Les invités ne sont pas tous venus. Ceux qui ont fait le déplacement ont vraiment profité du séjour. Kevin Mayer, Floria Gueï et Pascal Martinot-Lagarde ne sont pas les derniers quand il s’agit de se déchaîner sur la piste.

Les Championnats d’Europe d’athlétisme en salle – comme tous les championnats d’athlétisme en salle à vrai dire – ne bénéficient que rarement d’un très beau plateau. Si certaines stars du circuit en font un réel objectif, beaucoup préfèrent faire l’impasse pour se concentrer sur la préparation de la saison estivale. C’est particulièrement vrai dans les disciplines adaptées aux contraintes d’une salle. Il ne faudrait toutefois pas dévaloriser ces médailles, a fortiori quand elles sont obtenues en réalisant des performances extraordinaires. Ça, c’est dans l’idéal. En pratique, la façon dont tout a été organisé lors de ces 3 jours d’épreuves dévalue de fait la compétition. La fédération européenne (généralement dénommée European Athletics) fait n’importe quoi. La programmation et la réalisation télé peuvent être qualifiées de désastre. La construction de la piste et la mise en place du système de départ/chronométrage a aussi posé d’énormes problèmes au point de mettre un bordel sans nom dans ce programme déjà terriblement mal conçu. Le public serbe n’est pas en cause, il a répondu présent, a soutenu sa star, malheureusement on ne retiendra pas grand-chose d’autre de positif.

Lire la suite...

vendredi 15 août 2014

Super Nana. (Zürich 2014, J4, S2)

Zurich_2014_-.jpg Débuter par une Marseillaise n’est pas forcément un bon présage, on l’a constaté lors de la 3e soirée de ces Championnats d’Europe d’athlétisme avant de vivre une soirée assez terrible.

Celle de Yohann Diniz a été accompagnée d’un arc-en-ciel (si vous voulez voir cette cérémonie et écouter l’hymne, vous trouverez tout ça dans les vidéos de la course). Un bon signe ? Pas vraiment, hormis pour Antoinette Nana Djimou, ça ne s’est pas passé aussi bien que prévu. Un des principaux espoirs de l’équipe de France a même totalement manqué sa finale. Mais pourquoi toujours vouloir chercher des signes partout ? Et puis un arc-en-ciel, c’est surtout signe car synonyme de pluie.

Lire la suite...

De la capacité à se remettre en ordre de marche. (Zürich 2014, J4, S1)

Zurich_2014_-.jpg Les jours se suivent et se ressemblent. Un Rémois dominateur, qui réussit l’exploit de conserver pour la 2e fois de suite son titre européen et réagit de façon très inattendue à 100m de l’arrivée, c’était du déjà-vu. Heureusement, cette fois, la fin est heureuse.

Suite au scandale de jeudi soir, je n’avais vraiment pas le cœur à regarder la suite des Championnats d’Europe d’athlétisme. Je m’attendais gros comme une maison à voir Yohann Diniz se faire bais*r par les juges dans sa quête de triplé européen sur 50km marche. Une quête non avouée afin de s’épargner la surdose de pression à laquelle il a souvent eu du mal à résister par le passé.

Lire la suite...

jeudi 14 août 2014

L’athlétisme est mort ce soir. (Zürich 2014, J3, S2)

Zurich_2014_-.jpg La session du soir de la 3e journée des Championnats d’Europe d’athlétisme avait débuté de la meilleure des façons, avec un podium et une Marseillaise. Idéal pour faire encore monter l’envie chez tous les membres de l’équipe de France engagés au cours de 4 grosses heures d’athlétisme.

En l’honneur d’Eloyse Lesueur, veuillez vous lever devant votre écran pour l’hymne national de la France.

Malheureusement, la suite a été assez terrible. L’athlétisme est mort ce soir. On attendait d’autres Marseillaises, d’autres titres, d’autres médailles. On a assisté à des victoires françaises, à une désillusion, à des événements frustrants… Jusqu’ici, rien d’anormal. Malheureusement une affaire partie d’un geste de joie a pris des proportions hallucinantes qui ont complètement masqué tout le positif, tout ce qui aurait dû réjouir ou enthousiasmer les fans de ce sport, qu’ils soient français ou non.

Lire la suite...

Ça marche pas mal. (Zürich 2014, J3, S1)

Zurich_2014_-.jpg La 3e journée des Championnats d’Europe d’athlétisme a débuté sous un beau ciel bleu. Néanmoins il faisait froid. Le 20km marche féminin s’est tenu en ville, les épreuves ont débuté un peu plus tard dans le stade avec les qualifications du lancer du marteau masculin (qui ne concernent plus l’équipe de France depuis que Quentin Bigot s’est avéré être un tricheur), celles du saut à la perche, avec Renaud Lavillenie et Kevin Ménaldo), et le début de l’heptathlon (avec Antoinette Nana Djimou, championne en titre).

Décimée par la lutte antidopage et par le forfait de la favorite, officiellement malade, la Russie a tout de même trouvé le moyen de l’emporter. Elmira Alembekova a nettement dominé, elle a devancé une Ukrainienne, Lyudmyla Olyanovska, et le prodige tchèque, la grande Anezka Drahotova, 19 ans depuis peu, qui a broyé la concurrence chez les jeunes et les juniors ces dernières saisons, mais est aussi très forte sur 3000m steeple et fait du cyclisme à haut niveau. On risque de les revoir encore longtemps, sur le podium la moyenne d’âge est inférieure à 22 ans.

Lire la suite...

mardi 13 août 2013

Star à domicile. (ChM athlé 2013, J4, S2)

ChM athlétisme Moscou 2013 Comme vous pouvez le constater sur le logo de Moscou 2013, une seule discipline de l’athlétisme a été représentée, le saut à la perche. On reconnait aisément cette silhouette, il s’agit sans surprise de celle d’une Russe, d’une fille ayant un palmarès impressionnant, d’une star au comportement de star, Yelena Isinbayeva.

Isinbayeva a réussi un exploit dont on ne la croyait plus réellement capable, par la même occasion elle a sauvé la journée de la Russie car ses compatriotes ont surtout brillé par leur absence et leurs échecs inattendus. J’ai décidé de garder la perche pour la fin.

Lire la suite...

Des marcheuses à domicile. (ChM athlé 2013, J4, S1)

ChM athlétisme Moscou 2013 Une course de longue distance le matin ? Oh mon Dieu ! Incroyable ! Mais que s’est-il passé ? Les Russes ont-ils craqué ? Depuis le début des Championnats du monde d’athlétisme elles avaient systématiquement lieu l’après-midi en plein soleil pendant les grosses chaleurs. Ceci dit, il faisait de nouveau très chaud, il y avait aussi du soleil, s’ils n’avaient pas fait ça le matin mais vers 14h, on aurait assisté à un carnage. Moscou 2013, va donc peut-être éviter de rester célèbre pour des décès de marcheurs et marathoniens en plus de son manque d’ambiance.

Le 20km marche féminin a été lancé avant 10h du matin, on s’attendait à voir les Russes, elles sont longtemps restées cachées dans le peloton, attendant leur heure pendant qu’une Italienne (Elisa Rigaudo) et une immense Tchèque extrêmement filiforme (Anezka Drahotova, 18 ans, championne d’Europe espoirs du 10000m) prenaient les devants. Cette Tchèque a dû faire complexer beaucoup de femmes devant leur télé. Sa culotte – car elle portait une tenue composé d’une culotte et d’une brassière, ça évite les frottements – donnait l’impression de jambes démesurées sous un ventre extrêmement plat avec une taille qui ferait envie à plus d’un mannequin.

Lire la suite...

lundi 12 août 2013

Sorry Bro… (ChM athlé 2013, J3, S2)

ChM athlétisme Moscou 2013 Quand un sportif provoque de la déception le jour où il décroche une médaille d’argent aux Championnats du monde d’athlétisme, on mesure mieux sa valeur. Renaud Lavillenie est un immense champion.

Berlin 2009… loupé. Daegu 2011… loupé. 2 médailles de bronze très frustrantes… Moscou 2013, loupé aussi. Cette fois le scénario a été bien différent, au lieu de perdre un titre qui lui semblait promis depuis le début du concours, il a dû batailler pour monter sur le podium. On va bien évidemment revenir sur cette finale comme sur toutes les autres compétitions au programme de cette 6e session des championnats.

Cette journée a aussi été marquée par le manque de réussite de plusieurs fratries de l’athlétisme francophone contemporain (d’où le titre… en anglais^^).

Lire la suite...

Des haies et des barres. (ChM athlé 2013, J3, S1)

ChM athlétisme Moscou 2013 Moscou 2013, Championnats du monde d’athlétisme, 3e journée. Que faire ? Les organisateurs ont dû se creuser la tête pour faire quelque chose d’originale. Une idée a fini par leur venir, celle d’une matinée à thème : des haies et des barres. Hormis les qualifications du lancer du disque masculin toutes les épreuves au programme consistaient à courir pour passer au-dessus de quelque chose. Après l’orage de dimanche soir, la température est retombée, la session du matin s’est déroulée dans des conditions très agréables pour faire de l’athlétisme.

Au même titre que pas mal d’autres épreuves, l’heptathlon est touché par la litanie d’absences qui touche ces Championnats du monde (il manque Jessica Ennis, championne du monde, et Tatyana Chernova, championne du monde), ça laisse encore plus d’espoirs à Antoinette Nana-Djimou qui aura toutefois beaucoup de concurrence. Elle n’aura pas droit à l’erreur, ce dont elle était consciente.

Lire la suite...

dimanche 3 mars 2013

Les tauliers montrent la voie. (ChE athlé en salle)

L’équipe de France d’athlétisme ne s’est pas déplacée pas au complet à Göteborg, elle a néanmoins su se mettre en valeur aux Championnats d’Europe en salle. Son bilan est remarquable : 4 médailles d’or, 2 d’argent, 3 de bronze, des records, des tauliers qui confirment, des jeunes qui s’affirment.

L’état d’esprit insufflé par Ghani Yalouz depuis qu’il est DTN est aussi appréciable que les résultats.

On a assisté à plusieurs types de performances. Certains ont dû s’arracher, d’autres ont pu s’envoler, tous n’ont pas été récompensés, quelques-uns auraient pu espérer mieux, je pense notamment à Myriam Soumaré, particulièrement exemplaire (après avoir disputé la finale du 60m elle a pris le départ de la finale du relais 4x400… finalement 4e). Ces Europ’ se sont achevés sur un point d’orgue, un moment absolument incroyable mêlant magie, déchirement, incompréhension… En levant un drapeau rouge un juge a coupé les câbles de l’ascenseur émotionnel dans lequel était monté Renaud Lavillenie. L’indiscutable maître du saut à la perche avait gravi les étages sans encombre, il avait même réussi à accéder à des étages normalement interdits au public, il était carrément arrivé au toit, et là, en un instant, il se retrouve dans le parking après une chute libre effroyable.

Lire la suite...

samedi 30 juin 2012

ChE athlé, J4 : largement ou "cric crac".

Après toute une série de cérémonies protocolaires, les épreuves ont pu débuter. Plus tard que les journées précédentes, sous un ciel capricieux, tantôt très sombre, tantôt dégagé. Le chaud soleil finlandais a très rarement percé les nuages pour réchauffer les corps frigorifiés par le vent alors que le fond de l’air était déjà frais. Des conditions difficiles pour de l'athlétisme.

Pour les prochaines éditions des Championnats d’Europe d’athlétisme organisés en année olympique, choisir un lieu où la météo est plus favorable à la performance serait bienvenu.

Là, je sais ce que vous vous dites, vous vous étonnez du titre… Mais j’ai fini d’écrire après avoir appris que Laurent Blanc n’est officiellement plus sélectionneur de l’EdF de foot, alors j’ai décidé de lui rendre "hommage" en utilisant une de ses expressions mythiques.

Lire la suite...

vendredi 29 juin 2012

ChE athlé, J3 : bosse, ça paie !

12 finales le même après-midi... Le programme de ces Championnats d’Europe d’athlétisme est particulièrement dense et copieux. Remarquez, pour une fois qu’il faisait beau à Helsinki, autant en profiter pour disputer un max d’épreuve (le programme a été fait avant de savoir quel temps il allait faire^^). Ceci dit, au début de la seconde session du jour il faisait 16°C (donc au mieux 13°C à la fin).

Petite étrangeté de ces championnats, les Finlandais ont décidé d’organiser les cérémonies de remises des médailles hors du stade. On ne peut s’en étonner, c’est une tradition dans pas mal de sports d’hiver notamment, c’est souvent le cas dans les Championnats du monde de ski et les JO d’hiver, on remet des bouquets sur site et les médailles sur la place du village. A croire que la Finlande est le pays où l’hiver dure 51 semaines.

Lire la suite...

ChE athlé, J3 : carton presque plein.

Belle matinée à Helsinki ! Beau temps, des qualifications, des perfs de choix, de jolies athlètes, quelques surprises dont une immense… On pouvait douter de la qualité de ces premiers Championnats d’Europe d’athlétisme organisés en année olympique, ils ne nous déçoivent pas.

On a eu une très mauvaise surprise lors des séries du 100m haies car si Alice Decaux et Aïsseta Diawara ont décroché leur qualification en prenant chacune la 3e place de leur série (en respectivement 13"13 sans vent et 13"10 avec -0,8m/s), Sandra Gomis est complètement passée à côté de sa course, le départ était excellent puis elle a sombré jusqu’à la 8e place… On a actuellement en France 6 filles capables de courir en moins de 13 secondes, c’est inédit. Elles se tiennent toutes dans un mouchoir, la sélection n’est pas facile à faire, il y a déjà sans doute eu des malheureuses au moment où on a annoncé qui irait en Finlande, ça risque de se reproduire concernant les JO…
12"78 (+0,3m/s) pour la Turque Nevin Yanit… Elle a frappé les esprits.

Lire la suite...

mardi 30 août 2011

Daegu 2011, J4 : A la recherche de la nouvelle star (1/2).

A la recherche de la nouvelle star ou Track & Field’s got talent… Choisissez. La 4e journée des Championnats du monde d’athlétisme de Daegu a été marquée par des révélations et des confirmations, des favoris ou anciens leaders de plusieurs disciplines ont été terrassés.

Les candidats sont :
-Robert Harting, 26 ans, dit "l’arracheur de t-shirt", spécialiste du lancer du disque, représentant l’Allemagne ;
-Tatyana Chernova, 23 ans, championne à l’heptathlon pour la Russie ;
-David Rudisha, 22 ans, le nouveau prodige kenyan du 800m ;
-Yuliya Zaripova, 25 ans, fusée russe du 3000m steeple ;
-Kirani James, le junior de la Grenade, grosse révélation du 400m ;
-Fabiana Murer, jeune trentenaire brésilienne loin d’être déplaisante au point de mériter d’être appelée "Fabian-amour-er" (petit bémol, les oreilles un peu décollées) – sacrée nouvelle reine du saut à la perche.

Lire la suite...

Daegu 2011, J4 : une chute et un rebond.

A Daegu, en août, il fait déjà très chaud le matin… Ajoutez-y humidité dans les 90%, vous comprendrez que les concurrents ne bénéficient pas d’excellentes conditions pendant ces Championnats du monde d’athlétisme.

Pendant cette matinée, beaucoup de concours de qualification et de séries avaient lieu, notamment la hauteur (H) avec une barre de qualif à 2m31 (10 qualifiés direct, 2 repêchés à 2m28 dont un Russe qui va peut-être nous faire le coup du Polonais à la perche), le triple saut (F) avec 3 Q et 9 q (la taille du Q étant fonction de la qualification directe ou non), dont 2 ressortissantes de Cuba dans les Q, pour les courses on avait le 5000m F et le 1500m H, seule épreuve du jour dans laquelle on trouvait des Français, 4, dont un représentant d’une certaine façon la France, mais… pas vraiment. L’heptathlon complétait le programme de la matinée.

L’EdF s’est plutôt bien tirée de ces épreuves malgré une très grosse frayeur, la chute de Mehdi Baala.

Lire la suite...

lundi 29 août 2011

Daegu 2011, J3 : la main.

En athlétisme, la main est souvent un outil indispensable, c’est le cas notamment pour les lancers, les départs dans les starting-blocks, les relais, le saut à la perche, la communication avec son entraîneur ou encore pour… sécher ses larmes. Ce n’est pas le tout, vous allez voir.

Il a beaucoup été question de mains lors de la 3e journée des Championnats du monde d'athlétisme car plusieurs concours utilisant des appareils avaient lieu, mais aussi parce qu’une star de plus a été disqualifiée, cette fois pour une faute de main. Et oui, en athlé aussi on peut prendre un carton rouge direct pour une faute de main ! Le jury n’a pas mis de gants et l’a exclu sans ménagement.
On verra…
-que certains sont repartis une main devant, une main derrière,
-qu’une fille a nettement pris la main après les 4 premières épreuves de l’heptathlon,
-qu’une autre a gagné haut la main le titre du lancer du poids,
-qu’on a eu droit à un beau mano a mano sur 400m féminin,
-que l’or au lancer du marteau s’est joué à un l’équivalent d’un petit doigt,
-si la nouvelle championne du 100m se fait prendre un jour la main dans le sac…

Lire la suite...