Mot-clé - loi XII

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 13 juin 2015

F.A.R.C. (Fucking Asian Refereeing Crew). (CdM F, J2)

CdM_2015_de_foot_feminin.jpg Ce n’était pas prévu. Et pour cause, c’était imprévisible. La France s’est inclinée contre la Colombie lors de la 2e journée des poules de la Coupe du monde football féminin. Faut-il privilégier la thèse de l’accident ? Non. Il s’agit de tout sauf d’un accident. C’est essentiellement un braquage et accessoirement le résultat de certaines déficiences récurrentes chez les Bleues.

Montoya_joue_au_volley_contre_les_Bleues.jpgJe suis particulièrement remonté.
Contre l’arbitre d’abord, car à ce niveau, on ne devrait jamais assister à telle démonstration d’incompétence. Le trio chinois dirigé par Mme Qin a été désastreux.
Contre les Colombiennes, surtout une, Daniela Montoya, car tricher de façon aussi éhontée est inadmissible. D’autant qu’il s’agit d’une récidiviste.
Contre certaines des Bleues bien sûr, celles qui ont failli.
Et enfin contre tous les gens qui vont mal analyser la situation et raconter n’importe quoi, y compris au sein de l’équipe de France où l’autocritique risque de se transformer en autoflagellation débile, voire populiste. Immanquablement, on va entendre parler de suffisance, pourtant aucun symptôme de melonite n’est décelable. Au contraire, à aucun moment la Colombie n’a été sous-estimée suite à son nul face au Mexique.

Lire la suite...

dimanche 12 avril 2015

La coupe est à nous, le reste, Bast(i)a ! (finale CdL)

Et d’un ! Le PSG est en quête d’un triplé national totalement inédit. C’est bien parti. De la meilleure manière possible qui plus est, car la finale de la Coupe de la Ligue ne pouvait mieux se dérouler. Surtout à 4 jours du quart de finale aller de Ligue des Champions contre le Barça.

Alors bien sûr, ceux qui s’attendaient à voir un super match de foot ont été déçus. Ceux qui espéraient voir le PSG être battu pestent contre l’arbitrage. Mais la quasi-totalité de ces personnes souhaitait en réalité la défaite du PSG, pas la victoire de Bastia, et pour ces individus, tout est prétexte à déverser sa bile. Le fait est que l’arbitrage de M. Bastien a été excellent. A part le jaune mis à Lavezzi à tort (il était en avance, a pris le ballon, son adversaire lui a ensuite frappé dans le pied), il n’y a absolument rien à lui reprocher, si ce n’est… d’avoir fait respecter les lois du jeu. Nous sommes tout de même dans un pays très étrange où, quand l’arbitre est mauvais, généralement, on l’allume, et où, quand l’arbitre applique les règles… on l’allume encore plus ! Je vais évidemment y revenir.

Lire la suite...