Mot-clé - poids super-plumes

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 27 novembre 2016

En queue de poisson.

Que c’est moche d’abandonner lors d’un championnat du monde de boxe… Probablement s’agissait-il de la décision la plus sage, la plus lucide, mais quand elle résulte simplement d’un découragement, il y a malaise. Difficile d’accepter une telle fin. Surtout pour une affiche évoquée comme probable candidate au titre de combat de l’année…

En l’espace de quelques heures, on a eu 2 fois le même cas de figure, ou presque. Dans le premier cas, la différence physique était trop importante, la différence de qualité aussi, le challenger prenait une leçon au moment où il a abandonné après avoir passé son temps à défendre, il a lui-même mis fin à son calvaire après le 2nd knock-down subi en début de 8e reprise. Rapidement blessé à l’œil, nettement dominé, il a bien compris qu’il ne pourrait pas arriver jusqu’à la cloche sans se faire défoncer. Dans l’autre cas, on a assisté à un abandon à l’appel du 8e round après 6 ou 7 reprises perdues dont une 7e aux allures de véritable correction, mais il n’y avait pas de blessure, juste le sentiment de ne pas pouvoir gagner contre un garçon trop fort. Ce choix totalement volontaire serait compréhensible de la part d’un boxeur quelconque, il a du mal à passer quand le challenger fait partie de la catégorie des cadors invaincus distributeurs de KOs…

Lire la suite...

dimanche 13 novembre 2016

Direct sur le Rocher.

Contrairement à une idée répandue, la boxe se porte bien de par chez nous, ceci indépendamment du récent – et réel - effet JO. S’il manque à la France qu’un champion du monde pro chez les hommes, les boxeurs tricolores sont bien présents à tous les autres niveaux.

Ainsi, cette semaine, 2 championnats d’Europe concernant des Français étaient au programme ainsi qu’un championnat du monde féminin. En bonus, une grosse soirée avait lieu au Casino de Monte-Carlo, une soirée très internationale organisée par les Britanniques sans tête d’affiche venue de l’Hexagone, certes, très élitiste également (pas accessible au grand public), mais l’organisation de telles réunions sur le Rocher ne peut être que positif, ça pourrait ouvrir des perspectives pour nos chasseurs de ceintures.

Lire la suite...

dimanche 22 novembre 2015

Mascarade programmée.

La boxe, quel beau sport. La boxe… quelle put*in d’arnaque ! Parfois, c’est vraiment à vomir.

Quand le résultat est programmé à l’avance et qu’on le comprend à la fin du combat, on a le sentiment que la victime de la mascarade n’est pas seulement le boxeur mais aussi la boxe elle-même et chaque personne qui l’aime. J’ai limité mon temps de sommeil à de très courtes heures afin de regarder ce qui devait être un des combats de l’année. A 7h et quelques du matin, je me retrouve dégoûté en train d’écrire l’introduction que vous êtes en train de lire avant de refermer – provisoirement – mon ordinateur.


Quelques heures plus tard.


Je suis toujours dégoûté. Avant de reprendre l’écriture de ceci, j’ai regardé quelques commentaires et articles (en anglais) à propos de cette farce. Manifestement, nous faisons face à une sorte d’entente implicite entre médias pour créer la nouvelle star de la boxe mondiale, celle qui va les faire manger pendant des années. Beaucoup de fans ne s’y trompent pas. Seuls ceux qui soutiendraient "Canelo" même s’il mangeait un bébé rôti après l’avoir éviscéré avec les dents vous soutiennent qu’il a gagné largement, sans contestation possible. A vrai dire, beaucoup ne se posent même pas la question, intoxiqués qu’ils sont par les commentaires d’HBO, la réalisation télé orientée et les statistiques grotesques mises en avant pour tenter de justifier l’injustifiable.

Lire la suite...