Mot-clé - poids super-welters

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 23 avril 2017

J’ai fait le tri pour vous.

Cette semaine, j’aurais pu vous proposer pas mal de boxe. J’ai fait le tri et au final, je n’ai mis en ligne que 3 combats. J’ai choisi le dernier pour une raison particulière et assez… inhabituelle.

J’avais au moins une grosse dizaine de possibilités grâce à la très bonne santé qu’entretient la boxe anglaise dans le monde en ce moment. Je vais vous en énumérer quelques-unes tout en vous expliquant mon choix de ne pas m’attarder sur telle ou telle affiche avant d’arriver à l’élu…

Lire la suite...

dimanche 9 avril 2017

La crème n’est pas anglaise.

Plus j’en regarde, plus j’ai l’impression qu’il existe 2 sortes de boxe anglaise : la boxe anglaise… anglaise, et la boxe anglaise… pas anglaise. La première est souvent une vaste arnaque ou un grand numéro de cinéma avec des stars en carton-pâte. La seconde ressemble bien plus souvent à un sport de combat même si, évidemment, elle n’échappe pas toujours aux écueils quasi permanents de sa variante britannique.

Nous l’allons constater en opposant 2 combats majeurs d’une grande soirée organisée à la Manchester Arena impliquant des boxeurs anglais (diffusion du BT Sport, en France sur La chaîne l’Equipe) et les 3 d’une autre grosse réunion qui se tenait au MGM National Harbor, dans le Maryland aux Etats-Unis (organisée par Top Rank et diffusée sur HBO), où 3 champions ukrainiens étaient à l’affiche. Les 5 combats évoqués ici – avec les vidéos complètes – étaient tous sanctionnés par la WBO, même si la ceinture prévue pour l’un n’a finalement pas été attribuée…

La crème de la boxe n’est vraiment pas anglaise, actuellement, elle vient de l’Est.

Lire la suite...

dimanche 18 septembre 2016

Dans le short du boxeur.

Comme vous pouvez le constater sur le blog où je vous propose de regarder/revoir régulièrement des combats, j’aime la boxe. Par conséquent, après avoir eu droit la semaine dernière à un super combo Triple G+"Chocolatito", je ne pouvais manquer le PPV de Saul "Canelo" Alvarez la nuit dernière, même si mon respect pour le roux mexicain s’est évaporé au moment où il a subi une ablation des cojones… Son refus d’affronter Golovkin – par peur de la bran-bran – est affligeante, la façon de procéder l’est encore plus.

Toutefois, il y en a une sacrée paire dans le short des 3 autres boxeurs impliqués dans les 2 grands combats dont traite ce post. Ils n’ont pas eu peur de relever un véritable défi.

Quand on est fan de boxe, en général on galère pour voir les meilleurs combats. Ils ont généralement lieu la nuit ou sont diffusés sur des chaînes payantes… quand ils sont diffusés en France. Bien souvent, il arrive même que ces difficultés s’additionnent avec des horaires et des canaux de diffusion repoussants. C’est là qu’intervient la chaîne L’Equipe, dont la boxe anglaise est un des produits d’appel au même titre que le cyclisme, le kickboxing, la pétanque, le biathlon, le volley, certains sports extrêmes ou freestyle (principalement du snowboard et du ski acrobatique), le triathlon, diverses disciplines de sports mécaniques, le hockey sur glace et le football qui ne coûte pas cher… Une semaine après la soirée londonienne de Golovkin, un des super cadors mondiaux, on a eu droit gratuitement à un championnat du monde pas forcément des plus attirants sur le papier mais qui valait vraiment le coup d’œil.

Lire la suite...

dimanche 10 mai 2015

Aïe ! Pepito !

Un délice. Une preuve que la boxe anglaise peut encore être ce qu’on en attend : un sport de combat se terminant par un énorme KO bien VIOLENT avant la fin de 3 reprises particulièrement sauvages.

Eloignez les enfants et régalez-vous devant ce combat entre la nouvelle star mexicaine, Saul Alvarez – surnommé "Canelo" car il est roux – et un Texan, James Kirkland.

Lire la suite...