Mot-clé - poids welters

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 27 mai 2017

Les bagarreurs de Sheffield.

De prime abord, la grande réunion de boxe organisée dans le stade de Sheffield United était surtout attirante en raison de l’ambiance assez impressionnante qui y régnait. A posteriori, les puristes du noble art vous confirmeront la première impression, au moins concernant les 2 combats principaux.

Il faut l’avouer, si le premier championnat du monde a été assez laid, le second... aussi. Sauf si on aime les bastons dignes d’une fin de soirée au pub. Techniquement, quelles horreurs ! Ces combats peuvent se résumer en un mot : brutalité.

Lire la suite...

dimanche 7 mai 2017

Mauvaise tambouille mexicaine.

Oscar De La Hoya nous prend vraiment pour des c*ns. Une simple conférence de presse aurait suffi. Voire une annonce sur les réseaux sociaux…

Organiser tout un gros PPV à la T-Mobile Arena de Las Vegas en vendant le main event comme un duel historique permettant d’établir de façon indiscutable qui est le plus grand champion mexicain de la boxe actuelle, pourquoi pas ? Niveau marketing, probablement était-ce bien joué. En y mettant un grand nom – prénom et nom… je vais y revenir – face au champion qu’il tente de monter au sommet depuis des années, il a probablement attiré pas mal de clients. Seulement, derrière, il faut que ça suive, que le combat soit, une baston spectaculaire, une guérilla mémorable. Le grand PPV du week-end de cinco de mayo sera vite oublié. On se souviendra essentiellement de l’annonce faire lors de l’interview sur le ring à l’issue du combat principal.

Lire la suite...

dimanche 23 avril 2017

J’ai fait le tri pour vous.

Cette semaine, j’aurais pu vous proposer pas mal de boxe. J’ai fait le tri et au final, je n’ai mis en ligne que 3 combats. J’ai choisi le dernier pour une raison particulière et assez… inhabituelle.

J’avais au moins une grosse dizaine de possibilités grâce à la très bonne santé qu’entretient la boxe anglaise dans le monde en ce moment. Je vais vous en énumérer quelques-unes tout en vous expliquant mon choix de ne pas m’attarder sur telle ou telle affiche avant d’arriver à l’élu…

Lire la suite...

dimanche 5 mars 2017

Avec ou sans ceinture, pourvu que ça cogne dur.

Ils étaient très attendus. Chacun a fait ce qu’il a pu. Au final, je ne saurais dire si la boxe en sort grandie ou si elle a juste fait parler d’elle.

D’un côté de l’Atlantique, David Haye (28-2-0, 26KO pour, 1 subi) contre Tony Bellew (28-2-1, 18KO infligés, 1 subi), choc anglais à Londres dans un combat poids lourds avec pour seul enjeu la préservation de son amour propre – plus un beau chèque – mais pas de ceinture.
De l’autre côté de l’océan, Keith Thurman (27-0-0, 22KO) contre Danny Garcia (33-0-0, 19KO), choc à New York pour les ceintures WBA et WBC des poids welters, un duel d’invaincus pour unifier les titres.

Lire la suite...

dimanche 6 novembre 2016

Pêches jaunes.

Cette nuit avait lieu une très grosse réunion de boxe anglaise au Thomas & Mack Center de Las Vegas. Si le main event concernait Manny Pacquiao, qui avait pourtant annoncé sa décision de prendre sa retraite à l’issue de sa dernière sortie, les 4 combats de la soirée étaient tous sanctionnés par des championnats du monde WBO. Ils avaient en commun d’avoir tous à l’affiche au moins un combattant asiatique.

Un Chinois contre un Thaïlandais pour commencer, puis un Philippin contre un Américain, un Japonais contre un Mexicain, et enfin "Pacman" – le Philippin le plus connu au monde – contre un  Américano-mexicain. J’ai galéré pour trouver un titre mettant en exergue la forte représentation asiatique… Ça donne pêches (=coups de poing) jaunes (désolé^^).

Pas de surprise, on a eu de la belle boxe, ça valait le coup d’être regardé. Comme il n’y avait que des championnats du monde, Michael Buffer a eu beaucoup de travail.

Lire la suite...

dimanche 8 mai 2016

Khan est l’honi.

Saul "Canelo" Alvarez n’est absolument pas le meilleur boxeur de la planète, il n’est même pas le meilleur chez les poids moyens, mais sa nationalité mexicaine fait de lui la star en activité qui fait vendre le plus de PPV.

C’est vrai, il a d’autres atouts : sa jeunesse, sa puissance et sa "différence physique"… Des Mexicains roux, ça ne doit pas se trouver aussi facilement que des bouteilles de tequila et des cactus. D’où son surnom. Son statut de star lui vaut certains honneurs, notamment celui d’inaugurer une nouvelle salle à Las Vegas, la T-Mobile Arena, pour la première défense de son titre WBC acquis contre Cotto il y a quelques mois au terme d’une mascarade programmée. Cotto a clairement gagné ce combat, les juges ont accordé une victoire écrasante à Alvarez.

Lire la suite...

dimanche 3 mai 2015

L’épicier, escroc aux poches pleines.

Floyd "petite money" Maywather a encore une fois rangé son honneur dans sa caisse d'épicier. C’est désolant. Surtout que cette caisse est remplie de billet.

Vendre au monde le "combat du siècle" et nous livrer une prestation aussi affligeante est tout simplement scandaleux. Seulement, nous aurions tous dû le comprendre, pour Mayweather, la boxe est uniquement un business. Pour Manny Pacquiao, c’est bien différent, seulement pour faire un grand combat, en boxe, il faut être 2.

Lire la suite...