Comme si le money-time de la finale de Nanterre en EuroChallenge n’était pas déjà assez haletant, la fin de la demi-finale du PSG en Ligue des Champions féminine est devenue soudain hyper stressante. En principe, il n’y avait plus rien à craindre de Wolfsburg. L’arbitre en a décidé autrement.

A l’aller, en Allemagne, le PSG avait obtenu un résultat fantastique. Une victoire 2-0 chez les doubles championnes d’Europe en titre était inespérée. Après une énorme occasion en tout début de match – super parade de Katarzyna Kiedrzynek – un péno obtenu par Aurélie Kaci et transformé par Sabrina Delannoy puis une frappe de loin de la fantastique Shirley Cruz ont permis de réussir l’exploit. Il a fallu batailler en fin de rencontre suite à l’exclusion extrêmement sévère de Kheira Hamraoui plus pour une simulation de son adversaire que pour son geste du bras (un pseudo coup de coude). Ce succès était mérité, assez jouissif, on a même vu le trio emblématique de la défense (Delannoy, Boulleau et Houara) chanter Ô Ville lumière avec les ultras venus les soutenir.